savoir plus

Testez votre éligibilité à la Prime TotalEnergies pour financer votre projet

projets accompagnés

+ 50 000 projets accompagnés /an

Estimer mes aides flèche droite

appartementComment savoir quand isoler son appartement ?

Plusieurs paramètres peuvent vous aider à déterminer si des travaux d’isolation sont nécessaires dans votre logement.

En premier lieu, sa date de construction. Les appartements récents respectent des normes pointues en matière de performance énergétique. En revanche, l’isolation est bien moins bonne dans les bâtiments construits avant le milieu des années 70. Qui plus est, les propriétaires précédents, s’il y en a, ont peut-être déjà réalisé des travaux : essayez d’identifier lesquels et quand.

Ensuite, vous pouvez vous fier à votre ressenti. Vous avez froid alors que le chauffage est au maximum ? Vous trouvez votre maison humide et des courants d’air vous gênent ? L’isolation n’est sans doute pas optimale.

Pour une analyse objective de la situation, vous pouvez recourir à un diagnostic des performances énergétiques de votre bien. Ce bilan est réalisé par un technicien qui vous remet, à la fin de son intervention, un rapport mentionnant les besoins en énergie du logement.

Vous pouvez également commander un bilan thermique, qui s’avère encore plus précis. Le professionnel va étudier l’appartement à l’aide d’une caméra thermique à infrarouge. Il peut ainsi détecter les défauts d’isolation et d’éventuelles fuites de canalisations.

Comment procéder à l’isolation d’un appartement ?

Petits gestes et gros travaux : ces deux approches sont complémentaires.

Les gestes simples du quotidien

En installant des rideaux ou encore des volets extérieurs, vous limitez les déperditions de chaleur par les ouvertures. Pourquoi, en addition, ne pas poser un tapis qui vous offre une protection thermique et acoustique ?

Fermez également les portes de pièces non chauffées, dans lesquelles vous ne vous rendez pas habituellement. Ainsi, la chaleur produite profite uniquement aux espaces dans lesquels vous passez le plus de temps. De cette manière, on peut économiser jusqu’à 6 % de l’énergie consommée.

Placer des boudins au pied des portes, et notamment au niveau de l’entrée, permet aussi de réduire les déperditions de chaleur. Toutefois, même si ces mesures améliorent votre confort, elles ne sont pas suffisantes.

Faire des travaux d’isolation

Pour intervenir à une plus grande échelle et retrouver du confort tout en diminuant sérieusement votre consommation d’énergie, une rénovation s’impose. Deux options s’offrent à vous : vous pouvez la réaliser seul ou avec votre copropriété. Pour chaque cas de figure, vous devez déterminer les travaux à entreprendre et leur coût.

Comment faire les travaux d’isolation d’un appartement seul ?

Seul, votre champ d’action est restreint à quelques éléments. Examinons en détail les démarches possibles.

Quels travaux d’isolation privilégier ?

Comme des appartements sont généralement situés en dessus et en dessous du vôtre, l’isolation des combles ou d’un plancher est impossible. Cela oriente donc votre choix vers l’isolation des murs par l’intérieur. Même si les économies d’énergie sont concrètes, cette technique a pour désavantage de réduire votre espace de vie. En effet, la couche de matériau isolant va empiéter sur la surface habitable. De plus, pour un renouvellement suffisant de l’air, il faut installer un système de ventilation adapté. Un professionnel pourra alors vous conseiller.

En outre, vos vitrages et vos châssis, surtout s’ils ont déjà quelques années, laissent peut-être la chaleur s’échapper de votre appartement. Vous pouvez les remplacer par des vitres plus performantes, comme un double vitrage. La pose doit aussi se faire dans les règles de l’art, idéalement par un spécialiste, pour éviter la création de tout pont thermique.

Quel prix ?

On estime que l’isolation d’un mur par l’intérieur coûte entre 50 et 90 €/m², pose et isolant inclus. Une telle variation s’explique, entre autres, par le prix de l’isolant lui-même. En effet, vous pouvez choisir parmi de nombreux matériaux dont le montant varie énormément. Voilà quelques exemples hors pose :

  • Laine de verre : 10 €/m².
  • Polyuréthane : 25 €/m².
  • Verre cellulaire : 40 €/m².

Les caractéristiques de votre logement et la technique employée par l’artisan peuvent également influencer le montant global.

Quelles aides financières ?

Afin de vous aider à mener à bien votre projet, des aides financières sont disponibles. C’est le cas, par exemple, de la prime énergie TotalEnergies, de MaPrimeRénov’ ou de la TVA à 5,5 %. Vous pouvez déterminer celles auxquelles vous avez droit en faisant appel à un professionnel certifié RGE, qui vous conseillera sur les dispositifs les plus avantageux.

appartement

Comment faire les travaux d’isolation d’un appartement avec sa copropriété ?

En agissant avec la copropriété, vous disposez d’un champ d’action plus large, mais des autorisations sont nécessaires.

Quels travaux d’isolation thermique pour un immeuble ?

Quand on parle de l’isolation d’un immeuble, plusieurs interventions sont possibles :

  • L’isolation des murs par l’extérieur (ITE). Sans réduire la surface des appartements, elle donne de très bons résultats. Le technicien fixe un isolant qui est recouvert d’un enduit ou d’un bardage.
  • L’isolation des combles ou de la toiture. C’est par le haut et le bas que l’immeuble perd le plus de chaleur. Il s’agit de poser des panneaux sous le toit ou de souffler de l’isolant en vrac.
  • L’isolation des planchers bas. Elle limite les pertes thermiques dans les locaux situés en sous-sol et non chauffés : cave, parking, etc. La technique consiste à floquer ou fixer des panneaux sur le plafond de ces zones.

Les travaux peuvent être combinés pour améliorer la performance globale du bâtiment. Ainsi, on peut imaginer l’isolation des planchers bas, puis des combles et, en dernier lieu, l’isolation par l’extérieur.

Comment sont votés les travaux de copropriété ?

Les travaux doivent faire l’objet d’un vote lors d’une assemblée générale de copropriété. Pour les soumettre au vote, pensez bien à informer votre syndic ou votre conseil syndical de cette volonté en amont de l’assemblée. La proposition doit obtenir la majorité absolue pour être adoptée.

Quel prix ?

L’isolation par l’extérieur représente le poste le plus coûteux, par la technique et l’isolant choisi, mais aussi par la surface à isoler. Viennent ensuite l’isolation des combles et des planchers bas.

On estime les prix des prestations, pose comprise, à :

  • ITE : entre 150 et 200 €/m² selon le revêtement.
  • Combles : entre 25 et 60 €/m².
  • Planchers bas : aux alentours de 50 €/m².

Il est néanmoins difficile d’établir un chiffre précis tant les tarifs varient selon la surface, l’isolant et l’entreprise choisie pour les travaux. Des aides financières permettent toutefois de prendre en charge une partie du montant.

Quelles aides financières spécifiques aux copropriétés sont disponibles ?

Les syndics de copropriété sont éligibles à :

  • MaPrimeRénov’ Copro ;
  • la prime énergie allouée dans le cadre des CEE ;
  • la TVA réduite à 5,5 % ;
  • l’éco-prêt à taux zéro.

Bon à savoir :

Ces aides sont cumulables pour réduire la facture globale.

Pourquoi isoler son appartement ?

Plusieurs bonnes raisons poussent les propriétaires à entreprendre des travaux d’isolation :

  • Gagner en confort thermique. Concrètement, vous avez moins froid l’hiver et moins chaud l’été.
  • Vous protéger de l’humidité. Vous vivez dans un habitat plus sain.
  • Faire des économies d’énergie. La chaleur produite reste dans l’habitation.
  • Augmenter la valeur de votre bien. Un appartement mieux isolé obtient un meilleur DPE, ce qui lui confère un avantage en cas de vente ou de location.
  • Rendre votre logement plus écologique. Vous œuvrez pour la transition énergétique.
  • Améliorer le confort acoustique. Votre intérieur est moins bruyant.

Une préconisation travaux + un devis

Votre projet débute maintenant.

C'est parti flèche droite
flèche droite