Projet de loi de finances 2022 : ce qui change en matière de rénovation énergétique

Le projet de loi de finances 2022 a été adopté en lecture définitive par l’Assemblée nationale. Le volet « rénovation énergétique » comprend deux mesures majeures : le prolongement et le renforcement de l’éco-PTZ et l’évolution de MaPrimeRénov’. Retour sur les changements induits.
La rédaction de l'Energie Tout Compris

Loi de finances 2022

La rénovation énergétique tient une place de choix dans la transition écologique. C’est pourquoi elle figure au cœur du projet de loi de finances 2022. Quelles sont les modifications enregistrées ? Comment se traduiront-elles en 2022 ? Le point.

La rénovation énergétique au cœur du projet de loi de finances 2022

Mercredi 15 décembre, l’Assemblée nationale a adopté, en lecture définitive, le projet de loi de finances (PLF) 2022 à 142 voix pour et 50 voix contre. Le PLF a pour but, comme chaque année, de décrire les dépenses de l’État pour l’année suivante et les projets dans lesquels elles seront réparties : défense, éducation, santé, sécurité...

Et le domaine de la rénovation énergétique, l’un des piliers de la transition écologique, n’est pas en reste. Deux fortes mesures ont ainsi été décidées.

L’éco-PTZ prolongé et renforcé

L’éco-prêt à taux zéro, ou éco-PTZ, qui permet de financer des travaux de rénovation énergétique sans avoir à rembourser d’intérêts et payer de frais de dossier, est donc renforcé. Ainsi :

  • le dispositif est prolongé jusqu’au 31 décembre 2023 ;
  • son plafond est relevé de 30 000 à 50 000 euros ;
  • sa durée de remboursement passe de 15 à 20 ans pour les travaux qui apportent un gain énergétique minimum de 35 % et permettent de sortir un logement du statut de passoire énergétique ;
  • son cumul avec MaPrimeRénov’ est simplifié.

MaPrimeRénov’ évolue

Le dispositif MaPrimeRénov’, dont la prime est versée après avoir effectué des travaux de rénovation énergétique, évolue également :

Au total, l’Anah (Agence nationale de l’habitat) a annoncé une enveloppe de 3,2 milliards d’euros pour la rénovation des logements particuliers en 2022. Cela devrait permettre d’améliorer énergétiquement 800 000 logements l’année prochaine.

Les différentes aides à la rénovation énergétique

Si ces deux dispositifs – éco-PTZ et MaPrimeRénov’ – sont renforcés ou retouchés par le projet de loi de finances de 2022, d’autres aides financières permettent d’absorber tout ou partie des coûts de travaux de rénovation énergétique :

  • les aides des collectivités locales ;
  • la TVA à 5,5 % sur les travaux engagés ;
  • le chèque énergie ;
  • la prime de TotalEnergies, versée dans le cadre des CEE (certificats d’économies d’énergie).

Si vous souhaitez vous lancer dans un chantier de rénovation énergétique pour votre logement, L’Énergie tout compris vous accompagne !

Simulez

votre prime énergie

Je simule ma prime