Réglez la température de chaque pièce pour plus de confort

Robinet thermostatique

Régulez la température de vos pièces pour plus de confort et d'économies d'énergie
En bref Fonctionnement Installation et entretien Prix et économies Comment choisir ? Aides financières Questions clés Questions clés

Aides financières pour robinet thermostatique

L’installation de robinets thermostatiques représente un coût relativement peu important par rapport à d’autres travaux d’économies d’énergie. Ce coût peut même être réduit grâce à des aides financières. Selon certains critères, vous pouvez envisager de bénéficier d’un crédit d’impôt à 30%, d’un éco-prêt à taux zéro, d’un taux de TVA réduit, de subventions de l’Anah, ou encore de celles des collectivités locales.

Vous pouvez inclure vos robinets thermostatiques dans le crédit d’impôt pour la rénovation énergétique (CITE)

Dans le cadre des aides à la rénovation thermique des logements, vous pouvez prétendre à un crédit d’impôt de 30%, pour le matériel de régulation ou de programmation de chauffage, comme c'est le cas des robinets thermostatiques. Seuls les propriétaires, les locataires et les occupants à titre gratuit sont éligibles au crédit d'impôt à 30%, ce qui exclut les propriétaires bailleurs du dispositif. Etant donné qu’un seul crédit d’impôt ne peut être accordé sur une période de cinq ans, il peut être intéressant de coupler l'achat de robinets thermostatiques avec d’autres travaux d’économies d’énergie de plus grande envergure. À noter que pour en bénéficier, vous devez impérativement faire appel à un professionnel certifié RGE, et que votre logement doit avoir été achevé depuis plus de deux ans. Nous vous invitons à utiliser notre simulateur de crédit d’impôt 2015 afin d'estimer le montant de cette aide. 

Si vous avez effectué vos travaux entre le 1er janvier 2014 et le 31 août 2014, c'est le crédit d'impôt développement durable (CIDD) qui s'applique (deux taux : 15% en action unique et 25% en cas de bouquet de travaux). Pour vérifier les conditions d'éligibilité du CIDD, nous vous invitons à vous rendre sur la page de notre dossier spécial consacré à ce sujet. 

Incluez vos robinets thermostatiques dans un bouquet de travaux pour un éco-prêt à taux zéro

Bien sûr, l’installation de robinets thermostatiques dans votre logement peut être incluse dans un programme plus large de travaux de rénovation thermique, c’est-à-dire un bouquet de travaux incluant par exemple l’isolation de vos combles, la pose d’un double-vitrage, l’achat d’une pompe à chaleur, etc. Dans ce cas, vous pouvez demander auprès d’un organisme bancaire un éco-prêt à taux zéro. Le montant de ces prêts est de 20 000 € maximum avec une durée de remboursement de dix ans pour un bouquet de deux travaux ; de 30 000€ avec quinze années de remboursement pour un bouquet de trois travaux. Si vous envisagez de tels travaux, n’oubliez pas d’inclure le prix des robinets thermostatiques et de leur pose dans la facture finale.

Le taux de TVA réduit s’applique aux robinets thermostatiques

Si votre logement a été construit il y a plus de deux ans et que vous faites appel à un professionnel pour l’achat et la pose de vos robinets thermostatiques, vous pouvez bénéficier d’un taux de TVA réduit à 5,5% à partir du 1er janvier 2014 (7% jusqu’au 31 décembre 2013). Si vous avez de nombreux radiateurs à équiper, cette aide peut se révéler très intéressante.

Les aides de l’Anah et des collectivités locales

Le programme Habiter Mieux de l’Agence nationale de l’habitat (ANAH) soutient les ménages pour l’amélioration de la performance énergétique de leur logement. L’Anah peut ainsi accorder des aides sous la forme de subventions. Celles-ci dépendent de plafonds de ressources établis chaque année. Vous pouvez utiliser notre simulateur d’éligibilité aux aides de l’Anah pour savoir si vous pourriez y prétendre. Parmi les conditions d’obtention, à noter que votre logement doit dater de plus de 15 ans et que, hormis pour les ménages les plus modestes, vos dépenses doivent s’élever à un minimum de 1 500 €. Là encore, d’autres travaux sont à envisager pour en bénéficier.

Certaines collectivités territoriales (commune, département, région), peuvent également octroyer des aides locales pour des travaux d’économies d’énergie. N’hésitez pas à consulter leur site internet pour savoir ce qu’elles proposent.