Rénovation énergétique : 113 milliards d’économies possibles d’ici 2030

Selon une étude menée par le bureau Citizing, 113 milliards d’euros pourraient être économisés d’ici 2030 en France grâce aux travaux de rénovation énergétiques dans les secteurs résidentiel, tertiaire et industriel.
La rédaction de l'Energie Tout Compris

renovation energetique 2030

De nombreux ménages français tentent de trouver la parade pour être moins impactés par l’augmentation du prix des énergies. Le 1er octobre dernier, le prix du gaz a connu une hausse de près de 5% alors que l’électricité avait connu un bond de quasiment 4% depuis le début de l’année 2020. Une situation de plus en plus problématique pour de nombreux Français. Mais comment remédier au problème ?

Projet de rénovation ?

Vous avez un projet de rénovation énergétique ? Faites une simulation en ligne avec l'Energie Tout Compris.

Faire une simulation

Pour lutter contre une inflation qui devrait perdurer dans les prochaines années, il existe une solution simple : réduire sa consommation d’énergie. Pour cela, au-delà de bons réflexes à adopter au quotidien pour économiser l’électricité et le gaz, il convient d’encourager les travaux de rénovation énergétique dans les logements, mais aussi dans les bureaux et les bâtiments.

58,4 milliards d’économies pour les ménages français

La question qui est sur toutes les lèvres est de savoir si l’investissement en vaut vraiment le coup. Si l’on en croit une étude réalisée par le cabinet spécialisé dans l’évaluation des politiques publiques, Citzing, pour le compte du groupe Enelia, la réponse est oui. Le bureau d’études s’est penché sur les gains d’ordre économique, social et environnemental qu’engendrerait une rénovation énergétique massive des bâtiments dans les secteurs résidentiel, tertiaire et industriel. D’ici 2030, ces travaux de rénovation pourraient faire économiser 113 milliards d’euros. « L’étude s’est focalisée sur les impacts d’une amélioration significative de l’efficacité énergétique des bâtiments les plus inefficaces énergétiquement pour le secteur résidentiel et tertiaire, et sur les opérations les plus communes aux différentes branches de l’industrie », explique-t-on du côté de Citizing.

« Pour les logements, le montant des économies réalisées par les Français serait de 58,4 milliards d’euros si les 4,8 millions de passoires thermiques dénombrées actuellement, soit 16 % du parc de logements, passaient d’une étiquette énergie F ou G à C », souligne Gaëtan Thoraval, directeur général d’Enelia.

Concrètement, les ménages français pourraient économiser en 10 ans entre 1.500 et 5.000 euros, selon leur profil, pour un logement de 80m2. Pour parvenir à ces chiffres, le bureau d’étude a pris en compte : 

  • la baisse des dépenses des ménages sur leurs factures et des émissions de gaz à effets de serre ;
  • les gains en confort thermique ;
  • les gains générés par la réduction des dépenses de santé pour la Sécurité sociale ;
  • la diminution des recettes fiscales.

Un gain de 34 milliards d’euros dans le secteur tertiaire

Dans le secteur tertiaire de l’Hexagone (bureaux, commerces, hôtellerie, établissements d’enseignement, de santé, etc.), on compte 99 millions de mètres carrés de surfaces de bâtiments présentant une classe énergétique F ou G. En réalisant des travaux permettant à l’ensemble de ces bâtiments d’atteindre une classe énergétique B, l’étude estime que les gains (baisse des factures et augmentation de la productivité, notamment) pourraient atteindre les 34 milliards d’euros d’ici 2030.

Secteur industriel : une économie estimée à près de 21 milliards

Dans le secteur industriel, les opérations concernent uniquement les différentes machines. « Seules des opérations standards et applicables à tous les champs industriels ont été étudiées : opérations de récupération et de valorisation de chaleur, amélioration de rendement des chaudières industrielles et installation de variateurs électroniques de vitesse sur des moteurs », peut-on lire dans l’étude, qui estime à 20,9 milliards d’euros les économies pouvant être réalisées dans ce secteur.

Vous envisagez de réaliser des travaux d’économies d’énergie chez vous ? Rendez-vous sur notre simulateur pour évaluer le montant de la prime à laquelle vous pouvez prétendre.