Installation d’une pompe à chaleur : les conseils pour ne pas se faire avoir

De plus en plus de foyers français optent pour une pompe à chaleur, une solution écologique, économique et qui permet en plus de pouvoir obtenir des primes de l’Etat. Mais pour éviter de se faire avoir, il est capital de suivre des règles. Voici quelques conseils.
La rédaction de l'Energie Tout Compris

Installation d’une pompe à chaleur

Les pompes à chaleur connaissent un véritable succès depuis plusieurs années. Cet engouement pour ces appareils de chauffage s’explique par plusieurs raisons. Tout d’abord, les pompes à chaleur fonctionnent grâce à une énergie renouvelable et inépuisable. Ces appareils sont donc écologiques et économiques.

Ensuite, un ménage qui décide d’installer une pompe à chaleur peut bénéficier de plusieurs aides pour limiter la facture. C’est le cas notamment de MaPrimeRénov’, une prime énergie, une TVA réduite ou encore un éco-prêt à taux zéro.

Face à cet engouement, certains artisans peu scrupuleux n’hésitent pas à user de pratiques malhonnêtes pour se faire de l’argent sur le dos des propriétaires et des aides de l’Etat : démarchage abusif, offres commerciales alléchantes et travail bâclé, travaux sans considérations techniques… Pour éviter de se faire avoir, il est impératif de suivre quelques consignes.

Choisir scrupuleusement son artisan

Pour ne pas se faire gruger, il est important de s’appuyer sur les services d’un professionnel qualifié. Pour le choisir, écoutez votre entourage, votre famille ou vos amis. Ont-ils récemment fait appel à un professionnel dont ils sont satisfaits ? Il peut s’agir d’une bonne base pour faire votre choix. Sur quels critères s’appuyer ensuite ?

Éviter les artisans qui démarchent par téléphone

De manière générale évitez les entreprises qui démarchent par téléphone. Un véritable professionnel devra faire une étude technique sur place pour s’assurer de vos réels besoins en chauffage ou en eau chaude.

Demandez plusieurs devis

Ne vous contentez toutefois pas d’un seul devis. Il est important d’en demander plusieurs afin de comparer les offres.

Choisissez un professionnel certifié RGE

Il est capital de choisir un professionnel reconnu garant de l’environnement (RGE). En faisant appel à un artisan certifié, vous vous assurez d’avoir un professionnel possédant les compétences techniques nécessaires pour vos travaux. Pour l’installation d’une pompe à chaleur, un professionnel RGE possédera le label QUALIPAC.

De plus, seuls les artisans RGE peuvent vous permettre de profiter des aides pour vos travaux de rénovation énergétique. Par ailleurs, il est impératif de faire les démarches pour obtenir ces aides avant de signer le devis. Les professionnels pourront vous guider dans ces différentes démarches.

Notez toutefois que cette certification n’est pas infaillible et ne vous garantit pas à 100 % sur le sérieux de l’entreprise. Renseignez-vous sur sa réputation et ses précédents chantiers.

Posséder quelques notions de base sur les pompes à chaleur pour ne pas se faire avoir

Certes, vous ne devez pas connaître, tel un professionnel, tous les rouages de la pompe à chaleur. Toutefois, il est important d’apprendre quelques notions de base pour minimiser vos chances de vous faire avoir. Cela vous permettra de vous poser les bonnes questions au moment du choix de l’appareil et de son installation.

Les différents types de PAC

Il existe plusieurs sortes de pompe à chaleur, avec chacune leurs spécificités : PAC air-air, PAC air-eau, PAC géothermique… Les prix diffèrent mais également les primes gouvernementales.

L’emplacement de la PAC

L’emplacement de l’unité extérieure ne doit pas être choisie au hasard. Veillez à ne pas la placer à un endroit qui pourrait gêner le voisinage. De plus, un emplacement mal adapté pourrait diminuer les performances de l’appareil.

Un appareil choisi en fonction de ses besoins

Plusieurs critères entrent en ligne de compte au moment de choisir sa pompe à chaleur (taille du logement et son niveau d’isolement, besoins en chauffage ou en eau chaude, nombre de personnes dans le foyer, températures extérieures, etc). Adapter la puissance d'une pompe à chaleur aux besoins réels d'un logement permet d'éviter le risque de l’user plus rapidement ou, de ne pas fournir un confort thermique suffisant à ses occupants.

Les aides pour l’installation d’une pompe à chaleur

Les primes diffèrent en fonction du type de PAC choisi mais également du niveau de revenus du ménage.

Par exemple, pour l’installation d’une pompe à chaleur air/eau dans un ménage aux revenus très bas, il est possible de bénéficier de 4.000 de MaPrimeRénov’ ainsi que plus de 4.300 euros grâce au dispositif des CEE, soit plus de 8.300 euros au total. Pour l’installation d’une PAC géothermique ou solarothermique dans un ménage aux revenus intermédiaires, la prime peut grimper à plus de 6.700 euros.

Pour connaître précisément l’aide à laquelle vous pouvez prétendre, rendez-vous sur le simulateur de l’énergie tout compris.

Simulez

votre prime énergie

Je simule ma prime