savoir plus

Testez votre éligibilité à la Prime TotalEnergies pour financer votre projet

projets accompagnés

+ 50 000 projets accompagnés /an

Estimer mes aides flèche droite

 

Quelle est la consommation moyenne d’un poêle à pellets ?

À l’image d’une pompe à chaleur air-air, le poêle à granulés représente une solution écologique et confortable pour se chauffer à un coût abordable. Pour fonctionner, il utilise un combustible – des pellets de bois – mais aussi de l’électricité. Cette dernière est indispensable pour le fonctionnement de l’appareil, que ce soit pour :

● le démarrage ;

● l’ajout automatique des granulés ;

● la ventilation ;

● la programmation. La consommation électrique est dépendante des caractéristiques de l’appareil. On estime habituellement celle-ci entre 0,5 et 1 kW par jour. On considère qu’un poêle à granulés fonctionne généralement de la fin de l’automne au début du printemps, soit pendant 6 mois. La consommation d’électricité annuelle sera donc comprise entre 70 et 200 kW, à peu près 20 fois moins qu’un radiateur.

En ce qui concerne le combustible, la consommation en granulés est d’environ 1 kg par heure, soit 2 tonnes par an. Le prix d’un sac de 15 kg varie selon la qualité des granulés. Pour des pellets Premium, il se situe entre 6,50 € et 7 €. Ainsi, le budget à prévoir pour une année est d’approximativement 900 €. Ces valeurs correspondent à une estimation moyenne. En effet, de nombreux paramètres vont influencer la consommation de votre poêle.

Quels critères prendre en compte pour calculer sa consommation de granulés ?

Les facteurs sont multiples et dépendent des caractéristiques de votre habitation.

L’isolation de la maison

Si votre maison est récente ou bien isolée, les déperditions de chaleur sont moindres. L’appareil maintiendra facilement la température globale sans consommation excessive.

Le climat de votre région

Les températures hivernales ne sont pas les mêmes entre Nice et Lille. Un hiver court et doux favorise une consommation réduite.

Le rendement et la puissance de votre poêle

Selon les modèles, la puissance varie entre 11 et 15 kW et les rendements entre 85 et 95 %. Le choix de votre appareil impacte donc directement votre consommation électrique et de pellets.

La température de consigne

Quelle température souhaitez-vous dans votre pièce à vivre ? Vous estimez que 19 °C sont suffisants ou vous préférez 20 °C ? Loin d’être anodin, ce choix se répercute directement sur la consommation du poêle.

Le temps de présence

Vous absentez-vous toute la journée pour aller travailler ? Êtes-vous présent au quotidien dans votre logement ? Ce facteur influe sur la durée de fonctionnement journalière de l’appareil.

La fréquence d’utilisation

Le poêle à granulés est-il votre mode de chauffage principal ou vient-il en complément d’une autre source d’énergie ? Là encore, ce critère peut faire évoluer drastiquement votre consommation.

 

Comment optimiser sa consommation de granulés ?

En adoptant des habitudes simples, vous pouvez réduire votre consommation de pellets.

Éteindre le poêle en cas d’absence

La première règle est de ne pas chauffer votre maison quand vous n’êtes pas là. C’est une mesure significative pour réduire vos dépenses d’énergie. Vous n’avez pas envie d’avoir froid lorsque vous rentrez ? Le point suivant devrait vous intéresser.

Paramétrer son poêle à pellets

Avec un thermostat programmable, vous adaptez les plages de fonctionnement et la température de consigne. Vous pouvez ainsi prévoir l’allumage du poêle avant votre retour du travail, pour retrouver un intérieur confortable. Certains modèles peuvent être commandés à distance à l’aide de votre smartphone. En réglant votre poêle à granulés au plus près de vos habitudes, vous combinez confort et maîtrise de votre consommation.

Ne pas surchauffer sa maison

La température de confort recommandée dans votre salon ou votre salle à manger est de 19 °C. Selon l’Ademe, chaque degré au-dessus de 20 °C entraîne une consommation moyenne supplémentaire de 7 %.

Choisir des pellets de haute qualité

Vérifiez le pouvoir calorifique, le taux d’humidité et le taux de cendres des granulés pour réduire votre consommation et limiter l’encrassement du poêle.

Prévoir un entretien régulier

L’entretien de votre poêle à granulés est primordial pour garantir sa longévité et maintenir ses performances. Aspirez la chambre de combustion au moins une fois par semaine ou plus souvent si nécessaire. Enfin, planifiez un ramonage annuel du conduit (au minimum). Obligatoire, ce dernier doit être réalisé par un professionnel.

Une préconisation travaux + un devis

Votre projet débute maintenant.

C'est parti flèche droite
flèche droite

52 300+ projets accompagnés par an

2 192€