Le prêt Avance rénovation est officiellement lancé !

Pour permettre aux propriétaires de passoires thermiques (logements classés F et G au DPE), d’effectuer des travaux de rénovation, un nouveau dispositif vient d’être lancé : le prêt Avance rénovation. On fait le point.
La rédaction de l'Energie Tout Compris

Prêt Avance rénovation

Le prêt Avance rénovation est un dispositif rendu possible par la loi Climat et résilience de 2021.

Le prêt Avance rénovation, c’est quoi ?

Deux établissements bancaires lancent leur prêt Avance rénovation : la Banque Postale et, dès le mois de mars, le Crédit Mutuel. Par ailleurs, d’autres réseaux devraient suivre le mouvement prochainement. Le principe : proposer un prêt aux ménages modestes et aux seniors pour financer des travaux de rénovation énergétique dans leur résidence principale, si celle-ci est une « passoire thermique » (classée F ou G au diagnostic de performance énergétique, ou DPE). Plus précisément, ce prêt vise à financer le reste à charge après déduction des différentes aides (MaPrimeRénov’, aides des collectivités locales, etc.). Il ne doit pas excéder 70 % de la valeur du bien avant travaux.

Ce prêt affiche une spécificité : seuls les intérêts sont à payer au fil de l’eau. Le capital (c’est-à-dire la somme prêtée par l’établissement bancaire) n’est soldé qu’au moment de la revente du bien ou de la transmission par héritage. Pour les personnes de plus de 60 ans, le remboursement des intérêts intervient également lors de la revente ou de la transmission. Précision importante : l’État se porte garant de ce système et couvrira les foyers en cas de défaut de paiement.

Il est important de noter que le Crédit Mutuel a défini un plafond de 30 000 euros pour ce prêt.

À qui s’adresse le prêt Avance rénovation ?

Le prêt Avance rénovation s’adresse :

  • aux plus de 60 ans, pour leur résidence principale, car les banques sont souvent frileuses à l’idée de leur accorder un prêt ;
  • aux ménages les plus modestes, dans les limites de revenus définies par l’Anah (Agence nationale de l’habitat) – 19 565 euros pour une personne seule (25 714 euros en Île-de-France), 28 614 euros pour un couple (37 739 euros en Île-de-France) et 40 201 euros pour une famille de quatre personnes (52 925 euros en Île-de-France).

Les autres aides à la rénovation énergétique

Au-delà de cette aide de l’État à la rénovation, d’autres dispositifs vous permettent de financer vos travaux de rénovation énergétique, notamment si vous n’êtes pas éligible au prêt Avance rénovation :

  • MaPrimeRénov’ ;
  • l’éco-prêt à taux 0 ;
  • les aides des collectivités locales ;
  • la TVA réduite à 5,5 % sur le matériel et la main d’œuvre ;
  • la prime énergie de TotalEnergies, accordée dans le cadre des CEE (certificats d’économies d’énergie).

Simulez

votre prime énergie

Je simule ma prime