Rénovation énergétique : à quelles aides pouvez-vous prétendre ?

Que vous soyez propriétaire bailleur ou occupant, quels que soient vos revenus et les caractéristiques de votre logement, vous pouvez bénéficier d’aides pour vos travaux de rénovation énergétique. L’objectif, pour le Gouvernement, est de vous inciter à réaliser des travaux d’isolation, de ventilation ou encore de chauffage afin de limiter les émissions de gaz à effet de serre. Voici ce qu’il faut savoir.
La rédaction de l'Energie Tout Compris

Aides aux travaux de rénovation énergétique

Vous envisagez de mener des travaux de rénovation énergétique ? Différentes aides sont disponibles, et il n’est pas toujours facile de s’y retrouver ! Le point avec L’énergie tout compris.

Travaux de rénovation énergétique : les aides sans conditions de revenus

MaPrimeRénov’

C’est le dispositif phare du Gouvernement pour inciter les propriétaires à effectuer des travaux de rénovation énergétique. Lancé le 1er janvier 2020, il a été élargi au fur et à mesure. D’abord aux copropriétaires à partir du 1er octobre 2020, puis aux propriétaires bailleurs depuis le 1er juillet 2021.

Cette aide est disponible pour tous les propriétaires, quels que soient leurs niveaux de revenus. Le montant de MaPrimeRénov’ est toutefois conditionné aux revenus et dépend du gain écologique engendré par les travaux effectués.

L’éco-prêt à taux 0

L’éco-prêt à taux 0 permet de financer les travaux de rénovation énergétique des logements achevés avant le 1er janvier 1990. Il peut s’élever jusqu’à 30 000 euros. Il est accessible à tous les propriétaires, occupants ou bailleurs, quels que soient leurs niveaux de revenus.

Le dispositif Denormandie

Ce dispositif est réservé aux propriétaires bailleurs. Il permet de bénéficier d’une aide fiscale en cas de rénovation énergétique du logement représentant au moins 25 % du prix de celui-ci. Autre condition : le bien doit être situé dans une ville bénéficiaire du programme « Action cœur de ville ».

La TVA à taux réduit

Les travaux d’amélioration de la qualité énergétique bénéficient d’un taux de TVA réduit à 5,5 % pour les logements achevés depuis plus de deux ans (résidence principale ou secondaire).

Le dispositif coup de pouce énergie

La prime coup de pouce économie d’énergie est, depuis début 2019, ouverte à tous les ménages, sans conditions de ressources. Les foyers les plus modestes bénéficient toutefois d’un montant plus élevé. Elle est par exemple versée pour le remplacement d’un ancien système de chauffage par une pompe à chaleur.

Cependant, certaines de ces aides coup de pouce disparaissent progressivement entre 2021 et 2022, les travaux de rénovation énergétique globaux étant favorisés. Seuls les travaux d’isolation des combles et des sols ainsi que les travaux pour une chaudière au gaz et pour l’installation de radiateurs électriques sont pour l’instant concernés.

Vous avez enclenché ces travaux et vous avez signé votre devis au plus tard le 30 juin 2021 ? En fonction de la date de fin de votre chantier, vous pouvez être éligible aux primes coup de pouce. Vous pouvez en savoir plus en lisant notre article sur le sujet : Fin des coup de pouce isolation et coup de pouce chauffage et diminution des primes bonifiées : on fait le point !

 

Les aides à destination des ménages modestes

Bonification grande précarité x2

En dehors des primes coup de pouce, les ménages les plus précaires pouvaient bénéficier d’un doublement de la bonification accordée pour leurs travaux de rénovation énergétique. Cette aide a disparu pour l’isolation des combles et des sols, et va prochainement s’interrompre pour les autres travaux.

Il est cependant encore possible de bénéficier de la bonification grande précarité pour vos travaux de rénovation énergétique hors isolation des combles et sols. Pour cela, vous devez signer votre devis avant le 1er janvier 2022 et finir vos travaux avant le 30 avril 2022.

Habiter mieux sérénité

Habiter mieux sérénité est une aide accordée par l’Anah (Agence nationale de de l’habitat). Elle est destinée aux ménages modestes et très modestes, qui occupent un logement individuel achevé il y a plus de 15 ans. D’un montant maximal de 18 000 euros, elle est proportionnelle aux travaux réalisés. Attention cependant : elle n’est pas cumulable avec MaPrimeRénov’ !

Le chèque énergie

Le chèque énergie s’adresse aux ménages modestes. Il est destiné à la réalisation de travaux de rénovation (il peut également servir à payer ses factures d’énergie : électricité, bois, fioul, etc.).

La prime Énergie de TotalEnergies

Vous pouvez également bénéficier de la prime TotalEnergies qui, elle, est versée dans le cadre des CEE (certificats d’économies d’énergie). Vous pouvez tester votre éligibilité sur notre site. De plus, L’Énergie tout compris vous accompagne dans vos travaux de rénovation énergétique.

Simulez

votre prime énergie

Je simule ma prime