Ma pompe à chaleur perd en puissance : que faire ?

Votre pompe à chaleur ne chauffe pas autant que vous le souhaitez pour votre logement ? Plusieurs explications sont possibles. Décryptage.
La rédaction de l'Energie Tout Compris

perte de puissance pompe à chaleur

Les pompes à chaleur constituent des systèmes de chauffage écologiques, économiques et très efficaces, au rendement inégalable ou presque. Elles puisent en effet dans l’air ou dans le sol des calories, transformées en énergie pour l’approvisionnement des radiateurs. Néanmoins, il peut arriver que l’on constate une perte de puissance, sans raison a priori. Cela vous arrive ? Pas de panique : dans la plupart des cas, il est possible de résoudre le problème tout seul.

Si votre pompe à chaleur manque de pression

C’est sans doute la panne la plus courante sur les pompes à chaleur. Une baisse de pression peut en effet entraîner une perte de puissance, voire l’arrêt pur et simple de l’appareil. Dans ce cas, l’indicateur dédié à cette information n’affiche plus entre 1 et 1,5 bars. Pour y remédier :

  • Vérifiez qu’il n’y a pas de fuite dans le système de chauffage central. Un tuyau peut en effet être percé, ou un radiateur être endommagé.
  • Assurez-vous qu’il n’y a pas d’air dans le circuit de chauffage. Pour cela, ouvrez légèrement le capuchon au-dessus du purgeur de la pompe à chaleur, jusqu’à évacuation totale de l’air.
  • Vérifiez que les filtres de l’appareil ne sont pas à changer ou à nettoyer.
  • Assurez-vous que la valve du vase d’expansion est bien fixée, et que la membrane de ce dernier n’est pas percée (si tel devait être le cas, de l’eau en sortirait si vous appuyez dessus).

Si votre compresseur ne fonctionne pas correctement

La puissance délivrée par la pompe à chaleur est directement liée aux performances du compresseur, qui se trouve à l’extérieur de votre logement. Si vous constatez que vos radiateurs ne chauffent pas autant que vous le voulez, vérifiez que l’alimentation du compresseur en électricité est assurée et/ou continue. L’électricité pourrait avoir disjoncté, entraînant l’arrêt de l’appareil.

Si, inversement, votre compresseur tourne en continu mais que vous n’êtes pas chauffé correctement, c’est peut-être que celui-ci est obstrué. Le plus souvent, c’est le givre qui est responsable. L’automne, votre compresseur peut aussi être bouché par des feuilles mortes. Une petite intervention s’impose !

> À lire aussi : Quelles aides financières pour l’installation d’une pompe à chaleur air-air ?

Simulez

votre prime énergie

Je simule ma prime

Si votre compresseur fait du bruit

Vous constatez une perte de puissance, mais aussi un bruit continu et inhabituel qui vient de votre compresseur ? Vous avez probablement trouvé la cause du manque d’efficacité de votre pompe à chaleur.

Heureusement, la solution est aussi rapide à mettre en œuvre qu’a pu l’être le diagnostic. Votre pompe à chaleur manque probablement d’huile. Vérifiez les recommandations du fabricant et celles de l’installateur. Puis, complétez votre circuit.

Les autres causes possibles

Votre compresseur est silencieux, n’est pas obstrué ou couvert de givre, la pression est bonne, tout comme le niveau d’huile, et pourtant, votre pompe à chaleur reste peu performante ? D’autres explications existent :

  • votre échangeur peut être encrassé, empêchant l’air de circuler correctement ;
  • une fuite, même minime, peut se trouver à un endroit du circuit ;
  • le liquide frigorigène, chargé de transférer la chaleur vers le réseau de chauffage, peut être en quantité insuffisante.

Dans ces cas-là, mieux vaut faire appel à un technicien spécialisé. Il pourra réaliser un diagnostic et intervenir rapidement. De même, si le problème persiste malgré vos interventions, adressez-vous à un professionnel qualifié. Dans l’idéal, il convient de s’adresser à un artisan possédant la certification RGE (Reconnu garant de l’environnement).

L’importance de l’entretien

« Mieux vaut prévenir que guérir », dit l’adage. Et celui-ci est aussi valable en matière de pompe à chaleur. Ainsi, faites intervenir tous les ans un professionnel qualifié. Il vérifiera le bon état général de vos appareils, de vos radiateurs et des différents circuits qui composent votre système de chauffage. Il pourra vous alerter sur de potentielles pannes à venir, changer quelques pièces, vérifier les niveaux des liquides de la pompe à chaleur. Vous réduirez, de fait, les risques de devoir vous passer de chauffage en plein hiver !

> À lire aussi : Pompe à chaleur ou chaudière à condensation : que choisir ?