Chauffage : quelles énergies renouvelables utiliser ?

De plus en plus de ménages optent pour un système de chauffage à énergie renouvelable. Les pompes à chaleur et les chaudières à granulés de bois sont deux des solutions les plus prisées. Pour ce genre d'investissement, vous pouvez bénéficier d'aides de l’État. Faisons le point.
La rédaction de l'Energie Tout Compris

Chauffage aux énergies renouvelables

L'énergie biomasse est la forme d'énergie la plus ancienne, utilisée par l'Homme depuis la découverte du feu ! Aujourd'hui, elle gagne de nouveau du terrain. Dans quelle mesure ? 

 

La part de la biomasse dans les énergies renouvelables

En France, la part des énergies renouvelables progresse. Leur production a augmenté de 6,6 % en 2018 par rapport à 2017. Elles sont aujourd'hui la quatrième source d'énergie dans le pays. 

Dans les énergies renouvelables, on distingue cinq filières : l'éolien, le solaire, l'hydraulique, la géothermie et la biomasse. En Europe, plus de la moitié des énergies renouvelables proviennent de la biomasse, atteignant 56,6 % de la consommation d'énergies renouvelables et 10 % de la consommation globale d'énergie.

L'énergie biomasse permet de fabriquer de l'électricité grâce à la chaleur dégagée par la combustion de matière vivante végétale ou animale : le bois, les végétaux, les déchets agricoles ou encore les ordures ménagères organiques. 

 

Quel système de chauffage à énergie renouvelable utiliser ?

Les bioénergies sont exploitées pour produire de l'électricité, en particulier pour se chauffer. Deux modes de chauffage se distinguent : 

  • La pompe à chaleur (PAC). Il s'agit d'un équipement de chauffage thermodynamique à énergie renouvelable. Les calories sont prélevées dans une source renouvelable : air extérieur, eau ou terre. Elles sont ensuite transférées à haute température dans votre logement. 

En fonction de l'utilisation finale, différentes technologies sont utilisées : PAC à détente directe pour une application individuelle, groupe à débit de réfrigérant variable (DRV) pour une application collective, etc. L'Ademe (Agence de la transition écologique) soutient d'ailleurs le développement de ces technologies.

  • La chaudière à granulés de bois. Également appelée chaudière à pellets, son fonctionnement est simple. Les pellets (sciures ou copeaux de bois compressés) sont brûlés et la chaleur créée est ensuite distribuée dans l'ensemble du logement. Il s'agit du même fonctionnement que les chaudières à bois classiques qui, elles, fonctionnent avec des bûches. 

Si la bûche de bois est le combustible le plus économique, les chaudières à pellets permettent de réduire sa facture d'énergie de l'ordre de 30 %. La chaudière au bois est manuelle, contrairement à la chaudière à granulés.

 

Comment installer sa pompe à chaleur et sa chaudière ?

Pour remplacer votre système de chauffage et installer une pompe à chaleur ou une chaudière à pellets, il est préférable de faire appel à un professionnel. La pompe à chaleur peut s'installer sur un réseau déjà existant (gaz ou fioul). Sinon, il faudra créer le réseau et prévoir un coût supplémentaire. La chaudière à granulés, quant à elle, peut sans difficulté remplacer une chaudière classique. Il faut toutefois disposer d'un système de chauffage central. 

Pour une installation en bonne et due forme, il est préférable de faire appel à un artisan RGE (reconnu garant de l'environnement) et spécialisé dans le système choisi. Cela vous permettra par ailleurs d'avoir accès aux aides gouvernementales (prêt à taux 0, MaPrimeRénov', etc.).

 

Changez

votre chaudière

Je change ma chaudière