L'éco-prêt à taux zéro (PTZ) reconduit et renforcé dès 2022

L’éco-prêt à taux zéro, qui permet de financer ses travaux de rénovation énergétique, sera reconduit jusqu’en 2023 . Il sera également renforcé puisque le montant maximal s’élèvera désormais à 50 000 euros. Un sacré coup de pouce pour les propriétaires !

Éco-prêt à taux zéroL’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) fait partie des différents dispositifs mis en place par le Gouvernement français pour inciter les propriétaires à effectuer des travaux de rénovation énergétique.

L’éco-PTZ renouvelé et renforcé

Bonne nouvelle ! L’éco-prêt à taux zéro, qui devait prendre fin au 31 décembre 2021, est prolongé de deux ans. Vendredi 12 novembre, un amendement au projet de loi de finances (PLF) a été voté en ce sens, sous l’impulsion du député LREM Anthony Cellier.

Ce dispositif, qui permet d’obtenir un prêt pour financer ses travaux de rénovation sans avoir à payer d’intérêts, est prolongé jusqu’au 31 décembre 2023. Il est assorti de quelques modifications. Tout d’abord, le plafond de l’éco-PTZ passe de 30 000 à 50 000 euros pour les rénovations globales, c’est-à-dire lorsque l’emprunteur se lance dans un bouquet de travaux et non un simple geste de rénovation. Dans ce cas, la durée maximale du prêt est même poussée à 20 ans, contre 15 ans précédemment.

L’objectif de ces modifications est clair : inciter les propriétaires à effectuer d’importants travaux de rénovation énergétique, permettant de faire grimper leur logement dans le classement du DPE (diagnostic de performance énergétique), voire d’atteindre le niveau BBC (bâtiment basse consommation).

Pour réaliser ces importants travaux de rénovation énergétique, il est essentiel de procéder étape par étape, après avoir budgétisé l’ensemble :

  • travaux d’isolation (mur, sol, toit) ;
  • changement du système de chauffage (pompe à chaleur, poêle à granules, etc.) ;
  • remplacement des ouvertures (fenêtres, portes).

L’éco-PTZ et MaPrimeRénov’

L’autre bonne nouvelle, c’est que cet éco-PTZ nouvelle génération pourra mieux s’articuler avec MaPrimeRénov’. Les deux dispositifs étaient déjà cumulables mais vous pourrez désormais effectuer votre demande de prêt en même temps que celle de MaPrimeRénov’. C’est l’Anah (Agence nationale de l’habitat) qui se chargera d’instruire l’ensemble du dossier et de vérifier si vous êtes éligible à l’éco-PTZ avant de transmettre votre dossier à la banque, qui vous distribuera ensuite le prêt.

Au-delà de MaPrimeRénov’ et de l’éco-PTZ, vous pouvez également bénéficier de la TVA à 5,5 % sur vos travaux, ainsi que d’aides des collectivités locales. L’énergie tout compris peut vous accorder une aide supplémentaire, à demander pour chaque étape de vos travaux : la Prime énergie. Celle-ci intervient dans le cadre des CEE (certificats d’économie d’énergie). Nous vous accompagnons dans vos travaux de rénovation énergétique de A à Z !