Le calcul de la consommation énergétique d’une maison repose sur la méthode 3CL mise en place par l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie). Les résultats obtenus serviront ensuite à catégoriser le logement en fonction de sa consommation. La méthode 3CL permet de réaliser le bilan énergétique d’un bien immobilier. Le calcul de la consommation énergétique dépend ensuite de différents éléments, à savoir : le chauffage, les appareils électroménagers, l’eau chaude, l’éclairage et la cuisson.

 

La méthode 3CL de l’ADEME

La méthode 3CL de l’ADEME se base sur différentes conventions de calcul et elle s’applique à tous les logements standards. Le procédé repose sur une occupation journalière moyenne de 16h en semaine (de 10 à 18h) et de 24h pendant le week-end. La méthode 3CL prévoit également une absence annuelle d’une semaine par an en hiver (pendant la période de chauffe) et deux semaines par an durant l’été. En outre, elle souligne qu’il fait en moyenne 19° en journée et que la température de chauffage utilisée pendant la nuit est de 17°C en moyenne.

L’ADEME stipule aussi que le calcul de la consommation d’eau chaude sanitaire doit considérer la surface habitable d’un logement ainsi que sur son taux d’occupation standard. Par ailleurs, les données climatiques départementales moyennes sont requises pour calculer la consommation énergétique d’un bien immobilier. Ces informations varient en fonction de la localisation du bien.

Plusieurs sites proposent également des simulateurs de consommation énergétique pour vous faciliter la tâche.

Les classes de consommation d’un logement et la DPE

La consommation énergétique d’un logement permet de catégoriser les biens immobiliers en fonction de leur classe de consommation, allant de A à G. D’une manière générale, les classes représentent la fourchette de consommation dans laquelle la maison se situe. Les bâtiments à basse consommation (BBC) qui consomment de 0 à 50 kWh/an se trouvent dans la classe A. Vient ensuite la classe B qui regroupe les logements conformes à la norme RT 2012 et qui dépensent entre 51 et 90 kWh/an. La classe C rassemble les habitations neuves ayant une consommation de 91 à 150 kWh/an. La classe D quant à elle, réunit les maisons qui usent entre 151 à 230 kWh/an.

La réalisation d’un diagnostic de performance énergétique (DPE) représente aussi une alternative de choix afin de connaître la consommation énergétique d’un logement. Par contre, cette méthode nécessite l’intervention d’un diagnostiqueur certifié par la COFRAC (Comité français d’accréditation).

Les autres méthodes de calcul de la consommation énergétique d’un logement

La consommation énergétique d’un logement peut être calculée à partir de la consommation réelle des appareils électriques qui y sont présents. Il vous suffit de multiplier le nombre d’heures d’utilisation sur l’année par la puissance des appareils en kWh.

Les appareils de chauffage sont les plus énergivores. Leur consommation représente près de 50 % des dépenses énergétiques d’un logement. La consommation énergétique d’un dispositif de chauffage varie en fonction de la surface d’un logement. En moyenne, il dépense près de 110 kWh/m²/an.

La production d’eau chaude consomme en moyenne 143 kWh/an par résident. Tandis que la consommation énergétique moyenne de l’électroménager et de l’éclairage avoisine les 200 kWh/an par occupant.

Sur le même thème

Sur le même thème