Des appareils simples d’utilisation, facilement déplaçables, peu chers tout en restant performants : les chauffages d’appoint se présentent comme de très bons compléments au système de chauffage central de votre habitation. Mais lequel choisir ? Fonctionnement, performance, prix : retrouvez tout ce qu’il faut savoir sur le chauffage d’appoint, avec L’énergie tout compris.

Chauffage d'appoint : tout ce qu'il faut savoir

Comment fonctionne un chauffage d’appoint ?

En complément du chauffage central, le chauffage d’appoint permet de chauffer une pièce précise de façon ponctuelle et, surtout, très rapide. Cet appareil est utilisé principalement pour les zones non raccordées au chauffage central – garage, abri de jardin, etc. – ou pour augmenter sensiblement la température d’une pièce à une saison où il n’est pas nécessaire de faire fonctionner l’ensemble du système de chauffage. En cas de panne de ce dernier, le chauffage d’appoint peut également s’avérer très utile.

Enfin, comme son nom l’indique, cet appareil doit rester une aide complémentaire et temporaire et, autant que possible, ne pas être utilisé comme unique source de chauffage. Une utilisation abusive peut provoquer une intoxication au monoxyde de carbone, un gaz asphyxiant incolore et inodore. Référez-vous à la notice d’utilisation de votre chauffage d’appoint et pensez à l’entretenir régulièrement pour prévenir tout risque.

 

> À lire aussi : Sécurité du chauffage au bois, au fioul, au gaz ou électrique : les règles à suivre

Performance, prix : les différents types de chauffage d’appoint

Il existe de nombreux types et modèles de chauffage d’appoint, pouvant fonctionner à l’électricité, au gaz ou encore au fioul. Chaque énergie possède ses avantages et ses inconvénients.

Chauffage d’appoint électrique

Le chauffage d’appoint électrique est le type le plus répandu auprès des ménages français, qui affectionnent son côté pratique : il est léger, facile à transporter et à ranger, et permet un réglage simple et précis de la température voulue. Toutefois, s’il permet de chauffer rapidement la pièce dans laquelle il se trouve, la chaleur est moins durable qu’avec un appareil au gaz ou au fioul. De plus, malgré leur popularité, les chauffages d’appoint électriques ne sont pas les plus performants, ni les plus économes.

En fonction des différents modèles, le prix d’un chauffage d’appoint électrique peut varier de 10 euros (pour un petit radiateur soufflant mobile) à 500 euros (pour une cheminée électrique, plus importante). Tous les budgets ont donc facilement accès à ce type d’appareils.

 

> A lire aussi : Que faut-il savoir pour bien choisir le système de chauffage de son appartement ?

Chauffage d’appoint au gaz

Les chauffages d’appoint au gaz fonctionnent grâce à du gaz de pétrole liquéfié (GPL). Ils offrent un grand confort et une très bonne puissance de chauffe à la pièce. Particulièrement performants, ces appareils émettent une chaleur élevée et constante sur la durée. Les chauffages d’appoint au gaz peuvent être alimentés par des bouteilles de propane (mais exclusivement en extérieur pour des raisons de sécurité) ou de butane, reliées à l’appareil de chauffe grâce à un tuyau équipé d’un détendeur. Ces chauffages d’appoint doivent obligatoirement répondre à la norme NF EN 449.

Il existe trois modèles de chauffage au gaz : les poêles à catalyse - dont le prix varie entre 70 et 150 euros - les poêles à infrableu et ceux à infrarouge. Ces deux derniers modèles chauffent vite et disposent d’une bonne inertie. Les modèles à catalyse quant à eux préservent davantage l’air ambiant de la pièce.

Chauffage d’appoint au pétrole et au fioul

Les chauffages d’appoint au fioul se distinguent par leur performance et leur puissance de chauffe rapide. Toutefois, ils restent le type d’appareil le plus polluant et l’odeur qu’ils dégagent peut incommoder certaines personnes. Les modèles récents sont équipés de détecteur de d’oxyde de carbone (CO2), limitant les risques d’intoxication. Pour acheter un chauffage d’appoint au pétrole, comptez entre 70 et 500 euros selon le modèle et la puissance.

Les chauffages au fioul se composent des appareils dits à flammes jaunes et à flammes bleues. Ces derniers se montrent plus performants et moins polluants que les modèles à flammes jaunes.

 

> À lire aussi : Chauffage au sol, au plafond ou au mur : quel type de chauffage choisir ?

Pour aller plus loin :