savoir plus

Testez votre éligibilité à la Prime TotalEnergies pour financer votre projet

projets accompagnés

+ 50 000 projets accompagnés /an

Estimer mes aides flèche droite

Les différents types de poêles à granulés

Le poêle à granulés de bois, également appelé poêle à pellets, est un système de chauffage de plus en plus populaire. En cause : son très bon rendement, qui en fait un appareil économique et écologique, puisqu’exploitant un combustible renouvelable. Plusieurs modèles de poêles à granulés de bois sont disponibles sur le marché, chacun avec ses spécificités. Petit tour d’horizon des principales technologies.

Le poêle à granulés ventilé

Faisant partie des plus courants, le poêle à granulés ventilé est doté, comme son nom l’indique, d’un ventilateur. Ce dernier va propulser l’air chaud dans la pièce pour la réchauffer plus rapidement et offrir une meilleure répartition de la chaleur. Le poêle à granulés ventilé est, de fait, très efficace. Son installation permet en effet de chauffer jusqu’à 100 m2, pour un rendement de l’ordre de 90 %.

Le poêle à granulés étanche

Le poêle à granulés étanche présente une particularité par rapport à son homologue ventilé : il récupère l’air nécessaire à son fonctionnement à l’extérieur, pour le réchauffer, et le diffuse dans le logement. Pour cela, il s’installe en ventouse, horizontale ou verticale, ce qui permet en outre de réduire le bruit de l’appareil tout en conservant d’excellentes performances thermiques.

Le poêle à granulés canalisable

Le poêle à granulés canalisable est équipé de plusieurs ventilateurs, et se connecte à un réseau de gaines, installées dans les murs ou dans des combles. De fait, il est capable de diffuser de l’air chaud dans l’ensemble d’un logement, et pas uniquement dans la pièce où il a été installé. Il peut donc en constituer le mode de chauffage principal, ce qui n’est pas toujours le cas des modèles ventilés et étanches.

Le poêle à granulés à convection naturelle

Le poêle à granulés à convection naturelle est le plus silencieux de tous. Il ne possède pas, en effet, de système de ventilation. La chaleur se répand de manière naturelle : l’air entre, froid, par le bas de l’appareil, se réchauffe, monte et ressort par le haut. Et ce, à 360 degrés, tout autour du poêle.

Le poêle à granulés hydro

Aussi appelé « bouilleur » ou « thermo poêle », le poêle hydro se rapproche, dans son fonctionnement, d’une chaudière. Il est en effet équipé d’une réserve d’eau, chauffée par les pellets en même temps que l’air, et est connecté au système de chauffage central. Il peut donc aussi fournir de l’eau chaude à un réseau de radiateurs !

Comment fonctionne un poêle à granulés ?

Le fonctionnement du poêle à granulés de bois est très simple : l’appareil est en effet alimenté, de manière automatique, en pellets, grâce à une vis sans fin. Ceux-ci vont entrer en combustion au contact de l’air qui entre dans le poêle, et produire de la chaleur, diffusée dans le logement. Dans le même temps, les fumées issues de la combustion vont être évacuées par un conduit.

Notez que pour bien fonctionner, un entretien minutieux du poêle à pellets est indispensable : les cendres doivent être évacuées régulièrement, et le conduit d’évacuation des fumées doit être ramoné. Cela vous garantira de conserver, dans le temps, l’excellent rendement de votre appareil.

Poêle à pellets : les avantages

Les avantages d'un poêle aux granulés de bois

Installer un poêle à granulés offre certains avantages. Voici les principaux.

Le rendement

Le poêle à granulés offre un rendement compris entre 85 et 90 %. Soit 12 points de plus en moyenne qu’un poêle à bois bûches.

L’autonomie

Alimenté automatiquement en pellets, le poêle à granulés dispose d’une autonomie comprise entre 1 et 5 jours. Il est donc plus simple à gérer au quotidien.

La programmation

Les poêles à granulés modernes peuvent être programmés, par exemple pour ne pas fonctionner inutilement en votre absence et se relancer peu avant votre retour à domicile.

Le faible encombrement

Les poêles à granulés conviennent parfaitement aux petits espaces. Ils n’occupent, en moyenne, que 0,50 m2 au sol, pour un mètre de haut.

La facilité d’installation

L’installation d’un poêle à granulés est plutôt simple. En effet, il n’est pas nécessaire de réaliser d’importants travaux de maçonnerie.

Le coût du combustible

Le prix des granulés de bois reste raisonnable en France, puisqu’il s’appuie sur une ressource disponible en quantité sur le territoire.

Le design

Aujourd’hui, les fabricants proposent des modèles de poêles à granulés esthétiques, qui s’intègrent parfaitement aux logements. Ils apportent une touche « cosy » à votre intérieur !

Le prix du poêle à granulés

En moyenne, un poêle à granulés coûte entre 1 000 et 6 000 €, installation comprise. Le tarif va varier selon plusieurs paramètres : les performances de l’appareil, la complexité de l’installation, le fait qu’il s’agisse ou non d’un chauffage principal…

Le coût peut néanmoins être réduit par diverses aides financières. Citons notamment :

  • MaPrimeRénov’ ;
  • l’éco-prêt à taux zéro ;
  • la TVA à taux réduit à 5,5 % ;
  • la prime énergie TotalEnergies…

Une préconisation travaux + un devis

Votre projet débute maintenant.

C'est parti flèche droite
flèche droite