Vous souhaitez installer un appareil de chauffage au bois ?

Estimez le montant des aides financières de votre projet.

Quels sont les principaux types d’appareils de chauffage au bois ?

Les systèmes de chauffage au bois connaissent un franc succès ces dernières années. Et pour cause, ces appareils sont autonomes, écologiques et économiques. Ils permettent ainsi de bénéficier des avantages du bois et d’alléger considérablement ses factures énergétiques.

Le poêle à bois bûches

Le poêle à bûches représente une solution de chauffage d’appoint à la fois économique, écologique et performante. Son fonctionnement demeure assez simple : l’appareil émet de la chaleur grâce à la combustion du bois placé dans son foyer fermé.

Les combustibles utilisés dans le poêle à bois sont des bûches classiques ou compressées. La chaleur se diffuse rapidement dans la pièce où le système se trouve, ainsi que dans les pièces attenantes.

Le poêle à granulés

Également nommé poêle à pellets, le poêle à granulés fonctionne grâce à la combustion de cylindres issus de la sciure de bois. Alimenté de manière automatique ou manuelle, ce système de chauffage se décline en plusieurs modèles :

  • le poêle à granulés à convection naturelle
  • le modèle à convection forcée
  • le système canalisable
  • le poêle à granulés sans électricité.

L’insert de cheminée à bois

L’insert de cheminée à bois se place généralement dans une cheminée déjà existante. Composé d’une double paroi en fonte, d’une vitre en vitrocéramique et d’un système de réglage pour adapter le tirage selon ses besoins, l’insert vient fermer le foyer de la cheminée.

Ce type de chauffage fonctionne avec des bûches classiques. Il offre une performance énergétique cinq fois plus importante qu’une cheminée conventionnelle, puisque l’air chauffé est diffusé par rayonnement dans la pièce.

Les autres types de poêles à bois

Il existe d’autres modèles de poêles à bois, bien qu’ils soient moins courants. Citons tout de même les poêles et inserts mixtes, le poêle bouilleur, le poêle turbo et le poêle à double combustion.

Chauffage au bois : quels prix et coûts annexes ?

Le bois demeure le combustible le plus abordable du marché. Les chauffages qui l’utilisent représentent un investissement, certes, mais ceux-ci sont largement rentabilisés par la suite.

Prix et coûts annexes du poêle à bûches

Le tarif des poêles à bûches varie selon les modèles et les régions, entre 3 000 et 7 000 €, pose comprise. Toutefois, il faut penser à investir dans un lieu de stockage du bois avant d’installer un poêle à bûches.

Prix et coûts annexes du poêle à granulés

Le prix d’un poêle à granulés dépend des modèles. En moyenne, l’investissement atteint entre 3 000 et 6 000 €, coût d’installation compris.

Prix et coûts annexes de l’insert de cheminée à bois

L’appareil le plus abordable est l’insert de cheminée, puisque les prix d’achat vont de 1 000 à 5 000 € environ. Ces montants incluent le coût de l’équipement et celui de la pose par un artisan certifié RGE (Reconnu garant de l’environnement).

Quelles aides financières pour le chauffage au bois ?

poêle et insert bois

De nombreuses aides financières sont disponibles pour l’installation ou le remplacement d’un chauffage au bois. En effet, ces systèmes de chauffage font partie intégrante du processus de transition énergétique.

Les critères d’obtention varient selon les aides. Cependant, une condition est commune à tous les dispositifs : celle de faire appel à un artisan certifié RGE pour installer ou remplacer le chauffage en bois.

Citons quelques aides financières accessibles pour celles et ceux qui souhaitent investir dans un poêle à bûches, un poêle à granulés ou un insert de cheminée :

  • MaPrimeRénov’ ;
  • la TVA à taux réduit de 5,5 % ;
  • l’éco-prêt à taux zéro ;
  • les aides des collectivités territoriales ;
  • la prime énergie de TotalEnergies.

Bon à savoir

Les cheminées à foyer ouvert ne sont plus construites dans les nouvelles maisons. D’ailleurs, il est à présent interdit de les utiliser dans plusieurs villes de France, dont Paris et Lyon. La raison est simple : les foyers ouverts sont trop polluants. Les aides financières ne sont donc pas prévues pour l’installation de ce type de cheminées.

Appareil de chauffage au bois : installation et entretien

L’installation d’un chauffage au bois demeure relativement simple. En effet, les poêles à bois ne nécessitent aucun raccordement à un système de chauffage central. Il reste toutefois la question du conduit d’évacuation de fumée. S’il est obligatoire dans les logements construits depuis 2006, ce n’est pas le cas dans les habitations antérieures. Un artisan qualifié RGE doit dans tous les cas s’assurer que le conduit n’est pas défectueux.

Une fois par an, ce dernier doit également entretenir le poêle et l’insert de cheminée. Quant au ramonage du conduit d’évacuation, il doit l’effectuer deux fois dans l’année.

Pourquoi choisir un appareil de chauffage au bois ?

Le chauffage au bois présente de nombreux avantages :

  • il est le mode de chauffage le plus économique du marché ;
  • son combustible est naturel, écologique et abondant ;
  • le rendement des chauffages au bois est excellent, puisqu’il oscille entre 80 et 90 % ;
  • les appareils fonctionnant au bois sont esthétiques et apportent un côté authentique à votre intérieur ;
  • les poêles à bois et les inserts de cheminée peuvent servir en tant que chauffage d’appoint ou chauffage principal dans les petits logements ; ils sont faciles à installer, à utiliser et à entretenir.

Accessoires, équipements et pièces détachées pour son chauffage au bois

Au fil du temps et des utilisations, certaines pièces détachées et accessoires peuvent s’ajouter au chauffage au bois afin d’améliorer le rendement ou pallier un éventuel problème. Citons notamment la vitre, le ventilateur ou la grille d’aération du poêle à bois, la tuyauterie et la fumisterie des conduits d’évacuation de fumée, ou encore le thermostat.

Trouvez un artisan RGE.

Votre projet débute maintenant.

C'est parti flèche droite
flèche droite