Nos conseils pour l’enlèvement d’une cuve à fioul

Vous vous apprêtez à troquer votre cuve à fioul pour un autre mode de chauffage ? Voici toutes les informations à connaître sur cette opération.
La rédaction de l'Energie Tout Compris
comment enlever une cuve à fioul
Cuve à fioul d'un particulier 

Que ce soit pour un chauffage électrique ou pour une chaudière à bois comme au gaz naturel, de plus en plus de particuliers abandonnent, ces dernières années, leur chauffage au fioul. Un mouvement qui devrait s’amplifier dans les années à venir, le Gouvernement incitant fortement les foyers concernés à se lancer dans cette « transition » énergétique. Si vous êtes concerné, vous aussi, par l’enlèvement d’une cuve à fioul, quelques conseils sont à appliquer.

Un dégazage obligatoire

Devant être manipulé avec précaution, le fioul est strictement encadré par la loi française. Y compris lorsqu’un foyer renonce à cette source d’énergie pour se chauffer, et souhaite remplacer sa chaudière au fioul.

S’il n’est pas interdit de conserver sa cuve à fioul (elle peut par exemple être transformée en récupérateur d’eau de pluie), celle-ci doit obligatoirement faire l’objet d’un dégazage et d’une neutralisation. C’est un professionnel certifié qui se charge de cette opération. Il doit vous remettre, à la fin de cette dernière, un certificat de conformité.

Quatre étapes pour la mise hors service d’une cuve à fioul

L’enlèvement d’une cuve à fioul se déroule en quatre étapes, toutes placées sous la responsabilité d’un professionnel :

  • D’abord, la cuve est vidangée, grâce à une pompe.
  • Ensuite, elle est nettoyée de ses dépôts d’hydrocarbures intérieurs, ainsi que de ses boues résiduelles.
  • Puis vient le dégazage, afin d’éliminer les résidus inflammables.
  • Ensuite, la cuve est neutralisée, grâce à l’introduction d’un matériau solide (sable, terre, béton…). Elle peut aussi être enlevée : le cas échéant, elle est transportée dans un centre de traitement spécial. Le professionnel doit alors remettre un bordereau de suivi des déchets, à conserver et à présenter en cas de contrôle.

> À lire aussi : Chaudière au fioul interdite en 2022 : ce qu’il faut savoir

L’importance de comparer plusieurs devis

Plusieurs critères influencent le prix demandé par un professionnel pour enlever une cuve à fioul : le matériau de la citerne, son emplacement — elle peut enterrée ou simplement posée —, la nécessité ou non de la découper avant de la retirer, sa taille, la région où elle se trouve… Certains services supplémentaires, comme la conversion en récupérateur d’eau, peuvent aussi être proposés, donc facturés.

Cuve à fioul
Une cuve à fioul dans un jardin

Il est ainsi important de demander plusieurs devis et de les comparer en examinant avec attention les prestations comprises, et celles en supplément. Sachez que vous pouvez aussi essayer de négocier les prix affichés sur le devis.

D’une manière générale, il convient de prévoir un budget compris entre 1 000 euros et 2 500 euros pour cette opération. Cette facture peut être réduite grâce au dispositif MaPrimeRénov’ – 1 200 euros au maximum en 2022 — et à un éco-prêt à taux zéro. À condition, cependant, de faire appel à un professionnel Reconnu garant de l’environnement (RGE).

> À lire aussi : Quelles étapes pour le changement de sa chaudière ?