MaPrimeRénov’, un succès bien réel

Depuis son lancement, en janvier 2020, MaPrimeRénov séduit un nombre croissant de ménages français. Son succès se confirme cette année. Les dirigeants s’attendent en effet à dépasser les objectifs fixés.
La rédaction de l'Energie Tout Compris

MaPrimeRénov', un succès bien réel

Depuis son lancement, en janvier 2020, MaPrimeRénov séduit un nombre croissant de ménages français. Son succès se confirme cette année. Les dirigeants s’attendent en effet à dépasser les objectifs fixés.

Les dispositifs d’aide à la rénovation énergétique ont souvent été décrits comme difficiles à comprendre, peu accessibles et mal connus du grand public. En réformant le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique et les Aides Anah pour la rénovation thermique des bâtiments, le législateur a souhaité apporter une réponse à ces critiques. Cette réforme a abouti à la mise en œuvre d’une prime unique, MaPrimeRénov’, pour la réalisation de travaux visant la réalisation d’économies d’énergie. Lancée en janvier 2020, d’abord pour les ménages aux revenus modestes et très modestes, l’aide a été rendue accessible à l’ensemble des ménages français dès le début de cette année. Son succès, depuis lors, ne s’est pas démenti, comme en témoignent les chiffres récemment communiqués.

55.000 primes accordées chaque mois

Si l’on en croit le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, interviewé le 10 mars par BFM Business, l’enveloppe budgétaire prévue pourrait être consommée avant la fin de l’année 2021. Selon lui, 55.000 primes sont accordées par mois aux ménages français qui ont introduit une demande. Le montant moyen des primes accordées s’élève à 4.039 euros par logement.

En 2020, selon les chiffres communiqués par l’Anah, 192.000 dossiers MaPrimeRénov (MPR) ont été déposés, et 141.000 ont reçu un feu vert (pour un montant total de 570 millions d'euros). Ce résultat est un peu en dessous de l’objectif fixé au lancement de l’aide, qui était de 200.000 dossiers introduits. Toutefois, si la crise sanitaire n’avait pas perturbé le bon déroulement de l’année, le résultat aurait sans doute été bien supérieur. Sur les 141.000 dossiers ayant obtenu une validation, 75.000 ont fait l'objet d'une demande de solde, dont 75% (soit 56.000 dossiers) ont été payés. Ces ménages français, au-delà de l’intention, ont donc bien engagé et mené à bien des travaux de rénovation énergétique. 

90% des bénéficiaires de MaPrimeRénov satisfaits

L’élargissement du dispositif, dans le cadre du plan de relance défini par le gouvernement, confirme la dynamique. Une enquête menée au niveau de l’Anah établit que 90% des bénéficiaires se disent satisfaits. 71 % considèrent qu'ils n'auraient pas fait les travaux sans MPR.

Si l’on s’attarde sur le type de travaux réalisés, 72% concernent le chauffage, 26% l’isolation et 2% la ventilation.

Objectif 500.000 primes en 2021

Le bilan global de l’activité 2020 de l’Anah, fait état de 247.000 ménages accompagnés dans des opérations de rénovation de logements (+58,8% par rapport à 2019). En plus des dossiers MaPrimeRénov, il faut ajouter 51.967 dossiers dans le cadre du programme Habiter Mieux sérénité (+7%). Mis à part la rénovation énergétique, 24.000 logements ont été rénovés en tant que copropriétés dégradées, 19.000 pour l'adaptation des logements à la perte d'autonomie et 12.000 au titre de l'habitat indigne. En tout, 1,4 milliard d'euros ont été alloués à ces travaux (+69% par rapport à 2019), générant 3,2 milliards d'euros de travaux, d'après les estimations de l'Anah.

Pour 2021, l’agence s’est vue dotée d'un budget global de 2,7 milliards d'euros pour enclencher la rénovation de 600.000 logements dont 400 à 500.000 avec MaPrimeRénov.

Simulez

votre prime énergie

Je simule ma prime