Aujourd’hui, le bois fait figure d’énergie alternative pour chauffer les foyers. Faible coût, recyclage des chutes de bois, confort d’utilisation… Ses avantages sont multiples. Pour tirer tous les bienfaits de cette énergie renouvelable, le label Flamme Verte a été mis en place pour inciter les ménages à s’équiper d’appareils de chauffage au bois performants. Quand a-t-il été créé ? Quels sont les appareils concernés par ce label ? Ouvre-t-il le droit à des aides financières ? Apprenez-en plus sur le label Flamme Verte grâce à 7 questions-réponses.

Label Flamme verte

Qu’est-ce que le label Flamme Verte ? 

Le label Flamme Verte a vu le jour en 2000 grâce à un travail mené en commun par des professionnels spécialisés dans les appareils de chauffage bois et l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (Ademe). La labellisation Flamme Verte d’un appareil de chauffage au bois permet d’orienter les Français lorsqu’ils souhaitent acquérir un équipement (poêle, insert, etc.). Comment ? En garantissant les bonnes performances de l’appareil sur trois points principaux :

  • Le rendement énergétique ;
  • Les émissions de monoxyde de carbone (CO) ;
  • Les émissions de particules fines.

Dès 2018, deux autres critères seront pris en compte dans l’attribution du label :

  • Les émissions de composés organiques volatils (déjà en place pour les chaudières) ;
  • Les émissions d’oxyde d’azote.

À l’aide de ces critères, le label Flamme Verte classe les appareils bois selon un nombre d’étoiles. Plus le nombre d’étoiles est important, plus l’appareil est performant. À noter que ce label, qui évolue au fil des ans, est aujourd’hui géré par le Syndicat des énergies renouvelables (SER).

Quels sont les appareils concernés par le label Flamme Verte ? 

Il existe différents types d’appareils de chauffage au bois pouvant être labellisés Flamme Verte. Rendement et taux de polluants sont mesurés et analysés pour déterminer si la labellisation est possible sur :

  • Les foyers fermés et inserts ;
  • Les poêles ;
  • Les cuisinières ;
  • Les chaudières domestiques.

La forme du bois employée pour le fonctionnement de ces appareils n’influe pas sur l’obtention du label Flamme Verte. Le bois utilisé peut être aussi bien des bûches issues directement des forêts, que des granulés de bois, des plaquettes forestières ou des bûches reconstituées.

Dans tous les cas, il est préférable pour les usagers d’un appareil de chauffage bois de privilégier un bois sec. Un bois dont le taux d’humidité est inférieur ou égal à 20 % présentera un pouvoir calorifique important : l’appareil de chauffage offrira ainsi un meilleur rendement.

Qu’est-ce que le label Flamme Verte 5 étoiles ? 

Le label Flamme Verte 5 étoiles va disparaître au 1er janvier 2018. Cela est dû à une exigence du SER, qui est en charge de faire évoluer label. Alors que le label Flamme Verte 5 étoiles était le meilleur en 2014, il est aujourd’hui le niveau le moins bon car devancé par de nouveaux appareils plus performants, dotés de 6 ou 7 étoiles. Un appareil est labellisé 5 étoiles à partir des valeurs suivantes :

Type d'appareil Rendement énergétique (%) Émissions de CO (%) Émissions de particules fines (mg/Nm3)
Indépendant à bois bûche

≥ 70

≤ 0,30

≤ 90

Indépendant à granulés

≥ 85

≤ 0,04

≤ 90

Chaudière à chargement manuel > 80

≤ 700

≤ 60

Chaudière à chargement automatique > 85 ≤ 500

≤ 40

À noter : pour les chaudières, la mesure d’émissions de composés organiques volatils doit avoir une valeur inférieure ou égale à 30 mg/Nm3 pour les chaudières à chargement manuel, et 20 mg/Nm3 pour les chaudières à chargement automatique. 

Qu’est-ce que le label Flamme Verte 6 étoiles ? 

Le label Flamme Verte 6 étoiles est amené à disparaître au 1er janvier 2020. En effet, si aujourd’hui il labellise les appareils de chauffage au bois répondant à un niveau d’exigence relativement haut, les prochains appareils qui apparaîtront sur le marché seront encore plus performants que ces appareils 6 étoiles. Ces derniers répondent aux caractéristiques suivantes :

Type d'appareil Rendement énergétique (%) Émissions de CO (%) Émissions de particules fines (mg/Nm3)
Indépendant à bois bûche

≥ 75

≤ 0,15

≤ 50

Indépendant à granulés

≥ 86

≤ 0,03

≤ 40

Chaudière à chargement manuel > 87

≤ 600

≤ 40

Chaudière à chargement automatique > 87 ≤ 450

≤ 30

Les mesures de COV doivent remplir les mêmes conditions que pour l’évaluation 5 étoiles :

  • chargement manuel, valeur ≤ 30 mg/Nm3 ;
  • chargement automatique, valeur ≤ 20 mg/Nm3. 

Qu’est-ce que le label Flamme Verte 7 étoiles ? 

Au 1er janvier 2020, les appareils éligibles à la labellisation Flamme Verte seront ceux qui obtiendront 7 étoiles. Les conditions à remplir pour les obtenir sont : 

Type d'appareil Rendement énergétique (%) Émissions de CO (%) Émissions de particules fines (mg/Nm3)
Indépendant à bois bûche

≥ 75

≤ 0,12

≤ 40

Indépendant à granulés

≥ 87

≤ 0,02

≤ 30

Chaudière à chargement manuel > 87

≤ 500

≤ 30

Chaudière à chargement automatique > 87 ≤ 300

≤ 20

Concernant les chaudières, les valeurs des émissions de COV à ne pas dépasser sont identiques à celles exigées pour l’évaluation 5 ou 6 étoiles, soit 30 mg/Nm3 pour les chaudières à chargement manuel, et 20 mg/Nm3 pour les chaudières à chargement automatique. 

Comment optimiser le fonctionnement d'un appareil Flamme Verte ?

Choisir un appareil Flamme Verte pour chauffer son habitation, c’est opter pour un équipement fiable et de qualité. Mais attention, pour en profiter dans la durée et bénéficier de tous les bienfaits du chauffage au bois, il est conseillé de suivre ces différents points :

1. Faire installer son appareil par un professionnel RGE

Confier l’installation de son poêle à granulés ou sa cuisinière à bois à un professionnel Reconnu Garant de l’Environnement (RGE) est recommandé pour profiter durablement de son appareil. Lors de son intervention, ce spécialiste aura également un rôle de conseiller puisqu’il vous indiquera comment bien utiliser l’appareil (positionnement, tirage, etc.).

2. Privilégier l’emploi de bois de qualité

Brûler un bois sec est recommandé pour optimiser le fonctionnement d’un appareil Flamme Verte. Mais ce paramètre n’est pas le seul à prendre en compte. Que ce soit pour des bûches ou des pellets, il faut privilégier du bois portant une certification ou une marque comme France bois bûche, ONF Énergie Bois ou encore NF Biocombustibles solides.

3. Entretenir son équipement

L’entretien de son équipement de chauffage au bois est primordial pour qu’il reste performant. Les conduits de fumées doivent être ramonés deux fois par an au minimum par un ramoneur professionnel. Autre point important : l’entretien annuel de la chaudière au bois est une obligation légale. 

Quelles aides financières pour installer un appareil Flamme Verte ?

Installer un appareil portant le label Flamme Verte ouvre le droit à des aides financières :

  • Le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE)

Prolongé jusqu’au 31 décembre 2018, le CITE permet de bénéficier d’un crédit d’impôt de 30 % du prix d’achat de l’appareil, sans conditions de ressources pour les ménages. Il n’est attribué que si l’appareil est destiné à une habitation principale datant de plus 2 ans et après la visite du chantier par un professionnel RGE.

Prêt accordé jusqu’au 31 décembre 2018, l’éco-PTZ est accessible pour l’installation d’un système de chauffage au bois dans une résidence principale construite avant le 1er janvier 1990. Le montant et la durée du prêt dépendent du nombre de travaux réalisés.

  • L’agence Nationale de l’Habitat (Anah)

Elle aide également les ménages à réaliser un projet d’installation d’appareil Flamme Verte via ses programmes « Être mieux chauffé » ou « Rénover votre logement ».

 

Bon à savoir : le cumul de ces aides est possible.

Le label Flamme Verte, c’est plus de 100 marques qui travaillent pour améliorer les performances des appareils fonctionnant au bois et qui s’engagent à respecter la charte qualité imposée par le label. 

 

Pour aller plus loin :

 

Sur le même thème