Rénovation énergétique : 6 étapes pour réussir votre projet

La rénovation énergétique d’un logement consiste à réaliser des travaux visant à améliorer ses performances énergétiques. Comment s’y prendre ?
La rédaction de l'Energie Tout Compris

rénovation énergétique

La rénovation énergétique, la solution pour faire des économies d’énergie ? À n’en pas douter, la réponse est oui. Travaux d’isolation thermique pour le toit, les menuiseries, les murs, remplacement de l’appareil de chauffage ou de production d’eau chaude sanitaire : la rénovation énergétique permet de consommer moins tout en apportant plus de confort dans son logement. Mais comment s’y prendre ? Quelles sont les étapes pour réussir son projet de rénovation énergétique ?

1. Réaliser un état des lieux

Avant de se lancer dans des travaux de rénovation énergétique, il convient de connaître les dépenses énergétiques de votre logement. Une fois ces données en main, vous pourrez orienter vos travaux. Consommation de chauffage, d’eau, d’électricité : cet état des lieux permet de cibler les travaux vers lesquels s’orienter. Si vous avez acquis votre maison ou votre appartement récemment, vous pouvez commencer par jeter un coup d'œil au diagnostic de performance énergétique (DPE). Comme son nom l’indique, le DPE sera un excellent indicateur.

> À lire aussi : Hausse du prix de l’énergie : la rénovation est la solution

2. Choisir les travaux à réaliser

Muni de votre DPE, vous pourrez voir quels sont les travaux à prioriser. Isolation des murs ou du toit, changement des menuiseries, remplacement de votre appareil de chauffage ? Les informations présentes dans le DPE peuvent vous orienter dans votre projet de rénovation énergétique.

3. Faire des devis auprès de professionnels RGE

Un projet de rénovation énergétique nécessite d’être accompagné par des professionnels, sauf si vous êtes vous-même professionnel du bâtiment. Pour être sûr de confier vos travaux à des artisans fiables, et si vous voulez bénéficier d’aides financières, il est important de faire appel à des professionnels du bâtiment qualifiés RGE (Reconnu garant de l’environnement). Le label RGE est délivré par l’administration aux professionnels du bâtiment spécialisés dans les travaux de rénovation énergétique ou l'installation d'équipements utilisant des énergies renouvelables.

> À lire aussi : Le prêt Avance rénovation est officiellement lancé

4. Étudier les solutions de financement

En France, nombre d’aides existent pour aider à financer les travaux de rénovation énergétique

  • MaPrimeRénov’ ;
  • l’aide MaPrimeRénov’ Sérénité (anciennement « Habiter mieux sérénité »), de l’Anah ;
  • l’éco-prêt à taux zéro (Éco-PTZ) ;
  • la prime coup de pouce économie d’énergie ; le chèque énergie ;
  • les certificats d’économies d’énergie (CEE) ;
  • la TVA réduite à 5,5 % ; la réduction d’impôts Denormandie ;
  • l’exonération de la taxe foncière ;
  • les aides locales.

Simulez

votre prime énergie

Je simule ma prime

5. Réaliser et coordonner les travaux

Une fois les devis validés auprès des professionnels RGE et les financements trouvés, les travaux peuvent commencer. Il est important que les différents intervenants travaillent en étroite collaboration pour assurer la réussite de votre projet. C’est pourquoi l’intervention du chef de chantier, en l'occurrence le propriétaire et commanditaire des travaux, est parfois nécessaire pour assurer la coordination.

6. Vérifier le gain énergétique

À la fin de vos travaux, il est intéressant de réaliser un nouveau DPE. Ce second diagnostic permettra de mesurer les nouvelles performances énergétiques du logement rénové et de les comparer aux mesures relevées avant travaux.