Prime énergie : un nouveau justificatif obligatoire pour prouver la performance de votre isolant

Vous souhaitez bénéficier d’une prime énergie pour vos travaux d’isolation ? Il vous faudra désormais ajouter au dossier une nouvelle pièce : un justificatif prouvant la performance de votre isolant. On fait le point.
La rédaction de l'Energie Tout Compris

Certificat-d'économies-d'énergie-CEE

La prime TotalEnergies peut constituer une aide substantielle pour financer vos travaux d’isolation et, plus largement, de rénovation énergétique.

Travaux d’isolation : un nouveau justificatif pour bénéficier de la prime TotalEnergies

Vous vous lancez dans des travaux d’isolation ? Parmi les aides disponibles pour réduire la facture, vous pouvez avoir droit à la prime TotalEnergies. Pour ce faire, vous devrez désormais ajouter une nouvelle pièce à votre dossier : un justificatif prouvant la performance de l’isolant. L’objectif de cette démarche : améliorer la qualité des opérations de rénovation énergétique sur le parc immobilier français.

Ce nouveau justificatif concerne les travaux suivants :

C’est votre installateur qui vous fournira ce document. N’oubliez pas de lui demander pour que votre dossier de prime soit validé !

Le saviez-vous ?

La prime TotalEnergies, distribuée pour vos travaux de rénovation énergétique, est un dispositif mis en place dans le cadre des CEE (certificats d’économies d’énergie). Ce dispositif demande aux obligés, notamment les fournisseurs d’énergie tels que TotalEnergies, de mettre en place des outils pour inciter leurs clients à réaliser des économies d’énergie. C’est donc dans ce cadre que TotalEnergies verse une prime à ceux qui souhaitent réaliser des travaux de rénovation énergétique.

À lire aussi : Dispositif CEE : des obligations de contrôle pour certains travaux d’isolation

Quel justificatif de performance de l’isolant peut être fourni ?

Différents types de documents peuvent être fournis par votre installateur afin de compléter votre dossier de prime :

  • La certification Acermi (Association pour la certification des matériaux isolants). Attribuée aux isolants thermiques par le CSTB (Centre scientifique et technique du bâtiment), elle met en valeur la qualité, la sécurité, la performance et la durabilité du matériau isolant.
  • La certification QB23 (qualité pour le bâtiment). Attribuée également par le CSTB, la certification QB23 concerne l’isolant thermique polyuréthane projeté in situ. Son objectif est d’attester des caractéristiques techniques des isolants sur leur emballage.
  • Un document fourni par le fabricant ou par un organisme accrédité selon la norme NF EN ISO / IEC 17065 par le Cofrac (comité français d’accréditation), ou tout autre organisme européen d’accréditation reconnu. Ce document peut remplacer la certification Acermi ou QB23, à condition qu’il mentionne la résistance thermique de l’isolant, conformément aux modalités de calcul en vigueur.

Quels autres documents fournir pour obtenir une prime ?

Au-delà de ce justificatif, vous devrez fournir, à la fin des travaux, différents documents :

  • une attestation sur l’honneur ;
  • la copie de la ou des facture(s) des travaux ;
  • le justificatif de certification.

Le dossier doit être renvoyé signé par les entreprises certifiées RGE qui se sont chargées du dossier.

À lire aussi : Qu’est-ce qu’un artisan certifié RGE ?

Travaux d’isolation : les autres aides disponibles

Au-delà de la prime TotalEnergies, vous pouvez bénéficier d’autres aides pour vos travaux d’isolation :

Découvrez notre guide pour votre demande de prime !