Pourquoi est-il plus intéressant de réaliser une rénovation énergétique globale que partielle ?

Les gains énergétiques possibles varient en fonction de la nature des travaux réalisés : isolation, changement du système de chauffage, remplacement des portes et fenêtres... C’est pourquoi, plutôt qu’une rénovation énergétique partielle, il est recommandé d’effectuer des actions globales sur le logement. L'énergie tout compris vous aide à y voir plus clair.
La rédaction de l'Energie Tout Compris

Rénovation énergétique globale

Si les travaux de rénovation énergétique s'élèvent rapidement à plusieurs milliers d'euros, il faut mettre leur coût en perspective avec les gains d'énergie réalisés et les aides qui peuvent vous être octroyées en fonction de leur nature. Et il semblerait que réaliser une rénovation globale soit plus intéressant qu'une rénovation partielle... Explications.

La rénovation énergétique en chiffres

27,8 milliards d'euros : telle est la somme pharaonique dépensée par les ménages en matière de rénovation énergétique en 2019 selon l'ONRE (Observatoire national de la rénovation énergétique). Cette somme inclut main d’œuvre et matériaux consommés. 

Ces dépenses se divisent de la sorte : 

  • 7,3 milliards pour les portes et fenêtres ;
  • 6,7 milliards pour la toiture ;
  • 5,3 milliards pour le chauffage.

Les auteurs de cette étude estiment que les gains énergétiques globaux réalisés grâce aux aides à la rénovation énergétique se répartissent ainsi : 

  • 60 % des gains ont été réalisés grâce au remplacement du système de chauffage et d'eau chaude sanitaire ;
  • 36 % grâce à l'isolation des toits, des murs et des planchers ;
  • 4 % par le remplacement des portes, fenêtres et volets. 

Dans quel ordre effectuer ses travaux de rénovation ?

Si certains choisissent d'effectuer des « gestes de rénovation » (un simple remplacement de fenêtres et portes ou un changement de chauffage), ce sont les rénovations globales qui permettent de réaliser les plus grosses économies sur ses factures d'énergie et de réduire dans de belles proportions ses émissions de gaz à effet de serre. 

Pour une rénovation globale efficace, il est conseillé d'effectuer ses travaux dans l'ordre suivant : 

  1. isolation du toit ;
  2. isolation des murs (par l'intérieur ou par l'extérieur) ;
  3. changement des fenêtres ;
  4. isolation des planchers bas ;
  5. ventilation de la maison ;
  6. changement du chauffage.

Vous ne savez pas quels travaux réaliser ? Notre simulateur peut vous aider ! 

Rénovation énergétique globale : quelles aides pour financer vos travaux ?

Pour des travaux de rénovation énergétique globale, l'aide la plus intéressante est sans doute MaPrimeRénov', accessible à tous les foyers, quel que soit leur niveau de revenus, depuis début 2020. Cette aide est calculée selon : 

  • la nature des travaux entrepris ;
  • la localisation du logement ;
  • le niveau de revenus (les aides sont plus importantes pour les ménages modestes et très modestes).

Par ailleurs, les ménages aux revenus intermédiaires peuvent bénéficier d'un nouveau forfait « rénovation globale » de 7 000 €. Et ceux aux revenus supérieurs ont droit à 3 500 € s'ils entreprennent des travaux globaux permettant de réduire leur consommation énergétique d'au moins 55 %. 

MaPrimeRénov' est cumulable avec d'autres aides : 

  • l'éco-prêt à taux 0 ;
  • les aides des collectivités territoriales ;
  • la Prime énergie de Total, versée dans le cadre des CEE (certificats d'économies d'énergie).

Par ailleurs, depuis octobre 2020, la nouvelle prime Coup de pouce « rénovation globale » permet d'obtenir une aide supplémentaire pour des travaux ambitieux.