A l’heure de la transition écologique, le débat sur consommation énergétique est sur la table de nombreux ménages français. Méthode 3CL, classes énergétiques, astuces pour consommer moins : l’énergie tout compris vous explique tout !

Consommation énergie

La consommation d’énergie, c’est quoi ?

Avant d’aborder les questions liées à la consommation énergétique, il convient de définir précisément ce qu’elle est et comment elle est calculée. La consommation énergétique est la quantité d’énergie utilisée par un appareil ou un ménage. La méthode 3CL de l’ADEME permet de réaliser un bilan énergétique d’un bien immobilier et donc de calculer précisément sa consommation énergétique.

Calculer sa consommation d’énergie avec la méthode 3CL

La méthode 3CL de l’ADEME s’applique à tous les logements standards. Le procédé repose sur une occupation journalière moyenne de 16h en semaine (de 10 à 18h) et de 24h pendant le week-end. La méthode 3CL prévoit aussi une absence annuelle d’une semaine par an en hiver et deux semaines par an durant l’été. En outre, elle souligne qu’il fait en moyenne 19° C en journée et que la température de chauffage utilisée pendant la nuit est de 17°C en moyenne.

L’ADEME stipule également que le calcul de la consommation d’eau chaude sanitaire doit considérer la surface habitable d’un logement ainsi que sur son taux d’occupation standard. Par ailleurs, les données climatiques départementales moyennes sont requises pour calculer la consommation énergétique d’un bien immobilier. Ces informations varient en fonction de la localisation du bien. Plusieurs sites proposent également des simulateurs de consommation énergétique pour faciliter la tâche des ménages.

Les classes de consommation d’un logement et la DPE

La consommation énergétique d’un logement permet de catégoriser les biens immobiliers en fonction de leur classe de consommation, allant de A à G. D’une manière générale, les classes représentent la fourchette de consommation dans laquelle la maison se situe. Les bâtiments à basse consommation, classés A, consomment de 0 à 50 kWh/m2/an. Les bâtiments de classe B sont les logements qui dépensent entre 51 et 90 kWh/m2/an. La classe C rassemble les habitations ayant une consommation de 91 à 150 kWh/m2/an. La classe D, quant à elle, réunit les maisons qui consomment entre 151 à 230 kWh/m2/an.

Un diagnostiqueur agréé peut également réaliser un diagnostic de performance énergétique (DPE) qui permettra de connaitre précisément la consommation énergétique d’un logement.

D’autres méthodes pour calculer sa consommation

La consommation énergétique d’un logement peut être calculée à partir de la consommation réelle des appareils électriques. Il vous suffit de multiplier le nombre d’heures d’utilisation sur l’année par la puissance des appareils en kWh.

Les appareils de chauffage sont généralement les plus énergivores. Leur consommation représente près de 50 % des dépenses énergétiques d’un logement. La consommation énergétique d’un dispositif de chauffage varie en fonction de la surface d’un logement. En moyenne, il dépense près de 110 kWh/m²/an.

La production d’eau chaude consomme en moyenne 143 kWh/an par résident. Tandis que la consommation énergétique moyenne de l’électroménager et de l’éclairage avoisine les 200 kWh/an par occupant.

Comment diminuer sa consommation ?

Il existe de nombreuses méthodes pour diminuer sa consommation d’énergie et donc sa facture annuelle :

  • Isoler plus efficacement sa maison : combles, murs, sol, vitrages…
  • Acheter des appareils électroménagers dont l’étiquette énergie est au minimum de classe A+ ;
  • Choisir des ampoules écologiques ;
  • Éteindre les lampes en quittant une pièce ;
  • Baisser la température à 19 degrés dans les pièces de vie et à 16 degrés dans les chambres ;
  • Chasser les appareils qui restent en mode « veille » ;
  • etc.

 

Sur le même thème

Sur le même thème