Poêle à bois

Installer ou changer un poêle à bûches

Profitez d'un chauffage d'appoint confortable, esthétique et économique
En bref Comment ça marche ? Installation Prix et économies Comment choisir ? Aides financières Questions clés Questions clés

Quelles aides pour l’achat d’un poêle à bûches ?

Avant d’installer un poêle à bûches, sachez que vous pouvez bénéficier de plusieurs aides pour le financement de vos travaux énergétiques. Elles réduiront sensiblement la facture de cet investissement. Vous pouvez notamment bénéficier de la prime TotalEnergies, MaPrimeRénov’, de l’éco-prêt à taux zéro, du taux réduit de TVA, et de diverses subventions régionales ou de l’Agence nationale de l’habitat (Anah).

L’engagement de TotalEnergies pour vous aider à financer vos travaux : un règlement en euros

TotalEnergies s’engage à vos côtés pour le financement de vos travaux d’installation d’un poêle à bûches, par le biais de la prime TotalEnergies. Il s'agit d'un règlement en euros, versé directement sur votre compte en banque. Sous certaines conditions, cette aide pour l’installation d’un poêle à bois peut être cumulable avec d’autres dispositifs, comme MaPrimeRénov’.

Nous vous invitons à utiliser notre simulateur de prime TotalEnergies pour évaluer la somme à laquelle vous pouvez prétendre. Par exemple, pour l'installation d'un poêle à bûches dans une maison de 100m2 à Limoges, vous pouvez obtenir une prime de 89 euros !

Afin d’obtenir la prime TotalEnergies, vous devez respecter les critères d’éligibilité suivants :

  • Mon inscription sur le site a été réalisée avant la date de signature de mon devis.
  • Mes travaux sont réalisés par un professionnel titulaire de la qualification RGE (Reconnu garant de l’environnement) correspondant au type de travaux réalisés et valide à la date d’acceptation du devis.
  • La construction de mon logement est achevée depuis plus de 2 ans.
  • Je n’ai pas envoyé mon dossier auprès d’un autre programme CEE (en cas de litige, les deux dossiers seraient annulés et aucune prime ne serait versée).
  • Le rendement énergétique η de l’appareil doit être supérieur ou égal à 75 %.
  • La concentration en monoxyde de carbone « E » des fumées est inférieure ou égale à 0,12 %.

À noter que si l’appareil est labellisé « Flamme Verte » (7 étoiles minimum) cela valide les points ci-dessus.

La facture remise par l’installateur doit comporter les informations suivantes :

  • Les dates mentionnées sur la facture et sur l’attestation sont les mêmes.
  • La date d’acceptation du devis est identique à la date d’engagement de l’opération renseignée sur l’attestation sur l’honneur.
  • Le SIRET du professionnel est le même sur la facture et sur l’attestation sur l’honneur.
  • La facture indique :
    • la mise en place d’un poêle, insert, foyer fermé ou cuisinière selon votre cas ;
    • les caractéristiques de l’équipement (rendement énergétique et concentration en monoxyde de carbone exprimé en % en précisant leur norme de mesure) ou le label flamme verte ;
    • mes coordonnées (nom, prénom, adresse complète et adresse chantier si différente de mon adresse principale).

Si vous désirez en savoir plus sur la prime TotalEnergies, n’hésitez pas à consulter notre dossier complet consacré à ce sujet.

MaPrimeRénov’ : une aide financière valorisée par les pouvoirs publics

Remplaçant le CITE (Crédit d’impôt pour la transition énergétique) et les aides Habiter Mieux de l’Anah, le dispositif MaPrimeRénov’ a été étendu et renforcé en 2022. MaPrimeRénov’, qui concerne également l’installation d’un poêle à bûches, est doté d’un budget annuel de 2 milliards d’euros. Les personnes éligibles (les propriétaires occupants ou bailleurs, les syndicats de copropriétaires) sont réparties en quatre profils : les « revenus très modestes », les « revenus modestes », les « revenus intermédiaires » et les « revenus supérieurs ».

Pour bénéficier de MaPrimeRénov’, il faut répondre à trois critères :

  • effectuer des travaux dans un logement construit depuis au moins 15 ans ;
  • demander l’aide au titre d’une résidence principale, occupée au moins 8 mois par an ;
  • faire réaliser les travaux par une entreprise certifiée RGE.

Le montant de l’aide dépend à la fois des travaux engagés et de votre catégorie de revenus. MaPrimeRénov’ peut néanmoins atteindre 10 000 euros pour un changement de chauffage, et 15 000 euros pour une rénovation globale.

Financement de travaux énergétiques : le taux de TVA réduit de 5,5%

Si vous habitez un logement construit depuis plus de 2 ans, vous pouvez également bénéficier d’un taux de TVA réduit de 5,5 %, pour l’achat d’équipements destinés à des travaux d’amélioration de l’habitat, comme un poêle à bûches. Ce taux est également applicable à la main d’œuvre.

Seules conditions, hormis l’ancienneté de votre habitation : il doit s’agir de votre résidence principale ou secondaire, et les travaux doivent être effectués par un professionnel certifié RGE. Dans tous les cas, vous n’avez rien à faire : le taux de TVA réduit est automatiquement appliqué par l’artisan sur son devis et sur sa facture finale.

L’éco-prêt à taux zéro : un renouvellement jusque fin 2023

L’éco-prêt à taux zéro a été renforcé et renouvelé en fin d’année 2021. Il s’agit d’une aide importante pour l’installation d’un poêle à bûches, puisqu’il permet de financer ses travaux petit à petit, sans avoir à payer d’intérêts.

Prolongé jusqu’au 31 décembre 2023, il est doté désormais d’un plafond de 50 000 euros, contre 30 000 euros auparavant, pour une rénovation globale (au moins deux opérations de rénovation). Il peut être contracté sur 20 ans maximum, contre 15 ans jusqu’à fin 2021.

Bonne nouvelle, enfin : l’éco-prêt à taux zéro est cumulable avec MaPrimeRénov’. Sans oublier, bien sûr, la TVA à 5,5 %.

Des aides régionales

Certaines collectivités locales ou régionales accordent des aides financières locales pour les travaux ayant vocation à réduire les dépenses énergétiques. Il est donc essentiel de se renseigner auprès d’elles et de votre Agence départementale d’information sur le logement (Adil). L’Anah (Agence nationale de l’habitat) peut aussi vous guider dans l’obtention de vos aides, via le dispositif France Rénov’ – mais elle n’en distribue plus directement. 

Simulez

votre prime énergie

Je simule ma prime