Pompe à chaleur ou chaudière à condensation : que choisir ?

Vous venez d’acheter une maison ou souhaitez rénover la vôtre, en changeant son système de chauffage ? Vous hésitez peut-être entre la pompe à chaleur et la chaudière à condensation. Voici comment choisir.
La rédaction de l'Energie Tout Compris

choisir entre une pompe à chaleur et une chaudière à condensation

En rénovation ou lorsque l’on fait construire une maison, le choix du système de chauffage est un moment important. De lui dépend en effet tout le confort ressenti lorsque viendront les mois d’hiver ! Entre chaudière à condensation et pompe à chaleur, que choisir ? Le point.

La pompe à chaleur : un excellent rendement

Commençons ce comparatif par la solution la plus moderne et la plus récente, la pompe à chaleur. Comment fonctionne-t-elle ? C’est simple : la pompe à chaleur utilise les calories contenues dans l’air extérieur pour produire de la chaleur, redistribuée ensuite dans l’ensemble du domicile.

Elle se compose de plusieurs éléments :

  • une unité intérieure, chargée de distribuer l’énergie calorifique ;
  • une unité extérieure, qui capte cette source d’énergie ;
  • un fluide frigorigène ;
  • un compresseur et un condenseur, pour transformer les calories de l’air en calories distribuables ;
  • un réseau de tuyaux pour chauffer les radiateurs (ou, le cas échéant, le plancher chauffant).

La pompe à chaleur offre un excellent rendement. En effet, pour 1 kWh d’énergie électrique utilisé, elle en restitue le triple ! Elle permet donc de baisser notablement ses factures, que ce soit de chauffage ou d’électricité.

> À lire aussi : Pompe à chaleur ou poêle à granulés : comment choisir ?

Simulez

votre prime énergie

Je simule ma prime

De belles économies avec une chaudière à condensation

Si la chaudière à condensation constitue un « classique » du chauffage d’une maison, cela ne signifie pas pour autant qu’elle n’est plus pertinente. Son principe ? Elle va brûler une énergie, le plus souvent du fioul ou du gaz naturel, et utiliser la fumée produite pour chauffer de l’eau, amenée à circuler vers les radiateurs. La chaudière à condensation fonctionne en circuit fermé : l’eau revient froide à la chaudière, et est de nouveau chauffée pour repartir vers les appareils.

La chaudière à condensation permet de réaliser de solides économies par rapport à une chaudière « classique ». Elle présente aussi l’avantage de reposer sur une technologie éprouvée, dont on trouve de nombreux spécialistes dans toutes les régions. C’est l’assurance, en cas de panne, de ne pas rester trop longtemps sans chauffage !

Au global, avantage pour la pompe à chaleur

Pompe à chaleur comme chaudière à condensation constituent deux excellentes solutions pour chauffer une maison. La première présente néanmoins certains avantages non négligeables :

  • un meilleur rendement ;
  • un prix en fonctionnement qui ne dépend pas des tarifs du pétrole ou du gaz, deux énergies dépendantes des tensions géopolitiques ;
  • une source de chaleur plus écologique, utilisant une ressource renouvelable ;
  • un investissement certes plus important, mais qui peut être atténué par des dispositifs comme MaPrimeRénov’, le crédit d’impôt pour la transition énergétique ou les éco-prêts.

> À lire aussi : Quelles aides financières pour l’installation d’une pompe à chaleur air-air ?