Le Gouvernement lance son plan d’action pour développer un chauffage bois responsable et performant

600 000 : tel est l’objectif, pour 2025, du ministère de la Transition écologique en matière de remplacement de chauffages au bois. Les systèmes vétustes et polluants seront peu à peu remplacés par des systèmes plus performants : poêles à bois ou à pellets, chaudières biomasse, etc. Focus sur les grandes lignes du plan gouvernemental.
La rédaction de l'Energie Tout Compris

Le Gouvernement va lancer une campagne de communication pour informer les ménages français des aides dont ils peuvent bénéficier pour l’installation d’un système de chauffage au bois plus performant. L’accent sera également mis sur la promotion d’un combustible de qualité.

Le plan du Gouvernement pour le remplacement des anciens chauffages au bois

C’est parti ! Depuis la semaine dernière, le Gouvernement a lancé son plan d’action pour développer un chauffage au bois domestique mêlant bonnes performances et respect de l’environnement. Son objectif est clair : agir sur la qualité de l’air. En effet, ce mode de chauffage est le premier émetteur d’oxyde d’azote et de particules fines. Un phénomène qui se produit lors de la combustion du bois dans les équipements anciens. C’est le cas, par exemple, pour les cheminées ouvertes.

Les solutions préconisées par le ministère de la Transition écologique sont :

  • le remplacement des équipements vétustes (l’objectif est le remplacement 600 000 équipements d’ici 2025) ;
  • l’utilisation du bois séché, qui diviserait par deux la pollution liée au chauffage au bois.

Les avantages du chauffage au bois

Si les anciens systèmes sont polluants lors de la combustion, le chauffage au bois présente plusieurs intérêts :

  • le bois constitue une énergie renouvelable ;
  • c’est un combustible économique ;
  • il s’agit d’une ressource locale.

Exit, donc, les vieilles cheminées. Place aux nouveaux chauffages au bois, plus performants, parmi lesquels on peut citer :

  • l’insert, qui rend la cheminée plus efficace ;
  • le poêle à bois ou à pellets, qui peut par exemple faire office de chauffage d’appoint ;
  • la chaudière biomasse, qui produit chauffage et eau chaude, et fonctionne avec des bûches ou des pellets.

Comment financer le remplacement de son système de chauffage ?

Si l’idée de remplacer son chauffage au bois par un système plus performant et plus écologique ne peut que faire consensus, comment financer cet investissement ? « Pour les ménages les plus modestes, les aides peuvent représenter jusqu’à 90 % du coût d’acquisition », affirme-t-on au ministère de la Transition écologique.

Parmi les aides auxquelles vous pouvez prétendre, on peut citer :

  • MaPrimeRénov’, dispositif phare en matière de financement de travaux de rénovation énergétique et auquel peuvent prétendre tous les ménages, quel que soit leur niveau de revenus ;
  • l’éco-prêt à taux 0 ;
  • les aides des collectivités territoriales, comme le Fonds-Air-Bois alloué par certaines régions ;
  • la prime Énergie de TotalEnergies.

Simulez

votre prime énergie

Je simule ma prime

Envie d’investir dans un chauffage au bois moderne et performant ? L’énergie tout compris est partenaire de TotalEnergies Proxi Énergies, fournisseur de bûches et de pellets de qualité. De quoi vous assurer un véritable confort de chauffe pendant l’hiver !