Pénurie de bois : le poêle à granulés est-il encore un bon investissement ?

Depuis plusieurs mois, la France est touchée par une véritable pénurie de bois. Pour autant, il n’est pas raisonnable de penser qu’investir dans un poêle à granulés soit devenu une mauvaise idée.
La rédaction de l'Energie Tout Compris

poêle à granules et pénurie de bois

Depuis la reprise post-Covid, c’est un fait : les acteurs du BTP sont confrontés à une pénurie de matières premières, et notamment de bois. Ce qui peut sembler pour le moins paradoxal, la forêt représentant quelque 31 % du territoire national !

Cependant, malgré la pénurie, investir dans un poêle à granulés reste recommandé. Le pellet, autre nom du granulé de bois, se révèle peu voire pas touché par la pénurie. Il présente par ailleurs de nombreux avantages en dépit de ce contexte pour le moins tendu. Explications.

Les origines de la pénurie de bois

Vous trouvez surprenant que la France connaisse une pénurie de bois alors que son territoire est bien fourni en forêt ? Les problèmes d’approvisionnement en bois actuels trouvent en vérité leur origine dans une tension de la demande aux États-Unis depuis l’automne 2020, et les aides distribuées pour pousser les habitants à rénover leurs maisons. Or, outre-Atlantique, la filière bois a été fragilisée par les catastrophes climatiques (ouragans, incendies) et par la crise des subprimes, entraînant de nombreuses fermetures de scieries.

Les consommateurs américains se sont donc tournés vers l’Europe, et tout le marché s’est déréglé. Ajoutez à cela les effets de la crise sanitaire sur le Vieux Continent, et vous avez tous les ingrédients d’une pénurie qui s’étire dans le temps.

Le granulé de bois, peu touché par la pénurie

Cette tension sur le marché du bois amène une question logique et légitime : investir dans un poêle à granulés est-il encore une bonne idée ? La réponse est oui ! En effet, malgré les soucis d’approvisionnement conjoncturels – et non structurels, ce qui est une excellente nouvelle –, les capacités de développement des unités de production sont intactes. Et les pellets ne manquent que rarement chez les producteurs.

Ainsi, selon les dernières données de Propellet, l’association nationale des professionnels du chauffage au granulé de bois, la production nationale de pellets est passée de 50 000 tonnes en 2005 à 1,7 million de tonnes en 2020. Elle devrait même approcher les 3 millions de tonnes à l’horizon 2023. Rappelons, d’ailleurs, que la France n’a pas besoin d’importer de ressources, contrairement à l’Italie par exemple.

De plus, les producteurs disposent de stocks importants, certes répartis de manière inégale, mais qui se régénèrent rapidement. Enfin, la filière profite de toute croissance de la demande (quelle qu’en soit l’origine) en bois de construction, dynamisant l'activité des scieries, lesquelles génèrent plus de sciures et de chutes qui peuvent être transformées en granulés.

> À lire aussi : Chauffage au bois : pas de tension d’approvisionnement pour les granulés

Simulez

votre prime énergie

Je simule ma prime

Des avantages intacts pour le poêle à granulés

Au-delà de la réelle résistance du marché aux effets de la pénurie de matière première, le poêle à pellets reste un bon investissement pour de nombreuses autres raisons. On peut notamment citer :

Les excellentes performances écologiques du chauffage au bois, plus respectueux de l’environnement que les modèles utilisant par exemple du fioul, car utilisant du bois issu de forêts françaises.

Les économies qui peuvent être réalisées grâce à ces appareils, le bois étant une source d’énergie peu chère et dont les prix sont (contrairement au pétrole ou au gaz naturel) relativement stables. Un réel atout dans un contexte marqué par une hausse globale des coûts de l’énergie en raison de tensions géopolitiques.

Les aides financières disponibles pour accompagner les foyers qui souhaitent « booster » leur rénovation énergétique par l’installation d’un poêle à granulés.

Le fort pouvoir calorifique de ce type d’appareil, garantissant une maison bien chauffée même dans les régions où les températures baissent le plus en hiver.

Pour faire fonctionner votre chaudière à bois de manière optimale, encore faut-il disposer de combustibles de qualité. Vous êtes à la recherche de pellets et bûches premium ? Rendez-vous sur le site de notre partenaire Proxi TotalEnergies pour un rendement optimal tout au long de l’hiver !

> À lire aussi : Pourquoi les ventes de chaudières bois s’envolent en 2021 ?