De nouveaux programmes intègrent le dispositif CEE

Plus ambitieuse que la précédente, la 5e période des CEE (certificats d’économies d’énergie) fixe le niveau d’obligation à 2 500 TWh, soit une hausse de 17 %. Pour atteindre ces objectifs, les pouvoirs publics allouent 100 millions d’euros à des nouveaux programmes à destination des particuliers, des TPE-PME et des collectivités. Nos précisions.
La rédaction de l'Energie Tout Compris

Nouveaux programmes CEE

100 millions d’euros : tel est l’investissement annoncé par le ministère de la Transition écologique, jeudi 17 février, à destination de nouveaux programmes qui s’intégreront au dispositif des CEE.

Les CEE, c’est quoi ?

Les CEE sont un dispositif mis en place par les pouvoirs publics dès 2005, qui impose aux fournisseurs d’énergie (appelés les « obligés ») d’aider les professionnels et les particuliers à concrétiser des projets permettant de réaliser des économies d’énergie. C’est ainsi que TotalEnergies propose à ses clients une prime énergie, pour les aider à réaliser leurs travaux de rénovation énergétique.

Le montant des aides allouées par les fournisseurs doit être proportionnel au montant total de ses ventes. Et le ministère de la Transition écologique fixe, tous les trois ans, un volume d’économies d’énergie global à atteindre. Pour la 5e période qui vient de débuter (2022-2025), cet objectif s’élève à 2 500 TWh, soit 17 % de plus que les objectifs fixés pour la 4e période (2019-2021).

Pour cette 4e période, le ministère de la Transition écologique a précisé que 75 à 80 % des CEE avaient concerné les travaux de rénovation énergétique, avec près d’un million de travaux d’isolation en 2019 et un million d’opérations de remplacement de chauffage.

Les nouveaux programmes de la 5e période des CEE

Plusieurs nouveaux programmes bénéficieront, pour cette 5e période des CEE, d’un budget de 100 millions d’euros :

  • Le programme SONUM (SObriété NUMérique) bénéficiera d’un budget de 15 millions d’euros. Son but : former et sensibiliser la population pour réduire les consommations énergétiques liées au numérique, qui représentent plus de 10 % de la consommation d’électricité du pays.
  • Le programme baisse les Watts s’adresse aux TPE et PME. Doté d’un budget de 26 millions d’euros, il vise à inciter ces entreprises à réduire leur facture d’électricité et de gaz (certaines bénéficieront même d’un accompagnement personnalisé).
  • Le programme Lum’ACTE porte sur l’éclairage public. Il doit permettre de rénover entre un quart et un tiers des 10 millions de points d’éclairage français. Il faut dire que l’éclairage public représente pas moins de 40 % de la consommation des collectivités. Ce programme bénéficiera d’une enveloppe de 10 millions d’euros.

Par ailleurs, des programmes dans le secteur des transports seront prochainement présentés par le ministre délégué en charge des Transports, Jean-Baptiste Djebbari.

Les aides de la 5e période des CEE

5e période des CEE : vers un objectif d’économies d’énergie plus ambitieux ?

Les CEE boostent les rénovations énergétiques. Mais malgré la hausse des objectifs en termes d’économies d’énergie et ces nouveaux programmes qui intègrent la 5e période des CEE, certains professionnels de l’isolation appellent à rehausser le niveau d’obligation d’au moins 300 TwhC.

Si vous souhaitez vous lancer dans des travaux de rénovation énergétique, L’Énergie tout compris vous accompagne !

Simulez

votre prime énergie

Je simule ma prime