Rénover en privilégiant la performance énergétique

Le gouvernement a fixé comme objectif la rénovation complète du parc immobilier, pour que chaque habitation atteigne le niveau BBC (Bâtiment Basse Consommation). Pour y parvenir, il faut inviter les propriétaires à investir dans leur logement, avec des aides à la rénovation énergétique. Il faut aussi prioriser les travaux, en privilégiant avant la tout la performance énergétique.
La rédaction de l'Energie Tout Compris

Rénover en privilégiant la performance énergétique

Comment rénover le parc immobilier français pour que chaque logement puisse satisfaire aux standards d’un bâtiment basse consommation d’ici 2050 ? Pour l’agence de la transition écologique, il faut dès à présent activer la rénovation énergétique des logements individuels, en cherchant la meilleure performance.

C’est dans cette perspective, notamment, que des aides à la rénovation énergétique supplémentaires sont accordées pour les projets globaux, qui permettent d’améliorer le classe de performance énergétique du logement. L’Agence de la transition écologique (Ademe), selon une enquête menée sur la période 2016-2017, révélait que 75% des travaux de rénovation entrepris n’ont pas permis au bâtiment d’améliorer la classe de leur diagnostic de performance énergétique. Pour obtenir des résultats, il faut donc mener un ensemble de travaux. L’exécution de six travaux différents sont nécessaires, selon l’Ademe, pour qu’une maison construite avant 1982 atteigne le niveau BBC.

Il importe évidemment d’envisager ces travaux selon le bon ordre de priorité.

Quels sont les éléments incontournables ?

L’isolation avant tout

Ce n’est pas une surprise : avant d’envisager de changer l’installation de chauffage ou de mettre en place des unités de production d’énergie renouvelable, il faut isoler. Réalisée en premier lieu, cette opération permet de réduire les besoins en énergie. On commencera par l’isolation en toiture avant d’envisager celle des murs et, éventuellement, du sol.

Le logement étant plus économe en énergie, on peut alors définir la puissance d’un nouveau système de chauffage plus respectueux de l’environnement. 

Ne pas oublier la ventilation

Au moment d’isoler, il faut être attentif au confort des habitants et des risques liés à l’humidité. Il est dès lors important de penser à la ventilation, pour renouveler régulièrement l’air au sein de l’habitation. Pour cela, l’Ademe recommande la pose d’une ventilation mécanique contrôlée à double-flux.

Rénover en une seule fois

Considérant le montant des investissements, les propriétaires ont tendance à envisager les travaux par phases successives. Or, il apparait que les performances peuvent être considérablement améliorées si les travaux sont regroupés. Au-delà de l’isolation et de la ventilation, on peut envisager l’installation d’un nouveau système de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire.

En outre, il apparait que regrouper les travaux coûte moins cher que lorsqu’on les échelonne.

SImulez

votre prime énergie

Je simule ma prime

Des aides pour limiter le reste à charge

Des aides existent pour financer ces travaux. On peut citer MaPrimeRénov’ ou encore les primes dépendant du dispositif des Certificats d’Economies d’Energie. Ces aides sont cumulables. Des bonifications sont accordées lorsque les travaux intègrent un projet de rénovation globale.

Le reste à charge, en outre, peut être financé avec un éco-prêt à taux zéro. Il n’est donc pas nécessaire de procéder à un apport personnel pour engager les travaux. Si la performance est au rendez-vous, le remboursement du prêt peut être notamment effectué grâce aux économies d’énergie réalisées dans le temps.