systeme solaire combine

Système solaire combiné

Utilisez l'énergie solaire pour chauffer votre logement et produire votre eau chaude sanitaire
En bref Comment ça marche ? Installation Prix et économies Comment choisir ? Aides financières Questions clés Questions clés

Installation et entretien système solaire combiné

L’installation d’un système solaire combiné doit impérativement être assurée par des professionnels compétents et aguerris à ces techniques. En effet, la pose de capteurs solaires sur le toit d'une habitation doit prendre en compte de nombreux paramètres que seuls des installateurs qualifiés sont à même d'évaluer.

Les démarches administratives à engager préalablement

Pour pouvoir installer un système solaire combiné et, plus précisément poser des capteurs solaires sur votre toiture, vous devez engager préalablement certaines démarches auprès des administrations compétentes. Dans le cas où cette installation est réalisée sur une construction existante, une déclaration de travaux effectuée auprès de votre mairie s'avère suffisante. Cependant, si la pose d'un système solaire combiné s'inscrit dans le cadre d'un projet de construction neuve, la mise en place des capteurs solaires doit être mentionnée lors de votre demande de permis de construire.

Recourir à des professionnels pour l’installation de votre système solaire combiné

Le système solaire combiné nécessite l'installation de capteurs solaires sur le toit de l'habitation. Pour vous assurer une pose optimale des capteurs et une intégration parfaite à votre toiture, il est indispensable de faire appel à des installateurs qui souscrivent à la charte Qualisol. Ils seront parfaitement à même de vous conseiller et disposent des compétences nécessaires pour une parfaite installation de votre système solaire combiné. Sachant que cela représente un véritable investissement, il est important que l’installation soit de qualité pour vous permettre de réaliser un maximum d’économies.

L'inclinaison, les dimensions et l'installation des panneaux du système solaire combiné

Afin d'optimiser l'efficience énergétique d'une installation utilisant le rayonnement solaire, les panneaux sont le plus souvent exposés plein sud. La pose de ce type de panneaux demande une inclinaison relativement importante, variable selon votre localisation géographique,  afin de favoriser une excellente qualité de réception du rayonnement solaire en hiver, tout en évitant le phénomène de surchauffe en été. Si votre toiture ne dispose pas de telles propriétés, il est possible de poser ces capteurs sur l'un des murs de votre façade, sur votre garage ou directement au sol. En règle générale, les systèmes solaires combinés nécessitent la pose de 7 à 20 m2 de panneaux solaires thermiques. Ainsi, selon l’Ademe, pour chauffer 50% d’une maison de 150 m2 il faut compter 15 m2 de panneaux.

L'entretien du système solaire combiné

Comme pour toutes les installations de panneaux solaires, les capteurs indispensables au fonctionnement du système solaire combiné doivent être vérifiés annuellement par un professionnel. Ce dernier devra effectuer un contrôle du niveau de glycol contenu dans l'installation. Cette substance antigel constitue le fluide caloporteur qui permet de réchauffer le système de stockage et de diffusion. D'autre part, les sources d'émission de chaleur, que ce soit des radiateurs ou un plancher chauffant, doivent faire l'objet d'une vidange tous les cinq ans. À noter que vous n’avez pas à nettoyer vos capteurs solaires. La pluie s’en charge naturellement.

En savoir plus – Le phénomène de surchauffe du système solaire combiné

Durant l’été, lorsque l’ensoleillement est maximal, il peut se produire un phénomène de surchauffe. Les températures deviennent trop élevées dans le circuit du système solaire combiné et le liquide caloporteur stagne, ce qui peut endommager votre installation à long terme. Pour éviter cette dégradation il existe plusieurs solutions :

  • Mettre en place des capteurs solaires avec une inclinaison qui approche les 60°C ;
  • Mettre en place un vase d’expansion surdimensionné. Il s’agit d’un matériel qui absorbe les variations du volume d’eau du circuit de chauffage et qui permet l’évaporation du fluide caloporteur ou sa dilatation ;
  • Installer des capteurs solaires auto-vidangeables qui empêchent le fluide caloporteur de stagner.