Faire de 2019 l’année de la transition énergétique

Marcheteau

2019 pourrait bien être l’année de transition énergétique. Pour y parvenir, dans un climat tendu autour du pouvoir d’achat des Français, un des enjeux est de mieux faire prendre conscience à chacun de l’opportunité que représente l’adoption d’une démarche de réduction de sa consommation, à la fois pour le budget des ménages et le climat. A côté de la hausse de la taxe carbone, finalement suspendue, des aides doivent permettre à chacun d’investir pour mieux consommer et réaliser des économies.

 

« Make our planet great again », lançait Emmanuel Macron, en avril dernier, en réponse au choix du président américain, Donald Trump, de retirer les Etats-Unis des accords de Paris sur le climat. Le président annonçait alors vouloir faire de la lutte contre le réchauffement climatique une priorité. Cette volonté politique s’est notamment traduite par un double mouvement : d’une part par l’accélération de la hausse des taxes liées à l’utilisation des énergies fossiles annoncée à la fin de l’année 2017, et d’autre part par le renforcement des aides pour des investissements permettant de réduire la consommation énergétique de chaque ménage.

Les efforts en faveur de la transition énergétique perturbés

En rendant les énergies polluantes plus onéreuses, la volonté est d’inciter la population à mettre en œuvre, grâce aux aides publiques, des mesures en faveur d’une réduction globale de la consommation d’énergie, comme l’isolation des bâtiments, l’installation d’équipements de chauffage moins énergivores, etc.

Les plans du gouvernement, à la fin de l’année 2018, ont cependant été perturbés par la mobilisation populaire que connait la France depuis plusieurs semaines désormais. Au-delà des taxes, la hausse des prix du pétrole a considérablement pesé sur le pouvoir d’achat des ménages, entrainant la naissance du mouvement des gilets jaunes. Celui-ci a notamment contraint le gouvernement à suspendre l’augmentation de la taxe carbone pour cette année.

Pouvoir d’achat et urgence environnementale

Le gouvernement ne semble cependant pas pour autant détourné de ses objectifs environnementaux. Et l’exécutif français entend bien profiter de 2019 pour poursuivre la mise en œuvre des réformes envisagées.

Car, s’il faut évidemment tenir compte des difficultés économiques des ménages français, l’urgence écologique se fait de plus en plus pressante. L’enjeu n’est pas de reporter à plus tard les efforts à consentir en matière environnementale, mais sans doute de les mettre en œuvre avec tact, en transformant la contrainte en opportunité. Si bien que cette nouvelle année pourrait bien être l’année de la transition énergétique française.

Les mesures en faveur de la transition énergétique des ménages en 2019

Celle-ci passe notamment par la prolongation des aides mises en place pour inciter les ménages à réduire leur consommation d’énergie. L’enjeu est de faire prendre conscience au plus grand nombre des bénéfices liés à une démarche de transition énergétique. Opter pour des installations plus performantes ou plus respectueuses de l’environnement ou encore à mieux isoler son habitation contribue à réduire durablement sa consommation en énergie, et par la même occasion le budget qui y est associé, tout en permettant à la planète de mieux respirer.

De nouvelles mesures ou la prolongation d’aides existantes tout au long de l’année 2019 vont dans ce sens :

  • l’augmentation du chèque énergie, accessible désormais à deux millions de bénéficiaires supplémentaires ;
  • la prolongation du Crédit d’Impôt sur la Transition Energétique (CITE), dont peuvent bénéficier les ménages qui ont choisi d’effectuer des dépenses pour améliorer l’isolation de leur logement ou d’installer des équipements qui le rendent moins énergivore ;
  • la mise sur le marché de nouveaux Certificats d’Economie d’Energie (CEE) au premier janvier. A travers ce procédé, mis en œuvre avec les fournisseurs d’énergie, l’Etat octroiera 6 milliards d’euros en soutien des projets d’amélioration de l’efficience énergétique des bâtiments entre 2018 et 2020. C’est grâce à ce dispositif que vous pouvez accéder à une prime énergie pour la financement de vos travaux de rénovation énergétique via notre site www.leneegietoutcompris.fr.