Aides ANAH (agence nationale de l'habitat) : en bref

Le coût de l’énergie ne cesse d’augmenter. Dans ce contexte, de plus en plus de ménages français envisagent de réaliser des travaux de rénovation énergétique de leur logement afin de pouvoir réaliser des économies d’énergie dans le temps et alléger leur budget chauffage. 

Parmi les nombreuses mesures d’aide existantes pour soutenir les Français dans cette démarche, il y a l’aide « Habiter Mieux Sérénité », octroyée par l’Agence nationale de l’habitat (l’Anah). Elle permet notamment aux propriétaires occupants d’un logement de plus de 15 ans de bénéficier d’une somme pouvant s’élever jusqu’à 50% du coût des travaux.

Mais l’Anah soutient aussi les bailleurs ou les copropriétaires désireux d’améliorer la performance énergétique de leurs biens immobiliers résidentiels. Grâce à notre simulateur, vérifiez votre éligibilité à l’aide Anah et découvrez le montant auquel vous pouvez prétendre.

« Habiter mieux » : une aide au financement des travaux énergétiques avec ANAH

Aides ANAH

En 2020, avec la réforme des aides à la rénovation énergétique, les aides Anah ont considérablement évolué. L’aide « Habiter Mieux Agilité » a intégré MaPrimeRenov’, la prime unique octroyée aux ménages dont les revenus sont modestes ou très modestes pour la réalisation de travaux visant des économies d’énergie.

Pour les propriétaires occupants, l’aide « Habiter Sérénité » est toujours proposée par l’Anah dans le cadre de la réalisation de travaux permettant un gain énergétique d’au moins 25% à l’échelle d’un bâtiment. Le financement est proportionnel au montant de vos travaux et peut s’élever jusqu’à 50% du montant total des travaux.

Les propriétaires bailleurs et les syndicats de copropriétaires (dans le cadre d’une copropriété considérée comme fragile) ne sont pas oubliés par le programme « Habiter Mieux » de l’Anah. Ces derniers peuvent aussi prétendre à des aides financières très intéressantes, à condition que les travaux réalisés permettent une économie d’énergie de 35%, contre 25% pour les propriétaires occupants.

Les aides de l’Anah : les conditions requises

Pour les propriétaires occupants, ces aides sont attribuées aux ménages dont les revenus sont inférieurs aux plafonds de ressources établis par l’Anah et consultables sur le site de l’Agence.

L’éligibilité́ ne tient pas uniquement compte des ressources. Pour en bénéficier, il faut aussi pouvoir répondre à d’autres conditions :

  • les logements doivent avoir plus de 15 ans à la date où le dossier est déposé ;
  • les logements ne doivent pas avoir bénéficié d’un prêt à taux zéro en cours ou octroyé il y a moins de 5 ans.

Dans certains cas, la prime Anah octroyée peut être bonifiée :

  • si votre logement présente une étiquette énergétique F ou G avant la réalisation des travaux ;
  • si les travaux permettent une amélioration énergétique globale d’au moins 35% ;
  • si les gains correspondent au moins à un saut de deux classes énergétiques.

Les démarches à suivre pour obtenir une aide de l’Anah

Les démarches à accomplir pour obtenir une aide de l’Anah doivent être rigoureusement respectées et débuter avant que les travaux ne soient lancés. Il convient tout d’abord de constituer un dossier de demande d’aide comportant diverses pièces justificatives, d’établir des devis auprès de professionnels pour la réalisation des travaux choisis et de remplir un formulaire de demande d’aide qui peut être obtenu auprès de l’Anah ou sur Internet.

Si la demande est acceptée, le service instructeur notifiera la décision d’acceptation au demandeur et indiquera le montant provisoire de la subvention. L’aide ANAH sera versée par virement au demandeur après réalisation définitive des travaux. Vous pouvez bénéficier d’un accompagnement personnalisé pour pouvoir constituer ce dossier et obtenir des conseils personnalisés.

De quels montants puis-je bénéficier avec une aide de l’Anah ?

Si vous vous situez dans la catégorie « ressources très modestes » : 50 % du montant total des travaux (hors taxe). L’aide « Habiter Mieux sérénité » est de 10.000 € maximum (15.000 euros dans le cadre de la prime bonifiée).

+ la prime « Habiter Mieux » : 10 % du montant total des travaux (hors taxe), dans la limite de 2.000 € (4.000 € avec la bonification).

Si vous vous situez dans la catégorie « ressources modestes » : 35 % du montant total des travaux (hors taxe). L’aide « Habiter Mieux Sérénité » est de 7000 € maximum (10.500 euros avec la prime bonifiée).

+ la prime « Habiter Mieux » : 10 % du montant total des travaux (hors taxe), dans la limite de 1.600 € (2.000 € avec la bonification).

Les aides de l’Anah sont cumulables avec un panel d’autres aides

Les aides de l’Anah permettent le financement de nombreux travaux énergétiques.

De plus, elles sont cumulables avec d’autres aides comme MaPrimeRenov’ ou encore la prime énergie octroyée dans le cadre du dispositif des certificats d’économie d’énergie (CEE).

L’utilisation conjointe de ces différentes aides permet de réaliser des travaux à un coût avantageux.

Vous souhaitez réaliser des travaux d'économie d'énergie ?
Demandez votre prime énergie

Découvrez les autres solutions de financement

Découvrez les autres solutions de financement