savoir plus

Testez votre éligibilité à la Prime TotalEnergies pour financer votre projet

projets accompagnés

+ 50 000 projets accompagnés /an

Estimer mes aides flèche droite

Comment se passe l'isolation du sol et du sous-sol ?

L’isolation du sol consiste à poser un matériau qui va limiter les pertes de chaleur au niveau du plancher de votre habitation. Cet isolant thermique, qui possède une faible conductivité thermique, vient en complément du revêtement de sol. Il existe plusieurs types de matériaux isolants :

● les laines minérales (laine de roche, laine de verre) ;

● les matières synthétiques (polystyrène expansé, polyuréthane, polystyrène extrudé) ;

● les matériaux biosourcés (ouate de cellulose, laine de bois, laine de mouton, etc.).

 

ISOALTION SOL

Quelles sont les différentes techniques d'isolation du sol et du sous-sol ?

Deux techniques sont utilisées pour isoler votre plancher bas : l’isolation du sol par le bas et l’isolation par le haut.

L’Isolation du sol par le bas

Isoler le sol de votre logement par le bas revient à installer un isolant dans la pièce située sous le plancher. Cette technique n’est réalisable que lorsque le sol se trouve au-dessus d’un vide sanitaire accessible, d’un garage ou d’une cave.

L’Isolation du sol par le haut

Isoler le plancher de votre habitation par le haut consiste à poser le matériau par-dessus le sol. Cette méthode, plus contraignante, est obligatoire si le plancher de votre maison se situe sur un terre-plein ou sur un vide sanitaire inaccessible. La technique convient également lors d’une rénovation totale du plancher. L’isolation du sol par le haut implique de gros travaux.

Comment choisir son isolant pour le sol ?

Le choix de l’isolant thermique pour le sol s’avère crucial. Celui-ci doit posséder des qualités inhérentes à tout bon isolant, comme une résistance thermique et une conductivité thermique intéressantes.

La résistance et la conductivité thermique

Pour rappel, la conductivité thermique (représentée par le coefficient λ) désigne la capacité du matériau à conduire la chaleur en un temps donné. Plus la valeur λ (exprimée en Watt par mètre Kelvin, soit W/m. K) est faible, plus le matériau est performant en termes d’isolation.

La résistance thermique, elle, dépend de la conductivité thermique et de l’épaisseur du matériau. Ce critère mesure l’aptitude d’un isolant à résister aux variations de température. Plus sa valeur (exprimée en m².K/W) est importante, plus le matériau est isolant.

La configuration de l’habitation

Ce facteur dépend de la présence ou non d’un sous-sol ou d’un vide sanitaire. Si la maison est construite directement sur terre-plein, l’isolant sera soumis à une compression plus importante. Il devra également posséder des facultés de résistance à l’humidité supérieures.

L’épaisseur de l’isolant

Le matériau doit rester relativement mince, sous peine de vous faire perdre en hauteur de plafond, qu’il s’agisse de la pièce à vivre ou de celle située en dessous.

Pourquoi faire des travaux d'isolation du sol et du sous-sol ?

Entre autres avantages, l ’isolation du sol améliore la performance énergétique de votre maison et votre confort de vie.

Isoler les sols pour réduire les déperditions d’énergie

La part de déperditions énergétiques dues à des planchers mal isolés n’est pas négligeable. En effet, elles représenteraient 7 à 10 % de l’ensemble des déperditions thermiques. Un pourcentage intéressant qu’il est possible d’économiser sur votre facture énergétique. En outre, les sensations de froid émanent le plus souvent du sol , ce qui encourage à augmenter la température du chauffage.

Éviter de chauffer les pièces en sous-sol ou les vides techniques

Si vous disposez d’une cave , d’un vide ventilé ou d’une zone technique en sous-sol, il est intéressant de placer un isolant au niveau des planchers des pièces de vie. Vous éviterez ainsi de chauffer des espaces inoccupés la plupart du temps.

Optimiser le rendement de son chauffage par le sol

L’isolation des sols est indispensable si votre habitation est équipée d’un plancher chauffant , permettant une diffusion plus homogène de la chaleur dans la pièce. Sans isolation digne de ce nom, une partie de la chaleur produite va s’échapper dans les pièces souvent inoccupées, aux étages inférieurs ou encore dans le sol. Il s’agit tout simplement d’énergie perdue qui, à la fin de l’année, pèse sur la facture globale.

 

Optez également pour une isolation phonique du sol

L'isolation thermique cherche à conserver la température intérieure en minimisant les échanges thermiques. L'isolation phonique, elle, limite la propagation des bruits. Pour profiter d’un confort optimal, il est important d’allier de bonnes performances phoniques et thermiques. D’ailleurs, certains isolants comme la laine de roche ou la ouate de cellulose combinent efficacement ces deux qualités.

Isolation thermique du sol et du sous-sol : quel prix ?

Le prix d’une isolation thermique du sol dépend de plusieurs facteurs, dont les principaux sont :

● le type d’isolant ;

● la surface à isoler ;

● la méthode d’isolation ;

● le coût de la main-d’œuvre.

De manière générale, isoler le plancher de votre logement vous coûtera entre 20 et 40 € par mètre carré. Toutefois, vous pouvez bénéficier, sous conditions, de plusieurs aides financières pour réduire le montant de vos travaux. Citons notamment MaPrimeRénov’ Sérénité, ainsi que le taux de TVA réduit à 5,5 %.

Pourquoi faire appel à un professionnel RGE pour l'isolation des sols et sous sols ?

Le déroulement des travaux d’isolation par le sol demande un grand savoir-faire. C’est pourquoi il est préférable de s’adresser à un professionnel RGE (Reconnu garant de l’environnement) pour mener cette opération délicate. Non seulement la certification de l’artisan est synonyme d’excellence, mais elle demeure une condition préalable à l’obtention des aides financières.

Une préconisation travaux + un devis

Votre projet débute maintenant.

C'est parti flèche droite
flèche droite

Vous êtes perdu ?

N'hésitez pas à utiliser ces ressources pour trouver des réponses à vos questions.