Durant son utilisation, un poêle à bois dégage une importante chaleur. Il faut veiller à l’installer à une certaine distance des murs pour écarter tous dangers. Afin d’économiser l’espace, il vaut mieux connaître précisément la distance minimale de sécurité. Ainsi, l’installation est sûre et l’appareil ne sera pas encombrant.

Quelle distance entre le mur et le poêle à bois ?

Que dit la loi ?

La norme NF DTU 24.1 P1/A1 régit l’installation d’un poêle à bois. Elle impose une distance équivalente à trois fois le diamètre du tuyau entre celui-ci et le mur. Toutefois, un minimum de 37,5 cm doit être respecté. Aussi, si le conduit de raccordement dispose d’un diamètre de moins de 12,5 cm, il faut le placer à plus de 37,5 cm de vos parois.

D’une manière générale, les fabricants indiquent toujours dans la notice d’installation la distance de sécurité qui convient à un équipement. Vous pouvez ainsi vous dispenser de faire le calcul. Mais pour gagner de l’espace, il existe des protections qui permettent de rapprocher le poêle de votre mur sans aucun danger.

Le panneau anti-rayonnement

La forte chaleur émise par un poêle à bois peut abimer la peinture sur les murs, causer des fissures ou même provoquer des incendies dans le cas de parois combustibles. Afin d’éliminer tous dangers, il existe des panneaux anti-rayonnement. Il s’agit d’une plaque amovible fabriquée dans une matière comme le silicate de calcium ou la laine de roche.

Grâce à leur résistance thermique, ces isolants empêchent la chaleur d’atteindre la surface protégée. Avec ce type de protection, la distance de sécurité entre le mur et le poêle à bois peut être réduite à une fois et demie le diamètre du conduit de raccordement avec un minimum de 20 cm.

Un habillage ventilé pour le tuyau

Une autre solution consiste à entourer le conduit de raccordement du poêle à bois d’un habillage à deux épaisseurs. Cet équipement offre une ventilation qui réduit la température autour du tuyau, ce qui permet de diminuer sans risque la distance entre le poêle et le mur. Les fabricants proposent l’habillage ventilé en différents coloris afin de l’harmoniser avec votre décoration d’intérieur.

En équipant un conduit avec ce dispositif, vous pouvez diviser par deux la distance entre le mur et le tuyau du poêle à bois sans courir aucun danger. Selon la marque, il est même possible de ne laisser que le tiers, soit un espace de même largeur que le diamètre du conduit lui-même. Vous n’avez alors plus besoin de faire des calculs compliqués.

Un mur résistant à la chaleur

Si les protections qui réduisent la chaleur ne vous convainquent pas, vous pouvez rendre directement votre mur insensible aux fortes températures. Les murs en plaques de plâtre ignifuge représentent une solution très appréciée, autant que le béton cellulaire ou les briques réfractaires.

Évidemment, il n’est pas toujours possible de démonter une paroi existante. Néanmoins, vous pouvez le doubler d’une couche de briques de terre compressée. Les briques apparentes apportent une touche rustique à votre intérieur tout en rayonnant la chaleur.

 

Sur le même thème

Sur le même thème