Une étude récente conduite sur un échantillon de 2 500 personnes, révèle que les Français ne sont pas encore totalement séduits par la domotique et les objets connectés. Comment expliquer cette réticence et quelle semble être la tendance en 2018 ?

 

Objets connectés et économies d’énergie

Les Français et la domotique : un constat mitigé

La domotique n’est plus un domaine obscur ignoré des Français à en croire l’étude menée par Manomano.fr en janvier dernier, puisque 95 % des interrogés connaissent son existence. Cependant, la plupart d’entre eux (70 %) ne louent aucune utilité à ce type d’installation.

Les objets connectés et la domotique encore peu majoritaires dans les foyers

Seulement 17 % des Français utilisent des appareils de domotique et des objets connectés dans leur habitation. Ces objets sont principalement installés dans le but de sécuriser les logements (vidéosurveillance, alarmes, gestion des ouvertures, etc.) et se trouvent en toute logique à l’extérieur de l’habitation. Les habitudes semblent difficiles à changer, et ce, même en 2018, puisque seulement 33 % des femmes et 22 % des hommes interrogés sont prêts à installer des objets connectés cette année. Un engouement bien timide donc, pour ces objets connectés aux avantages pourtant nombreux.

Qu’est-ce qui freine le développement de la domotique en France ?

Le prix semble être le principal frein à l’installation d’objets connectés dans les foyers. Plus de la moitié des sondés estime que les prix sont trop élevés à l’achat. De fait, l’installation ne devient pas une priorité. Par ailleurs, la majorité des Français reste attachée aux équipements plus traditionnels et ne souhaite pas opter pour une maison 100 % connectée.

 

Domotique : l’alliée indispensable pour faire des économies d’énergie ?

Si la sécurité constitue la principale motivation des sondés à installer de la domotique dans leurs foyers (20 %), les Français ont bien conscience qu’objets connectés et économies d’énergie vont de pair (18 %). En effet, en matière d’économie d’énergie, la domotique a bien des avantages. Chauffage, climatisation, éclairage, fonctionnement des appareils électroménagers… S’ils sont mal gérés, tous ces éléments représentent des postes de dépense importants pour un ménage. En programmant et en pilotant à distance l’utilisation de ces différents objets grâce à la domotique, il est possible d’effectuer des économies de 15 % sur la facture d’électricité et de chauffage. De plus, un logement équipé en domotique consomme moins d’énergie fossile et limite le gaspillage, ce qui réduit son impact sur l’environnement. Accompagnée par des travaux de rénovation énergétique, l’installation de la domotique peut donc rapidement s’avérer rentable tant pour les particuliers, que pour la planète.

 

 

Pour aller plus loin :

Sur le même thème