Quelle est l’énergie de chauffage la plus avantageuse en 2020 ?

Bois, gaz, fioul, électricité : chacune de ces énergies présente des avantages et des inconvénients. Nous avons dressé un petit comparatif de ces différentes sources d’énergie afin d’identifier laquelle est la plus avantageuse en 2020.
La rédaction de l'Energie Tout Compris

Energie de chauffage la plus avantageuse en 2020

L’enveloppe consacrée au chauffage est sans aucun doute l’une des plus importantes dans le budget annuel des Français. L’énergie peut en en effet vous coûter très cher, qui plus est si votre maison connaît des déperditions thermiques importantes. Alors quelle énergie choisir chez soi pour obtenir un confort optimal, mais au prix le plus bas ? Bois, gaz, fioul, électricité… Le choix est loin d’être évident. Pour vous aider à y voir plus clair, voici un petit comparatif des énergies en France en 2020.

Le classement des énergies les moins chères

En France, le prix des énergies peut varier du simple au triple. Si l’on se base sur les données d’octobre 2020 présentées par Sélectra, le bois est l’énergie la plus économique (0,0590 € TTC par kWh) alors que le l’électricité est la plus chère (0,1758 € TTC par kWh).

Énergie

Prix au kWh

Électricité

0,1758 €

Propane

0,1436 €

Fioul

0,0757 €

Gaz naturel

0,0620 €

Bois

0,0590 €

Le bois, la solution la plus économique

Mais pour évaluer correctement quelle est l’énergie la moins chère dans votre situation, il est nécessaire de prendre en compte de nombreux autres critères.

Que ce soit sous forme de granulés ou de bûches, le bois est l’énergie de chauffage la plus économique en 2020. En plus d’être le moins cher, le bois est la solution la plus écologique puisque le CO2 capté par les arbres est supérieur à celui émis lors de la combustion.

La pose d’un poêle n’est toutefois pas possible dans tous les cas puisque cela nécessite un conduit d’évacuation. Autre inconvénient du bois : le coût de son installation. Une chaudière à granulés ou a bûches peut coûter très cher. Heureusement, il existe de nombreuses aides qui permettent de réduire ce prix d’achat. Enfin, selon votre usage, il sera nécessaire d’avoir un espace de stockage suffisamment grand pour entreposer votre bois.

Le gaz naturel, l’énergie la plus répandue

Se chauffer au gaz naturel implique d’être raccordé au réseau. Un quart des communes en France y sont raccordées. Le gaz naturel est l’énergie la plus répandue dans les villes densément peuplées et elle est aussi l’une des moins chères.

Le raccordement au réseau représente toutefois un prix non-négligeable (environ 450 euros), tout comme l’installation, qui varie d’un professionnel à l’autre. Enfin, une installation au gaz naturel doit être révisée tous les ans. Pour un contrat d'entretien simple comprenant uniquement un rendez-vous d'entretien annuel, il faut compter 124 € par an en moyenne.

A noter qu’à partir de l’été 2021, au regard des nouvelles règlementations établies par le ministère de la Transition écologique, il sera très compliqué de faire installer une chaudière au gaz dans les maisons individuelles.

Le fioul, l’alternative au gaz naturel

Le fioul est l’alternative la plus courante pour les foyers qui ne sont pas raccordés au réseau de gaz naturel. Moins cher que l’électricité et le propane, le fioul nécessite toutefois une installation qui peut être coûteuse en fonction des caractéristiques de l’appareil. De plus, les chaudières au fioul développant une puissance entre 4 et 400 kW doivent faire l’objet d’un entretien tous les ans.

Le prix de ce carburant est soumis à de grandes variations. Si ces fluctuations sont difficilement prévisibles, des plateformes, comme Fioulmarket, vous permettent de consulter l’évolution journalière du prix du fioul.

A noter qu’à partir de 2022, les chaudières au charbon et au fioul qui tomberont en panne devront systématiquement être remplacées par des modèles moins polluants. De plus, à partir de cette même date, plus aucune chaudière alimentée par ces énergies fossiles ne pourra être installée dans un bâtiment neuf.

Le propane, une énergie négociable

A l’instar du fioul, le propane nécessite l’installation d’une citerne. Celle-ci doit être installée à l’extérieur du logement et appartient, la plupart du temps, au fournisseur de gaz qui vous la loue. L’installation est donc souvent comprise dans la location de cette citerne. Pour vous chauffer au gaz en citerne, il faudra passer un contrat avec le fournisseur (de 1 à 5 ans). Si son prix est élevé, il s’agit d’une des seules énergies dont vous pouvez négocier le prix avec le fournisseur.

L’électricité, chère mais idéale pour les petits logements

Sans surprise, l'électricité est le moyen le plus cher pour se chauffer en France. Il s’agit néanmoins d’une solution très simple et peu coûteuse à l’installation. De plus, les radiateurs électriques ne nécessitent aucun entretien particulier, même s’il est conseillé de les dépoussiérer une fois par an pour améliorer la diffusion de la chaleur.

Parmi les inconvénients, on notera aussi un faible pouvoir calorifique et une montée lente en température.

H2. De nombreuses aides pour financer l’achat d’appareils écologiques et économiques

Il existe aujourd’hui de nombreux appareils performants qui vous permettent de faire des économies sur votre facture d’énergie. Pour financer leur achat, le gouvernement a mis en place de nombreux incitants financiers :

  • MaPrimeRénov’
  • L’offre « Coup de pouce » chauffage
  • La TVA à 5,5 %
  • Un éco-prêt à taux zéro
  • Des aides locales

Rendez-vous sur le simulateur de L’énergie tout compris pour connaître le montant de cette aide en fonction de vos revenus et de vos travaux.

Votre prime énergie

 

Simulez vos aides