savoir plus

Pompe à chaleur : l’entretien obligatoire

Compte tenu de leur puissance, les pompes à chaleur requièrent un entretien obligatoire à faire réaliser par un professionnel. Le décret n° 2020-912 du 28 juillet 2020 publié par le ministère de la Transition écologique détaille la fréquence des contrôles et entretiens en fonction de la puissance des pompes à chaleur.

La fréquence d’entretien d’une PAC

 

Entretien obligatoire de sa pompe à chaleur

Le contrôle et l’entretien obligatoire s’appliquent à tous les systèmes thermodynamiques, hormis les équipements uniquement dédiés à la production d’eau chaude sanitaire. Autrement dit, cela concerne l’ensemble des équipements de chauffage alimentés par les pompes à chaleur air-eau, air-air et géothermiques.

Toutefois, la fréquence des entretiens varie selon la puissance de la pompe à chaleur :

  • Pour les PAC dont la puissance est comprise entre 4 et 70 kW, la période entre deux entretiens obligatoires ne doit pas excéder 2 ans.
  • Pour les pompes à chaleur dont la puissance est supérieure à 70 kW, le contrôle et l’entretien doivent s’opérer tous les 5 ans.
  • Le changement du fluide frigorigène, lui, doit avoir lieu tous les 5 ans.

Par ailleurs, les réglementations en vigueur stipulent que l’entretien doit être effectué par une « personne remplissant les conditions de qualification professionnelle » relative à la mission. En clair, le prestataire doit être titulaire d’une attestation, qui souligne sa capacité à manipuler les fluides frigorigènes. Les artisans titulaires d’une certification RGE (Reconnu garant de l’environnement) possèdent toutes les compétences nécessaires pour intervenir.

Qu’est-ce qu’un contrat d’entretien de pompe à chaleur ?

Le contrat de maintenance d’une PAC lie l’utilisateur à un professionnel certifié de l’entretien. Il s’agit d’un abonnement dont les services assurent le bon fonctionnement de la pompe à chaleur. S’il n’est pas obligatoire, le contrat de maintenance reste fortement recommandé. Il permet une planification sereine de l’entretien obligatoire.

Dans le cadre d’un contrat d’entretien, le professionnel vérifie plusieurs points de contrôle, tous réglementés par le décret en vigueur. Il inspecte notamment :

  • la conformité de l’installation ;
  • l’état général du compresseur ;
  • l’étanchéité du circuit frigorifique ;
  • les performances thermiques de la pompe à chaleur ;
  • le bon écoulement des eaux ;
  • la qualité du fluide caloporteur ;
  • les connexions électriques.

Enfin, le professionnel nettoie et change également les filtres pour les pompes à chaleur air-air.

Quel prix pour l’entretien professionnel d’une PAC ?

Le prix exact de l’entretien d’une PAC dépend de l’artisan, de la situation géographique, du déplacement, ainsi que des options stipulées dans le contrat. Ainsi, certains professionnels proposent une simple visite d’entretien annuelle, d’autres une visite d’entretien annuelle et le dépannage compris.

L’investissement demeure essentiel pour assurer le bon fonctionnement et la pérennité de l’installation à long terme. En moyenne, il faut compter entre 100 et 400 € pour la visite d’entretien de la pompe à chaleur.

L’entretien quotidien de la pompe à chaleur

En complément de l’intervention d’un professionnel, vous pouvez procéder à un entretien régulier de l’équipement, selon le type de PAC dont vous disposez. Fréquemment réalisés, ces quelques gestes peuvent sensiblement améliorer le fonctionnement de la pompe à chaleur. Par ailleurs, ils permettent de mieux réguler votre facture électrique.

L’entretien à effectuer soi-même sur une pompe à chaleur aérothermique

Si vous possédez une pompe à chaleur aérothermique, il est conseillé de régulièrement nettoyer la borne extérieure. Cette simple action retire les obstacles susceptibles de gêner la circulation de l’air, notamment les feuilles et brindilles qui peuvent se bloquer dans les bouches d’insufflation.

En hiver, l’entretien consiste à retirer le gel et la neige qui peuvent obstruer l’unité extérieure. La meilleure solution pour limiter les risques est de couvrir le dispositif durant toute la période hivernale.

Enfin, les bouches d’insufflation intérieure doivent également être dépoussiérées et nettoyées à l’eau savonneuse, afin de garantir la qualité de l’air au sein du logement. Cette opération se révèle particulièrement importante si la maison accueille des personnes allergiques, qui pourraient être gênées par la poussière.

L’entretien à effectuer soi-même sur une pompe à chaleur géothermique

La pompe à chaleur géothermique ne demande pas le même entretien au quotidien. Il s’agit ici de surveiller la pression du module hydraulique. Vous vous assurez ainsi que le circuit de chauffage fonctionne de manière optimale. En cas de faible pression (en dessous de 1,5 bar), votre PAC manque d’eau. Une fuite demeure donc possible.

Au-delà de ces vérifications, vous pouvez vérifier l’état du disjoncteur, voire des fusibles, si la pompe n’est plus alimentée en électricité.

Pourquoi faut-il régulièrement entretenir sa pompe à chaleur ?

Pourquoi entretenir régulièrement sa pompe à chaleur

L’entretien régulier d’une PAC garantit son fonctionnement optimal durant de nombreuses années. De manière détaillée, le soin apporté à l’installation présente plusieurs bénéfices.

Optimiser les performances de la PAC

L’atout principal d’une pompe à chaleur demeure la réduction de la facture énergétique. En effet, une PAC consomme environ 1 kW pour restituer 3 à 4 kW. Si l’installation est correctement entretenue, elle va favoriser votre confort thermique toute l’année, tout en vous permettant de réaliser de belles économies.

Mal entretenue, la PAC consomme plus d’énergie que nécessaire. Autrement dit, votre facture énergétique risque de grimper inutilement.

Profiter d’une bonne qualité de l’air

Le nettoyage et le changement des filtres à air des pompes aérothermiques assurent une qualité d’air appréciable. Dans le cas contraire, cela engendrerait une pollution supplémentaire au sein de la maison.

Prolonger la durée de la PAC

La pompe à chaleur affiche une durée de vie d’environ 15 ans. Un manque d’entretien risque de détériorer l’installation de manière prématurée, vous contraignant à investir à nouveau dans un équipement thermique.

Vous souhaitez installer une PAC ?

Estimez le montant des aides financières de votre projet.