Entreprendre des travaux de rénovation énergétique permet de réaliser des économies durables d’énergie. Les aides publiques actuellement disponibles pour améliorer l’efficience énergétique de votre habitation rendent la démarche plus intéressante encore. Mais quels sont les travaux qui permettront de faire les plus belles économies ?

 

La consommation d’énergie pèse toujours de manière conséquente sur le budget d’un ménage. Pour faire des économies sur le chauffage, il est intéressant d’envisager des projets d’investissement à la faveur de la rénovation de votre habitation.

Mais quels travaux réaliser, pour quelles économies réalisées ?

Répondre à cette question implique de mener une analyse de la consommation du ménage mais aussi de considérer les équipements déjà en place.

Voici toutefois le top 3 des travaux à réaliser pour faire des économies.

1. Commencer par améliorer l’isolation de son habitation

Une meilleure isolation de votre habitation va avant tout permettre de réduire les déperditions de chaleur. Tout en améliorant le confort d’habitation, en réduisant les courants d’air, l’isolation maintient la chaleur à l’intérieur. Pour maintenir la température au niveau souhaité, le système de chauffage sera donc moins régulièrement sollicité et la consommation d’énergie en sera automatiquement réduite.

Pour bien isoler, il faut commencer par l’isolation des combles. En effet, jusqu’à 30% de la chaleur peut s’en aller par le haut. Cet investissement est souvent considéré comme le plus rentable. L’ADEME estime qu’il permet une réduction de 10 à 20% sur la facture de chauffage.

Une fois les combles isolés, on peut parfaire l’isolation de la maison au niveau des murs et du sol. Isoler les murs de votre maison par l’intérieur ou par l’extérieur vous permettra de réaliser une économie d’énergie supplémentaire de l’ordre de 25%.

2. Opter pour un système de chauffage plus performant

Au-delà de l’isolation, on peut aussi réaliser des économies d’énergie en optant pour une installation de chauffage plus performante. Si votre chaudière a plus de vingt ans, la remplacer par un système récent, à basse température ou à condensation, permettra de réaliser de conséquentes économies d’énergie. Différentes performances pourront être atteintes en fonction de la nature du combustible privilégié, entre fioul, gaz ou encore granulés de bois.

À titre d’exemple, toujours selon l’ADEME, opter pour une chaudière gaz à condensation permet de réaliser des économies de 15 à 20% de gaz naturel. Elles peuvent aller jusqu’à 30% par rapport à une chaudière d’une quinzaine d’années.

 

3. L’installation d’une pompe à chaleur

Les pompes à chaleur permettent d’alimenter en énergie le système de chauffage en allant puiser de l’énergie dans l’air ambiant à l’extérieur ou dans le sol. Selon le système de pompe à chaleur privilégié, on peut réduire votre dépense énergétique de l’ordre de 35 à 75 %.

Le recours à une pompe à chaleur air-air par rapport à des convecteurs classiques permet une économie sur la facture d’électricité pouvant dépasser 35%. Le retour sur investissement pour une telle installation est inférieur à 10 ans.

Avec une pompe à chaleur air-eau, l’économie sur le budget chauffage peut être encore plus importante. En permettant de réduire la dépense énergétique de 45%, un tel dispositif propose un retour sur investissement de 6 à 7 ans.

Plus coûteuse, la pompe à chaleur géothermique est le système qui offre le meilleur rendement tout au long de l’année. Avec un tel dispositif, il est possible de réduire la dépense énergétique jusqu’à 75%.

Découvrez les avantages d’installer une pompe à chaleur.

Des aides pour des investissements rentables

Il existe actuellement plusieurs aides financières publiques à la rénovation énergétique, comme entre autres la prime énergie ou le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE). Pour ces travaux de rénovation, on profite aussi d’une TVA à taux réduit. Notez qu’il existe aussi des éco-prêts à taux zéro vous permettant de financer plus facilement ces travaux.

 

Sans attendre, calculez les économies d’énergie que ces travaux permettront de réaliser chez vous.

 

Évaluez le montant de l’aide financière publique dont vous pourrez bénéficier pour la réalisation de ces travaux.

Sur le même thème

Sur le même thème