Rénovation énergétique : quelles aides pour quels revenus ?

Alors que 82 % des futurs acquéreurs se disent prêts à effectuer des travaux de rénovation énergétique, 49 % ne connaissent pas les aides disponibles. Pourtant, certains dispositifs sont ouverts à tous. L'énergie tout compris fait le point.
La rédaction de l'Energie Tout Compris

aides aux travaux de rénovation énergétique

Plus de confort, des factures d'énergie allégées, un patrimoine valorisé... Différentes motivations poussent les propriétaires à effectuer des travaux de rénovation. En France, plusieurs dispositifs peuvent les y aider. Voici lesquels.

Les propriétaires enclins aux travaux de rénovation

« La révolution de la rénovation se produit aujourd'hui », avait déclaré, en avril, Emmanuelle Wargon. Et il semblerait que les dires de la ministre déléguée au Logement se confirment, puisque 82 % des futurs acquéreurs se disent prêts à réaliser des travaux de rénovation, selon une étude OpinionWay réalisée pour le site d'annonces immobilières SeLoger, en février 2021.

Il faut dire que les passoires thermiques (c'est-à-dire les logements classés F ou G dans le diagnostic de performance énergétique) sont encore légion en France. On en compte pas moins de 4,8 millions. Or, dans le cadre du projet de loi Climat, adopté par l'Assemblée nationale mi-avril, la mise en location de passoires thermiques sera interdite dès 2025 pour les logements classés G et 2028 pour ceux classés F. Propriétaires occupants mais aussi bailleurs ont donc tout intérêt à réaliser des travaux de rénovation énergétique. 

Rénovation énergétique : des aides pour tous les ménages

Si la grande majorité des futurs acquéreurs comprennent l'intérêt d'effectuer des travaux de rénovation (meilleur confort, réduction des coûts, valorisation du patrimoine, etc.), 36 % d'entre eux pensent qu'ils ne sont pas éligibles aux aides. Souvent à tort. Par exemple, le dispositif MaPrimeRénov', au départ réservé aux ménages les plus modestes, est accessible, depuis début 2021, à tous les propriétaires, même si la somme attribuée est proportionnelle aux revenus. 

D'autres aides sont également disponibles : 

  • L'éco-prêt à taux 0, pour la rénovation des résidences principales, quels que soient les revenus des propriétaires.
  • Le dispositif Coup de pouce, qui concerne notamment les travaux de chauffage, accessible à tous les ménages. Le montant de la prime dépend toutefois des revenus du foyer.
  • Le chèque énergie, destiné aux personnes ayant des revenus modestes. Il peut permettre de financer les travaux visant à réduire la consommation énergétique de son logement.
  • La TVA à taux réduit à 5,5 % pour les travaux de rénovation énergétique, pour tous les propriétaires et locataires. 
  • Les aides des collectivités locales. Pour savoir à quelles aides vous êtes éligible, contactez l'Anil (Agence nationale pour l'information sur le logement)

La Prime énergie de Total, versée dans le cadre du dispositif des CEE (certificats d'économies d'énergie). Rappelons que, depuis 2005, la législation prévoit que les fournisseurs d'énergie incitent leurs clients à effectuer des économies d'énergie via différents dispositifs. Total a ainsi choisi de verser une prime pour vos travaux de rénovation énergétique. Celle-ci dépend de vos revenus, de votre lieu d'habitation et de votre surface habitable.

 

Simulez

votre prime énergie

Je simule ma prime