savoir plus

Testez votre éligibilité à la Prime TotalEnergies pour financer votre projet

projets accompagnés

+ 50 000 projets accompagnés /an

Estimer mes aides flèche droite

Un bilan thermique pour le calcul de la puissance de la pompe à chaleur

Avant d’entamer les démarches pour s’offrir une nouvelle installation de chauffage, plusieurs critères sont à prendre en compte. Au préalable, il est fortement recommandé de faire réaliser un bilan thermique de son logement par un professionnel. Il permettra d’analyser les spécificités de votre habitation et de déterminer la puissance calorifique nécessaire pour obtenir la température souhaitée chez vous .

Pour cela, le professionnel va analyser plusieurs critères : le type de logement (maison isolée, mitoyenne…), la surface, le nombre et le type de menuiserie, les caractéristiques du bâtiment… Il va aussi s’intéresser à la température souhaitée. En effet, si vous avez envie de vivre dans un logement chauffé à 22 °C, vous devrez installer une PAC plus puissante !

À l’aide d’une application dédiée, le professionnel chargé de cet audit énergétique va vous communiquer une puissance recommandée et une estimation du prix de votre installation. Il pourra aussi vous accompagner dans votre demande de prime énergie. L’énergie tout compris peut, d’ailleurs, vous mettre en relation avec un professionnel qualifié !

La puissance recommandée pour votre pompe à chaleur dépendra fortement :

  • De la qualité de l’isolation de votre bien immobilier. Plus elle sera bonne, moins vous aurez besoin d’une pompe à chaleur de forte capacité.
  • De la zone géographique. Si vous vous trouvez dans une région où les hivers sont rudes, vous devrez posséder une PAC capable de faire les efforts nécessaires pour atteindre une température agréable.

puissance pompe à chaleur

Pourquoi bien calculer la puissance de sa pompe à chaleur ?

Il existe trois types de pompes à chaleur, qui se distinguent notamment par la source qu’elles exploitent pour produire de l’énergie :

  • La pompe à chaleur à air exploite l’énergie contenue dans l’air extérieur pour la répartir dans le système de chauffage ou de climatisation de la maison.
  • La pompe à chaleur à eau (ou hydrothermique) puise la chaleur présente dans des nappes phréatiques ou une source d’eau se trouvant à proximité de l’habitat.
  • La pompe à chaleur géothermique extrait la chaleur du sol afin de l’utiliser pour chauffer le logement.

Vu son coût élevé (à partir de 4 000 euros et jusqu’à plus de 25 000 euros selon le modèle choisi), l’achat d’une pompe à chaleur ne se fait pas sur un coup de tête. Bien calculer la puissance de sa PAC permet d’éviter de se retrouver avec un appareil pas assez puissant, qui tournera à plein régime, aura tendance à s’essouffler plus rapidement, obligera à utiliser un chauffage d’appoint et réduira les économies réalisées. Vous évitez également d’investir dans une PAC trop puissante, trop chère à l’achat par rapport à vos besoins, et fonctionnant par à-coups, ce qui réduit considérablement sa durée de vie.

Comment calculer la puissance de sa pompe à chaleur ?

Plusieurs paramètres sont à prendre en compte pour évaluer la puissance exacte dont vous avez besoin :

  • le volume de votre logement, en particulier le volume total des pièces à chauffer (V), qui se calcule en multipliant la hauteur de votre logement par sa superficie ;
  • l’écart de température entre l’intérieur et l’extérieur (T), en prenant en compte une moyenne de référence pour votre région ;
  • le coefficient de déperdition d’énergie (C), que vous pourrez trouver en consultant votre DPE (diagnostic de performance énergétique).

Ces trois données permettent de calculer la puissance (P) de votre pompe à chaleur, avec la formule suivante : P = V x C x T.

Un exemple ? Prenons celui d’une maison de 100 m2, avec une hauteur sous plafond de 3 mètres, une température extérieure de référence de -3 °C pour une température intérieure souhaitée de 20 °C, et un coefficient de déperdition d’énergie de 0,9. La puissance recommandée sera de :

P = (100 x 3) x (0,9) x (20 –(-3))

P = 300 x 0,9 x 23

P = 6 210 W.

Bon à savoir :

Le professionnel qui vous accompagne pourra aussi se référer au coefficient de performance annuel (COP annuel), qui indique le rendement réel sur une saison. Cette donnée permettra d’affiner la puissance nécessaire pour votre pompe à chaleur, souvent légèrement supérieure au résultat du calcul effectué ci-dessus.

 

Une préconisation travaux + un devis

Votre projet débute maintenant.

C'est parti flèche droite
flèche droite