Quelle puissance de pompe à chaleur pour un logement de 150 m2 ?

Une pompe à chaleur convenablement dimensionnée chauffe mieux et nécessite moins d’entretien. Mais comment déterminer cette puissance dans le cas d’une maison de 150 m2 ?
La rédaction de l'Energie Tout Compris

Puissance-pompe-à-chaleur-dans-une-maison-de-150-m2

Le calcul du dimensionnement de la pompe à chaleur (PAC) doit être impérativement réalisé avant même l’achat de votre appareil. En effet, ce dernier (qu’il s’agisse d’une PAC air-air ou air-eau, par exemple) doit être parfaitement adapté à votre logement. Et ce, que vous viviez dans 100 m2, 120 m2 ou, dans le cas qui nous intéresse dans cet article, 150 m2.

Le calcul de la puissance idéale d’une pompe à chaleur pour 150 m2

Calculer la puissance de votre pompe à chaleur dans un logement de 150 m2, c’est appliquer la formule suivante :

volume à chauffer X coefficient de construction X

(température ambiante – température extérieure de base)

Le volume à chauffer

Le volume à chauffer est la première valeur à déterminer pour connaître la future puissance de votre pompe à chaleur. Il se calcule simplement, en multipliant la surface (150 m2) par la hauteur sous plafond (2,5 mètres par exemple).

À lire aussi : Installation d’une pompe à chaleur : les conseils pour ne pas se faire avoir

Le coefficient de construction

Le coefficient de construction est directement lié à la qualité de l’isolation thermique de votre logement. Pour le connaître, il suffit de se référer à la norme RT à laquelle celui-ci est conforme :

  • 0,7 pour la RT 2012 ;
  • 0,75 pour la RT 2005 ;
  • 0,85 pour la RT 2000.

Si votre logement ne répond à aucune de ces normes, il conviendra d’utiliser un coefficient de 1,1 s’il est bien isolé, de 1,3 s’il est mal isolé et de 1,6 s’il est très mal isolé.

Les températures

Enfin, la formule de calcul de la puissance de votre pompe à chaleur nécessite de connaître deux valeurs liées aux températures :

  • La température ambiante, c’est-à-dire celle que vous souhaitez avoir chez vous (21 °C en général, même si l’on recommande plutôt 19 °C).
  • La température extérieure de base. Elle varie selon les zones climatiques (il en existe 8 en France), et s’affiche par exemple à -9 °C pour les zones H1a, H1b et H1c, -6 °C pour les zones H2a, H2b, H2c et H2d, ou -3 °C pour la zone H3. Votre installateur pourra vous aider à la déterminer, si besoin.

Un exemple pour une maison de 150 m2

En appliquant la formule et les éléments précédents à une maison de 150 m2, bien isolée mais sans certification RT, avec une hauteur sous plafond de 2,5 mètres, située dans l’Est de la France, on obtient, par exemple, la puissance de pompe à chaleur suivante :

(150 X 2,5) X 1,1 X (21 –(-9)) = 12 375 watts

À lire aussi : Où installer une pompe à chaleur ?

Sous-dimensionnement et surdimensionnement, deux risques à éviter

Bien calculer la puissance nécessaire pour une pompe à chaleur dans un logement de 150 m2, c’est éviter deux écueils. Le premier ? Le sous-dimensionnement. Dans ce cas, votre PAC n’est pas assez puissante pour répondre à vos besoins. Elle ne vous apporte pas le confort souhaité et vous impose le recours à un chauffage d’appoint (électrique par exemple). Votre facture énergétique finit donc par être trop élevée.

chauffage-dappoint-maison

Le surdimensionnement n’est pas non plus recommandé. En effet, l’appareil va fonctionner par à-coups afin de ne pas dépasser la température souhaitée. Il va s’user plus vite que prévu et vous coûtera cher en entretien. Sans oublier un prix à l’achat plus élevé que ce qu’il aurait dû être.

Simulez

votre prime énergie

Je simule ma prime