Principe de fonctionnement d'une VMC simple flux auto-réglable

La ventilation mécanique contrôlée simple flux auto-réglable est un équipement qui permet de réguler le renouvellement de l'air de votre domicile, tout en diminuant les déperditions thermiques. C'est le système de VMC le moins cher et le plus courant en France à l'heure actuelle. Découvrez-en plus sur le fonctionnement de la VMC simple flux auto-réglable et comparerez-la avec d’autres systèmes avant d’effectuer un choix définitif pour votre habitation.  

VMC simple flux auto-réglable : comment ça marche ?

Pourquoi une ventilation mécanique contrôlée ?

Afin d'évacuer l'humidité ambiante issue de vos activités quotidiennes ou de renouveler l'air intérieur de votre maison, vous employez un système de ventilation naturelle. Vous ouvrez les fenêtres de votre logement, si les grilles d'aération traditionnelles ne suffisent pas. Le principal inconvénient de cette ventilation est la perte de chaleur occasionnée, en particulier lors de la saison hivernale. Avec la ventilation mécanique contrôlée (VMC), de l'air est apporté en continu dans votre logement, en quantité régulée grâce à un système motorisé. L’apport d’air frais venant de l’extérieur occasionne une certaine déperdition thermique, mais elle n’a rien de comparable avec la déperdition causée par la ventilation manuelle.

Le fonctionnement de la VMC auto-réglable

Le fonctionnement d’une VMC auto-réglage repose sur un principe relativement simple. De l'air frais pénètre dans le logement à travers de petites grilles d'aération prévues à cet effet, installées en règle générale à proximité des fenêtres des pièces à vivre (les chambres et le salon). Cet air va par la suite « voyager » dans la maison et se charger de chaleur et d’humidité. En dernière étape, il est évacué dans les pièces de services (telles que la cuisine, la salle de bain ou la buanderie) en empruntant des bouches et des gaines d'extraction, puis expulsé à l'extérieur. Ce mouvement d'air est étroitement contrôlé par un ventilateur inversé alimenté par un moteur électrique, installé le plus souvent dans les combles ou la buanderie.

Un débit d'air constant mais modulable

Contrairement au modèle simple flux hygroréglable, la VMC auto-réglable ne tient compte ni des conditions météorologiques, ni du taux d'humidité réel du logement. Les débits d'air sont constants quelles que soient les conditions externes ou internes. Ils sont réglés lors de l'installation, en fonction du nombre de pièces et des obligations législatives, notamment l’arrêté du 24 Mars 1982 qui fixe des débits minimaux pour chaque pièce. Vous êtes libre de modifier les paramètres de fonctionnement de votre de VMC simple flux auto-réglable ultérieurement, si vous estimez que la puissance d'aspiration est trop faible.

En savoir plus – La VMC est indispensable dans un logement bien isolé

Une maison bien isolée est aussi plus étanche, puisque le but de l’isolation est de faire en sorte que l'air chaud ne puisse plus s'échapper. Au-delà d'une certaine température, l'humidité présente dans l'air se condense et se transforme en eau, avec toutes les conséquences que cela induit, telles que les infiltrations. Lorsque vous procédez à un renforcement de l'isolation de votre maison, l’installation d'une ventilation mécanique contrôlée est fortement conseillée pour permettre d’évacuer l’humidité le plus efficacement possible. Idem pour les maisons bâties dans le respect de la nouvelle réglementation thermique (RT 2012), qui n'impose pas de façon explicite la pose d'une VMC, mais qui fixe des contraintes élevées en matière d'étanchéité de l'air.

 

Découvrez les autres solutions d'isolation et de ventilation

Découvrez les autres solutions d'isolation et de ventilation