Rénovation énergétique des bâtiments : quelles mesures pour les candidats à l’élection présidentielle ?

Le 10 avril se tiendra le premier tour de l’élection présidentielle. Douze candidats sont en lice. La rénovation énergétique est un sujet de taille, puisqu’il touche au confort de vie des Français, à leur pouvoir d’achat et à la transition écologique. Quelles sont les propositions des différents camps en matière de rénovation énergétique ? L’énergie tout compris vous dit tout.
La rédaction de l'Energie Tout Compris

Aide renovation energetique

À l’exception de Nathalie Arthaud (Lutte Ouvrière) et Jean Lassalle (Résistons !), l’ensemble des candidats ont lancé des propositions en matière de rénovation énergétique, plus ou moins ambitieuses. Nous les passons en revue.

Quels objectifs en matière de rénovation énergétique ?

Trois candidats souhaitent lancer une obligation de rénovation énergétique : Yannick Jadot (Europe Écologie Les Verts), Jean-Luc Mélenchon (La France Insoumise) et Fabien Roussel (Parti Communiste). Si les autres candidats n’ont pas parlé d’obligation, la plupart avancent des objectifs :

  • 760 000 rénovations par an pour Anne Hidalgo (Parti Socialiste) ;
  • 700 000 pour Emmanuel Macron (La République en Marche), Jean-Luc Mélenchon et Fabien Roussel.

De son côté, Yannick Jadot table sur cinq millions de rénovations sur cinq ans. Valérie Pécresse (Les Républicains), elle, estime qu’il faut « doubler le rythme actuel des rénovations globales ».

Les autres candidats n’ont pas communiqué d’objectif. Eric Zemmour, par exemple, souhaite « investir dans l’isolation thermique des bâtiments ». Quant à Philippe Poutou (Nouveau Parti Anticapitaliste), il veut « isoler thermiquement tous les logements ».

Quel budget pour la rénovation des bâtiments?

Fabien Roussel et Yannick Jadot souhaitent allouer, par an, 10 milliards d’euros à la rénovation énergétique. Même somme pour Emmanuel Macron, qui parle toutefois d’une destination plus large : « la transition écologique ».

Travaux-renovation-energetique

Jean-Luc Mélenchon propose de son côté 6,2 milliards d’euros par an. Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France) promet d’allouer 3 milliards d’euros à l’isolation thermique, alors que Marine Le Pen (Rassemblement National) veut consacrer 25 milliards d’euros pour remplacer les chaudières au fioul.

Le financement de la rénovation énergétique

En matière d’aides à la rénovation énergétique, voici les promesses qui ressortent de la campagne présidentielle :

  • 0 reste à charge pour les ménages modestes : Anne Hidalgo, Yannick Jadot, Jean-Luc Mélenchon, Fabien Roussel.
  • 0 reste à charge pour certains travaux : Emmanuel Macron.
  • Régionaliser les aides financières à la rénovation énergétique : Valérie Pécresse.
  • Doubler le budget de MaPrimeRénov’ : Nicolas Dupont-Aignan.
  • Créer une épargne « logement vert » pour financer la rénovation énergétique lors de l’un achat immobilier : Marine Le Pen.
  • Créer un livret vert (fusion livret A et Livret de développement durable) : Valérie Pécresse.

> À lire aussi : Qu’est-ce que le prêt avance rénovation ?

Les autres propositions sur la rénovation énergétique

Les programmes des différents candidats recèlent d’autres propositions plus ou moins innovantes. Yannick Jadot veut « un vaste service public décentralisé pour la rénovation ». Une proposition proche de celle de Jean-Luc Mélenchon, qui parle d’un « guichet unique pour organiser la rénovation des biens ». Nicolas Dupont-Aignan avance la création de « guichets régionaux d’orientation vers les aides ». Anne Hidalgo, de son côté, veut encadrer les loyers selon la performance énergétique du logement.

En attendant de savoir qui sera le locataire de l’Élysée, différentes aides sont à votre disposition pour financer vos travaux de rénovation énergétique :

  • MaPrimeRénov’ ;
  • l’éco-prêt à taux 0 ;
  • les aides des collectivités locales ;
  • la TVA réduite à 5,5 % ;
  • la prime énergie distribuée par TotalEnergies dans le cadre des CEE (certificats d’économies d’énergie).

Simulez

votre prime énergie

Je simule ma prime