MaPrimeRénov’ : le gouvernement diminue l’aide pour l’isolation des murs extérieurs

Afin de lutter contre les différentes fraudes liées à l’isolation des murs extérieurs, l’ANAH a décidé de diminuer l’aide offerte pour ces travaux et de fixer un plafond pour la surface à isoler.

Isolations murs extérieurs Ma Prime Renov

Depuis la fin de l’année 2019, plusieurs régions du pays, de la Bretagne au Grand-Est, en passant par l’Île-de-France sont touchés par une vague de fraudes à l’isolation des murs extérieurs . Certaines entreprises s’engagent en effet à effectuer ces travaux pour 1€, une offre similaire à ce qui existe pour l’isolation des combles, par exemple.

Le problème est que l’offre à 1 € pour l’isolation thermique des murs extérieurs, cela n’existe tout simplement pas ! Les propriétaires lésés se retrouvent alors avec des travaux à peine commencés et un entrepreneur qui a mis les voiles, les poches remplies des 10 à 15.000 euros d’aides de l’État en votre nom. Des centaines de foyers ont déjà fait les frais de ces arnaques depuis le début de l’année.

Des primes baissées de 15 et 25 €

Pour lutter contre ces pratiques agressives et frauduleuses, l’Agence nationale en charge de l’habitat (ANAH) a décidé de revoir les barèmes de MaPrimeRénov’, la principale aide étatique, destinée aux ménages les plus modestes du pays. L'aide baisse en effet de 25 € par m² de surface isolée pour les ménages très modestes et de 15 € pour les ménages modestes.

Désormais, les forfaits de MaPrimeRénov' pour les travaux d'isolation thermique par l'extérieur s’élèvent à 75 €/m² de surface isolée pour les ménages très modestes contre 100 € auparavant. L'aide baisse de 15 euros pour les ménages modestes, en passant de 75 à 60 €/m².

Un plafond fixé à 100m2

L’ANAH a également décidé de fixer un plafond pour la surface à isoler. Désormais, la surface éligible maximum est fixée à 100m2. Cette dernière mesure vise notamment à contrer les pratiques de certains professionnels n’hésitant pas à gonfler de 50 à 100% la surface à isoler afin de maximiser le montant de l’aide reçue de l’État. Le but de cette manœuvre étant de rendre la fraude moins « juteuse » pour les escrocs.

Pour le secteur du bâtiment, c’est un nouveau coup dur après près plusieurs semaines d’arrêt en raison de la crise sanitaire. Le BTP, au travers de son président Olivier Salleron, dénonce d’ailleurs ces mesures comme pénalisant principalement « les ménages les plus modestes et les entreprises qui travaillent bien. »

Tous les dossiers de financement déposés avant le 15 juillet ne sont pas concernés par cette baisse de l'aide MaPrimeRénov'.

Vous souhaitez profiter d’une aide pour vos travaux de rénovation énergétique ? Rendez-vous sur le simulateur de L'énergie tout compris. En quelques clics, vous aurez toutes les informations dont vous avez besoin, de la nature des travaux à effectuer chez vous jusqu’au montant de l’aide à laquelle vous pouvez prétendre.