Comment choisir entre la chaudière gaz et la pompe à chaleur ?

Vous envisager de changer votre système de chauffage et vous hésitez entre la pompe à chaleur et la chaudière à gaz. Quelles sont les principales différences entre ces deux installations ? Quelles aides financières peuvent vous être proposées pour mener à bien votre projet ? On fait le point.
La rédaction de l'Energie Tout Compris

Choix chaudiere gaz ou pompe à chaleur

Choisir son mode de chauffage ou en changer est un moyen de réaliser de belles économies sur sa facture d’énergie tout en faisant le choix d’un système plus économique et respectueux de l’environnement. De plus, certains appareils de chauffage sont éligibles aux aides financières de l’État.

Les avantages et inconvénients de la chaudière gaz

La chaudière gaz fait partie des systèmes de chauffage les plus utilisés en France. Elle a une durée de vie assez longue, et c’est aussi pour cela qu’on la retrouve dans de nombreuses maisons anciennes. Aujourd’hui, les fabricants de chaudière gaz proposent des modèles modernes et performants qui sont d’excellents modes de chauffage.

La chaudière gaz présente aussi des inconvénients qui imposent quelques contraintes sur son utilisation. Les modèles au gaz propane peuvent être potentiellement encombrants car ils nécessitent un espace de stockage important. De plus, le gaz est un combustible à effet de serre polluant – un aspect qu’il convient de prendre en compte lorsque l’on choisit un système de chauffage.

Autre point de vigilance : pour que ses performances soient optimales, une chaudière gaz nécessite un entretien annuel. Cette maintenance doit être effectuée par un professionnel afin de repérer les pièces défaillantes ou usées qui sont susceptibles de provoquer une panne.

> À lire aussi : Remplacer une chaudière au fioul par une pompe à chaleur : mode d’emploi

Simulez

votre prime énergie

Je simule ma prime

Les avantages et inconvénients de la pompe à chaleur

Il existe plusieurs types de pompes à chaleur : les modèles géothermiques et les modèles aérothermiques, qui sont les plus répandus.

Tout comme une chaudière gaz, la pompe à chaleur nécessite un entretien annuel obligatoirement réalisé par un professionnel afin de vérifier son circuit, son étanchéité, de contrôler ses performances thermiques et de nettoyer ses filtres.

Le principal inconvénient d’une pompe à chaleur est son coût d’achat et d’installation, plus élevé que celui d’une chaudière gaz. Néanmoins, la pompe à chaleur utilise une énergie renouvelable et ne produit pas de rejets dans l’atmosphère. C’est donc l’option la plus écologique de ces deux modes de chauffage. Sa consommation énergétique est également plus faible, et permet donc d’amortir l’investissement initial.

Dernier atout à prendre en compte : certains modèles proposent une version réversible qui permet de rafraîchir son intérieur en été.

Bon à savoir

La pompe à chaleur peut s’adapter sur une installation existante.

Les aides financières

Il existe plusieurs aides financières pour l’installation d’une pompe à chaleur. Si elle est posée dans le cadre de travaux de rénovation d’un logement de plus de deux ans, la TVA peut être réduite à 5,5 %.

Vous pouvez aussi bénéficier de MaPrimeRénov’, qui offre une prime pouvant aller jusqu’à 4 000 € pour la pose d’une pompe à chaleur. Les collectivités locales et Action Logement proposent également des aides financières pour réaliser des travaux de rénovation énergétique.

> À lire aussi : MaPrimeRénov’ : les propriétaires bailleurs éligibles depuis le 1er juillet