30.000 demandes pour MaPrimeRénov’ en octobre.

Par rapport à la moyenne mensuelle des huit premiers mois de l’années, le nombre de demandes pour l’aide à la rénovation énergétique MaPrimeRénov’ a été multiplié par trois.
La rédaction de l'Energie Tout Compris

prime energie ma prime renov

Dans le cadre du plan de relance économique annoncé en septembre dernier, le gouvernement a annoncé un élargissement de l’accès aux aides à la rénovation énergétique et plus particulièrement à MaPrimeRénov’.

Jusqu’alors, cette prime accordée pour la réalisation de travaux permettant de réaliser des économies d’énergie à l’échelle d’une habitation était accordée aux ménages aux revenus modestes et très modestes.

Projet de rénovation ?

Vous avez un projet de rénovation énergétique ? Faites une simulation en ligne avec l'Energie Tout Compris.

Faire une simulation

Désormais, tous les ménages, quels que soient leurs revenus, peuvent accéder à MaPrimeRénov’, cette aide financière versée directement une fois les travaux réalisés. Son montant variera en fonction de plusieurs critères : la nature des travaux réalisés, la composition du ménage, sa situation géographique ainsi que ses revenus.

Le nombre de demandes d’aides à triplé

Le gouvernement n’a pas souhaité attendre 2021 pour rendre applicables les mesures de son plan de relance en la matière. Tous les travaux éligibles à MaPrimeRénov’ faisant l’objet d’un devis établi à partir du 1er octobre pourront bénéficier de l’aide.

Les mesures semblent avoir reçu un accueil positif au sein de la population.

Selon les chiffres récemment communiqués par le gouvernement, le nombre de demandes d’aides a doublé en septembre, avec 20.000 dossiers introduits, et même triplé en octobre, avec 30.000 dossiers déposés. La moyenne mensuelle de demandes d’aides sur les 8 premiers mois s’établissait en effet autour de 10.000 dossiers.

Objectif 150.000 demandes d’aide à la rénovation énergétique

Ces chiffres sont encourageants. Le ministère de l’Économie précisait, début novembre, que 135.470 projets de rénovation énergétique avaient été menés avec une aide de l’État. Pour rappel, l’objectif annuel était fixé à 150.000 demandes d’aides déposées.

La hausse des demandes s’explique, au-delà de l’élargissement de l’accessibilité à MaPrimeRénov’, par une communication davantage soutenue.

Ce dispositif se veut plus directement compréhensible que les mesures d’aide qu’il vient remplacer, comme par exemple le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE).

L’aide, plus claire, présente l’avantage d’être versée directement une fois les travaux réalisés.

Une mesure plus accessible, cumulable avec d’autres aides à la rénovation énergétique

Toutes les demandes ne reçoivent pas une réponse positive. En effet, l’octroi de MaPrimeRénov’ est conditionné au respect de certains critères, comme par exemple l’exigence d’atteindre certains gains énergétiques ou encore l’obligation de recourir à un professionnel Reconnu Garant de l’Environnement.

Au début du mois de septembre, Emmanuelle Wargon, ministre du Logement, expliquait que 61.000 aides avaient été accordées sur les 90.000.

Il est important de noter que MaPrimeRénov’ peut être cumulée avec les aides à la rénovation énergétique liées au dispositif de Certificats d’Économies d’Énergie, comme la Prime Énergie de Total ou encore les offres Coup de Pouce. L’énergie tout compris vous permet d’accéder directement à l’ensemble de ces aides et d’entrer directement en relation avec des professionnels agréés au départ de son simulateur d’aides à la rénovation énergétique.