Comment faire des économies d'énergie lorsque l'on vit en colocation ?

Marcheteau

Vivre en colocation permet de faire des économies d’argent. A condition toutefois de respecter certaines règles pour éviter un excès de consommation d’énergie. Voici quelques petites astuces pour éviter les mauvaises surprises en fin de mois.

Vivre en colocation est une tendance que l’on retrouve principalement dans les grandes villes. Cette formule possède plusieurs avantages. D’un point de vue social, puisque l’on partage son habitation avec une ou plusieurs personnes, mais aussi d’un point de vue économique, puisque les tâches et les dépenses sont partagées entre chacun des occupants. Afin de réduire au maximum les dépenses liées à la consommation énergétique, il est toutefois important que tous les colocataires respectent certaines règles pour éviter le gaspillage en matière de chauffage ou d’électricité.

Choisir un logement adapté et respectant certains critères de qualité

En ville, l’appartement est souvent le bien le plus plébiscité. Toutefois, les maisons peuvent, elle aussi, être une bonne alternative si l’on est prêt à dépenser un petit peu plus d’argent tous les mois pour la location et les frais.

Quel que soit le bien choisi, il est important de s’assurer au préalable que le logement répond à certaines normes énergétiques en vigueur : la norme BBC, le label HQE, le label BEPOS et la norme RT2012. Ces labels attestent notamment d’une certaine qualité de l'isolation de la toiture, des murs et des fenêtres.

Il faudra ensuite vérifier scrupuleusement l’installation de chauffage et réaliser sans tarder les réparations nécessaires pour éviter les dépenses inutiles. De plus, retenez que les systèmes fonctionnant à l’électricité sont généralement moins énergivores que ceux au gaz ou au fioul domestique.

Faire des économies de chauffage

En colocation, généralement, le prix des charges est divisé équitablement entre les colocataires. Afin d’éviter les mauvaises surprises, il est important d’établir quelques règles simples avec les membres de l’appartement ou de la maison.

Pour éviter de faire exploser la facture de chauffage, il est notamment important de ne pas dépasser une certaine température. On estime que 19 degrés est la température idéale dans les pièces de vie comme la cuisine ou le salon. Dans la chambre, elle ne doit pas dépasser les 16 degrés. La dernière personne qui quitte le logement doit par ailleurs penser à couper le chauffage et fermer les portes pour empêcher les courants d’air et les pertes de chaleur.

Vos fenêtres ou vos portes ne sont pas équipées de volets ? Dans ce cas, pensez à mettre des rideaux. En hiver, ils empêcheront le froid de pénétrer dans l’habitation et en été, ils permettront de garder la fraîcheur.

Faire des économies d’eau et d’électricité

Il existe une foule d’astuces pour réaliser de petites économies d’eau et d’électricité :

  • partir à la chasse aux appareils en veille ;
  • opter pour des ampoules basse consommation ;
  • débrancher les chargeurs de téléphone et d’ordinateurs inutilisés ;
  • faire tourner les lessives et le lave-vaisselle durant les heures creuses si l’on possède un compteur double tarif ;
  • éviter d’ouvrir le frigo inutilement ;
  • privilégier les douches aux bains ;
  • utiliser des chasses d’eau à double réservoir ;
  • installer des mitigeurs sur les robinets.

Sur le site de l’énergie tout compris, retrouvez une liste d’éco-gestes pour réaliser des économies d'énergie dans chaque pièce de la maison.