Choisir sa pompe à chaleur air-eau

Lorsque la décision d'installer une pompe à chaleur air-eau est prise, il faut faire un choix parmi la multitude de modèles et de fournisseurs disponibles sur le marché. Pour y voir plus clair, il existe quelques critères à prendre en compte.

Quel modèle choisir pour répondre à mes besoins ? Quels émetteurs de chaleur dois-je installer dans mon habitation en construction ? Qu'est-ce que le coefficient de performance ?

Voici quelques éléments qui vous permettront de faire votre choix.

Les différents modèles de pompes à chaleur air-eau

Avant d’installer votre système, sachez qu’il existe deux types de pompe à chaleur air-eau :

  • La pompe à chaleur air-eau monobloc. Le module hydraulique et le compresseur sont réunis au sein du module extérieur. La jonction jusqu'au circuit de chauffage est réalisée par une liaison hydraulique.
  • La pompe à chaleur air-eau bibloc. Le compresseur situé à l'extérieur de l'habitation est séparé du module hydraulique qui est positionné à l'intérieur. La jonction entre les deux unités est établie par l'intermédiaire d'une liaison frigorifique.

Généralement, le dispositif bibloc se révèle plus performante que le monobloc. En revanche, le coût du matériel et les travaux d’installation sont plus importants et plus chers. Ces travaux nécessitent l’intervention d’un professionnel certifié RGE ou QualiPAC pour vous assurer l’expertise et la qualité de la réalisation. Nous vous proposons, sur demande, de vous mettre en relation avec des professionnels certifiés dans votre région.

La température de sortie de l'eau, un critère important pour faire son choix

Les pompes à chaleur air-eau proposent principalement deux types de technologies dont les applications finales sont différentes, même si toutes les deux vous permettront de réaliser des économies.

  • Les pompes à chaleur air-eau basse température bénéficient d'une température de sortie de l'eau comprise entre 35°C et 45°C. Ce type de technologie présente un rendement supérieur à la haute température puisque l'écart entre la température extérieure et la température de l'eau du circuit de chauffage est moindre. Elle est recommandée dans le cadre d'une construction neuve qui permettrait l'installation d'émetteurs adaptés ou, dans le cadre d’une rénovation, si vous disposez déjà de radiateurs basse température. Ces équipements sont particulièrement adaptés aux planchers chauffants.
  • Les pompes à chaleur air-eau haute température affichent une température de sortie d'eau avoisinant les 65°C. Ce type d’installations s'inscrit davantage dans le contexte d'une rénovation car il permet de conserver un système de chauffage existant si celui-ci est ancien. En effet, celles-ci fonctionnent le plus souvent avec des radiateurs haute température assez classiques.

À noter tout de même qu'il existe un troisième type de pompe à chaleur air-eau dit "mixte", qui fonctionne également à basse température et couple un plancher chauffant avec des ventilo-convecteurs à eau.

Choisir les bons émetteurs de chaleur pour votre pompe à chaleur air-eau

La chaleur puisée par votre pompe à chaleur air-eau peut être diffusée grâce à cinq types d'émetteurs différents :

  • Le plancher chauffant/rafraîchissant ;
  • Les ventilo-convecteurs à eau qui propulsent l’air chauffé dans la pièce où ils sont installés ;
  • Les radiateurs basse température (température inférieure ou égale à 50°C) pour les dispositifs basse température ;
  • Les radiateurs haute température (température supérieure à 50°C) pour les dispositifs haute température ;
  • Les unités à cassette, un système de diffusion de la chaleur encastré dans un plafond et qui va permettre de diffuser l’air chauffé par l’eau de la pompe à chaleur.

Un indicateur à bien étudier : le coefficient de performance (COP)

Le Coefficient de Performance, ou COP, est l'indicateur de référence pour comparer le rendement des pompes à chaleur. Il indique le rapport entre la quantité de chaleur restituée et la consommation d'énergie électrique nécessaire pour faire fonctionner le compresseur. Si votre dispositif  affiche un COP de 3,5, cela signifie que le modèle choisi produira environ 3,5 kW de chauffage pour 1 kW d’électricité consommé, lorsqu’il fonctionne de manière optimale. À noter que pour obtenir certaines aides financières, le COP constructeur doit être égal ou supérieur à 3,4. Attention à bien différencier COP constructeur et COP annuel moyen. Le premier est un indicateur donné par le constructeur de rendement en situation optimale et à pleine puissance (sans variation de température). Le COP annuel moyen, est un indicateur en « conditions réelles ». Généralement inférieur au COP constructeur, il vous donne une idée plus réaliste du rendement de votre pompe à chaleur, puisque qu’il tient compte des conditions climatiques sur une année entière.

La puissance calorifique de la pompe à chaleur air-eau

Évaluée en kW, la puissance calorifique mesure la capacité d'une pompe à chaleur air-eau à produire de la chaleur. Ce paramètre doit être précisément défini par le professionnel qui va installer le système. Pour vous assurer un résultat optimal, vous pouvez demander à être mis en relation avec l'un de nos artisans partenaires via notre formulaire de demande de devis. En effet, le surdimensionnement d'une installation provoquerait une surconsommation électrique, tandis qu'un sous-dimensionnement engendrerait un inconfort thermique. La plupart des appareils affiche une puissance calorifique comprise entre 5 et 20 kW.

En savoir plus - Les différentes normes en vigueur

Les normes représentent des repères qualitatifs qui vont vous permettre de faire votre choix. Voici les principales normes sur lesquelles porter votre attention :

  • La marque NFPAC qui contrôle la mise en conformité des pompes à chaleur air-eau face aux différentes normes en vigueur. Elle est délivrée par l'Afnor.
  • La marque CE qui est un marquage auto déclaratif obligatoire et qui engage directement la responsabilité du fabricant quant à la sécurité des personnes.
  • La norme Qualipac qui a été créée en 2007 par l’AFPAC avec la collaboration d’EDF et de l’Ademe. Cette norme est attribuée aux entreprises d’installations de pompes à chaleur qui respectent le Référentiel Qualipac.
  • La norme Eurovent qui permet de certifier les performances de matériel de climatisation et de réfrigération, en accord avec les normes européennes et internationales. Elle concerne les pompes à chaleur réversibles. Elle garantit que les coefficients d’efficacité frigorifique (EER), la puissance et le COP sont conformes aux valeurs indiquées par le fabricant.