savoir plus

Testez votre éligibilité à la Prime TotalEnergies pour financer votre projet

projets accompagnés

+ 50 000 projets accompagnés /an

Estimer mes aides flèche droite

Quelle PAC a besoin d’un radiateur ?

Vous avez opté pour une pompe à chaleur air-air, c’est-à-dire pour un modèle qui puise les calories dans l’air extérieur pour les restituer à l’intérieur de votre logement ? Vous n’avez pas besoin de radiateurs. En effet, l’air chaud va être directement soufflé dans les pièces de votre logement, via l’unité intérieure de votre PAC.

En revanche, l’installation de radiateurs sera nécessaire avec une PAC air-eau ou sol-eau. En effet, dans ce cas, la pompe à chaleur va « transférer » l’énergie récupérée vers un circuit d’eau chaude, connecté à des radiateurs à eau.

Les radiateurs à eau compatibles avec une pompe à chaleur

Attention, tous les radiateurs à eau ne sont pas identiques, en rénovation comme dans le neuf. Vous devrez en effet vérifier s’ils sont à basse ou haute température.

La pompe à chaleur et les radiateurs à haute température

Vous rénovez un logement considéré comme ancien ? Il est fort probable que celui-ci dispose de radiateurs dits « haute température ». Ce sont les modèles les plus classiques, et ils sont le plus souvent couplés à une chaudière gaz ou fioul avant leur raccordement à la pompe à chaleur. Ils imposent une température d’eau d’au moins 65 °C pour chauffer le logement.

La PAC et les radiateurs à basse température

De même taille que les radiateurs haute température, à l’aspect plus ou moins identique, le radiateur à basse température est également appelé « radiateur à chaleur douce ». Comme son nom l’indique, ce type de radiateur exploite une eau allant de 35 à 45 °C.

Le radiateur à basse température nécessite une surface de chauffe plus importante pour réchauffer efficacement un logement. Correctement dimensionné, il apporte un confort au moins équivalent à son homologue haute température. À ce titre, il est le plus intéressant dans le cadre d’une rénovation de maison.

Choisir entre basse et haute température

Vous hésitez entre conserver des radiateurs haute température et installer des appareils basse température ? Attardez-vous principalement sur l’impact de la technologie sur la PAC.

En règle générale, on considère qu’une PAC bien dimensionnée pour alimenter des radiateurs haute température sera plus énergivore et chère à l’achat qu’une PAC basse température. Elle présentera néanmoins l’avantage de ne pas imposer de remplacement des radiateurs dans le cas d’une rénovation, contribuant à réduire le coût global de cette dernière.

La PAC haute température vous sera aussi recommandée si vous vivez dans un logement mal isolé, aux fortes déperditions de chaleur, ou se trouvant dans une région très froide. Les radiateurs à chaleur douce, pour leur part, fonctionnent avec une pompe à chaleur basse température. Économiques à l’achat, capables d’offrir un excellent confort thermique, ils sont recommandés dans plusieurs cas :

  • une construction neuve ;
  • un logement bien isolé ;
  • le couplage des radiateurs avec un plancher chauffant.

La PAC et les radiateurs électriques

Votre logement est équipé de radiateurs électriques ? Votre pompe à chaleur ne pourra pas les alimenter. Néanmoins, vous pouvez choisir d’en conserver certains : ils pourront alors vous servir de chauffage d’appoint lorsque les températures extérieures seront particulièrement basses.

Faut-il obligatoirement changer de radiateurs ?

Il n’est pas obligatoire de changer ses radiateurs lorsque l’on installe une pompe à chaleur dans un logement. Tout dépend de la qualité de l’isolation, de vos besoins en chauffage et de votre budget. Le plus simple ? Demandez un bilan thermique de votre logement, ainsi qu’une étude, le cas échéant, de votre ancienne installation de chauffage. Vous aurez ainsi toutes les cartes en main pour prendre la bonne décision.

Néanmoins, changer ses radiateurs offre certains avantages non négligeables :

  • des coûts d’entretien plus faibles sur les modèles les plus récents ;
  • de meilleures performances ;
  • un confort thermique plus important ;
  • une chaleur durable, même lorsque la PAC ne fonctionne pas ou perd en puissance…

Une préconisation travaux + un devis

Votre projet débute maintenant.

C'est parti flèche droite
flèche droite