Tout savoir sur la prime Fonds air bois

Marcheteau

En plus des aides de l’État, certaines collectivités ont mis en place des fonds spéciaux pour aider les ménages à remplacer leur ancien poêle à bois par un système plus performant. L’énergie tout compris vous explique comment la prime air bois fonctionne et qui peut en bénéficier.

 

L’installation d’un système de chauffage au bois performant permet d’obtenir des aides de l’État : MaPrimeRenov’, le Crédit d’impôt pour la transition énergétique, le prêt à taux zéro… Ces primes offrent aux ménages français la possibilité d’économiser parfois des milliers d’euros dans le cadre de la rénovation énergétique de leur habitation. En plus de ces aides étatiques, certains territoires ont décidé d’offrir un petit coup de pouce supplémentaire aux ménages sensibles à leur consommation énergétique et à l’environnement.

Le Fonds air bois pour remplacer son poêle

L’aide du Fonds air bois permet en effet aux foyers français de bénéficier d’une prime lors du remplacement de leur ancien poêle à bois par un appareil à bois plus performant.

Pour bénéficier de cette aide, vous devez remplacer un appareil non performant de chauffage au bois (foyers ouverts et foyers fermés d’avant 2002) par du matériel moderne plus performant en termes de rendement mais aussi d’émissions de particules. Ces appareils performants doivent être labellisés label Flamme verte 7 étoiles ou être enregistrés dans le registre ADEME des appareils équivalents.

Cette aide n’intervient pas dans tous les territoires de France et n’est pas destinée à tous les ménages. Les principales régions qui offrent cette prime Fonds air bois sont celles qui sont exposées à des dépassements des valeurs limites de particules fines et dans lesquelles une part importante de cette pollution est issue de la combustion du bois de chauffage.

La liste des collectivités participantes

L’Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie collabore activement avec les collectivités et contribue financièrement au Fonds, jusqu’à 50 % des montants fournis. L’ADEME a dressé sur son site une liste des territoires qui participent au programme :

  • Vallée de l’Arve : « Prime air bois » de 2 000 € ;
  • Annemasse Agglo : « Prime Chauffage Bois » de 1 000 € ;
  • Métropole de Grenoble : « Prime air bois » de 1 600 € ou 2 000 € (sous conditions de ressources) ;
  • Communauté de communes Le Grésivaudan : « Prime air bois » de 1 600 € ou 2 000 € (sous conditions de ressources) ;
  • Pays voironnais : « Prime air bois » de 400 € à 800 € (sous conditions de ressources) ;
  • Conseil départemental de l'Essonne : « Prime air bois » de 1 000 € + 1 000  € de bonus éventuel sur 4 territoires (Paris Saclay, Val d'Yerres Val de Seine, Cœur Essonne Agglomération et Pays de Limours) ;
  • Métropole du Grand Lyon : « Prime air bois » jusqu'à 2 000 € (sous conditions de ressources) ;
  • Grand Annecy : « Fonds air bois » de 1 000 € ou 2 000 € (sous conditions de ressources) ;
  • Conseil départemental des Bouches-du-Rhône : « Prime air bois » de 1 000 € ;
  • Communauté de Communes Arve et Salève : « prime chauffage  bois » de 1 000 € ou 2 000 € (sous conditions de ressources) ;
  • Pays Cambresis : « prime air bois » jusqu'à 1 350 € ;
  • Eurométropole Strasbourg : « prime air bois » de 600 à 1600€ (sous conditions de ressources) ;
  • Conseil régional Ile-de-France : « prime air bois » de 1000€ + 1000€ de bonus éventuel.

Certaines régions ont posé des conditions bien précises à l’octroi de cette prime. Ces conditions concernent les revenus des ménages ou encore l’usage que ces derniers font de leur poêle à bois. Par exemple si l’appareil acheté représente la source de chauffage principale de l’habitation.

Comment bénéficier de ce fonds air bois ?

Afin de connaître les conditions d’éligibilité précises en fonction de votre territoire, rendez-vous sur le site internet des collectivités qui proposent cette aide. Les conseillers FAIRE sont également à votre écoute aux quatre coins du pays.