Comment ça marche ? 

Le fonctionnement performant du poêle à granulés de bois lui permet d’afficher un rendement bien supérieur à celui du poêle à bois classique (entre 80 et 95%). Son autonomie de plusieurs jours et la possibilité de programmer les horaires de chauffage en font un équipement particulièrement pratique et confortable.

Poêle à granulés de bois

1. Combustion des granulés de bois

Fabriqué à partir de sciure de bois, le granulé de bois (également appelé pellet) présente un taux d’humidité très faible. Cela en fait un excellent biocombustible.
Le poêle à granulés de bois fonctionne à l’aide d’un système de vis sans fin. Ce système achemine les granulés progressivement et à vitesse maîtrisée vers la chambre de combustion. Le feu est allumé à l’aide d’une résistance électrique, un ventilateur apporte l’oxygène nécessaire à la combustion. 

2. Emission de chaleur

En brûlant, les granulés de bois produisent de la chaleur. Sur les modèles de base, celle-ci est diffusée par simple convection à la pièce dans laquelle est installé le poêle. Aujourd’hui, la grande majorité des poêles à pellets fonctionne à l’aide d’un ventilateur chargé d’accélérer et d’homogénéiser la diffusion de l’air chaud.

3. Diffusion de la chaleur à plusieurs pièces

Si l’on veut chauffer plusieurs pièces, il est possible d’associer le poêle à granulés de bois à un système de canalisations qui achemine l’air chaud dans toute la maison. Dans une telle configuration, le poêle à granulés peut être utilisé comme chauffage principal.
Dans le cas d’une construction BBC, le poêle à granulés hydraulique peut être relié à un réseau de radiateurs à eau ou à un plancher chauffant. Pour une rénovation, votre système d’eau chaude sanitaire peut être raccordé à votre poêle à granulés de bois.

4. Réglage et programmation du poêle à pellets

Sur la plupart des modèles actuels, un programmateur électronique gère le fonctionnement du poêle, apportant un grand confort d’usage. L’utilisateur peur définir la vitesse d’acheminement des granulés vers la chambre de combustion et celle du système de ventilation qui active la combustion.
Autre grand avantage par rapport au poêle à bois classique : il est possible de programmer à l’avance les plages horaires d’utilisation.

5. Evacuation des cendres et des fumées

Les fumées résultant de la combustion sont extraites du foyer par ventilation et évacuées vers l’extérieur, en toiture, via un conduit de cheminée.
Certains modèles dits « à ventouse » offrent la possibilité d’évacuer les fumées horizontalement, à travers le mur le plus proche.
Les cendres doivent être récupérées régulièrement dans le poêle. Sur certains modèles hauts de gamme, l’évacuation des cendres peut être automatisée.
Nous vous invitons à réaliser notre diagnostic énergétique afin de vous faire une idée des solutions de chauffage les plus adaptées à votre logement. Vous pouvez également établir une demande de devis si vous souhaitez installer un poêle à granulés de bois.